Actualités Météo
Décembre 2015 : mois de tous les records

Par La Chaîne Météo

Sans surprise, le mois de décembre 2015 a été le plus chaud jamais enregistré en France. Par ailleurs, de nombreux records d'ensoleillement ont été battus entre le sud-ouest et les régions de l'est. Premier bilan de La Chaîne Météo.

Alors que l'année 2015 figure en 3ème position des années les plus chaudes enregistrées en France, ce mois de décembre a connu un excédent de températures tout à fait remarquable, proche de 4°C à l'échelle nationale. Dans la plupart des régions, il s'agit du mois de décembre le plus chaud de l'histoire, devant 1934 (+ 3°C à l'échelle nationale) et 2000 (+ 2,8°C).

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

C'est à Lille que l'excédent est le plus important avec + 5,5°C par rapport aux normales calculées sur la période 1981-2010 tandis que le plus faible écart (+ 2,1°C tout de même) est enregistré entre la Côte d'Azur et la Corse. Les gelées ont été rares, un peu moins entre le sud-ouest et l'est où les nuits dégagées ont été plus nombreuses (5 jours de gel à Mont-de-Marsan, 6 jours à Strasbourg, 10 jours à Dijon...).

 

Nombreux records d'ensoleillement

En raison de l'omniprésence des hautes pressions, le temps est resté particulièrement sec et ensoleillé dans le sud et l'est du pays. D'une manière générale, ce mois de décembre est le plus ensoleillé jamais observé sur une grande moitié sud de la France, devant 1991 et 2013. Sur Lyon, Biarritz, Albi, Besançon ou encore Pau, le soleil a brillé entre deux et trois fois plus que la normale ! Il s'agit de records d'ensoleillement pour un mois de décembre dans ces villes et dans bien d'autres.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

Paradoxalement, à Nîmes, c'est le record du plus faible ensoleillement qui a été battu avec un cumul mensuel d'à peine 70 heures ! En deux semaines, le soleil a difficilement brillé 8 heures, soit à peine plus qu'une durée d'ensoleillement quotidienne moyenne...

 

Sécheresse dans le sud-ouest

Ce mois de décembre 2015 figure également parmi les plus secs jamais enregistrés. Le manque de précipitations s'est évidemment fait ressentir en montagne mais aussi et surtout dans le sud-ouest, avec moins de 5 mm de pluie durant tout le mois à Montauban, Toulouse, Albi, Castres...), soit un déficit compris entre 95 et 98 %. Malgré le passage de perturbations en bord de Manche, un déficit de pluviométrie est également enregistré dans ces régions, comme à Brest avec -22 %.

 

 

 

Voire aussi : Caractéristiques des situations hivernales

L'actualité météo

Articles les plus lus