Intempéries - Vous avez été victime de dégâts ? Demandez un certificat d'intempéries
Alerte météo

Vague de chaleur et canicules exceptionnelles

Par Gilles MATRICON, météorologue
Publié le , mis à jour le

Les prévisions météo complètes en direct par téléphone au

3201*

Du au

Situation

La vague de chaleur exceptionnelle pour la saison persiste ce week-end avec des maximales entre 33 et 36°C et des minimales entre 17 et 22°C sur les départements en alerte. Les seuils de canicule sont atteints entre le Centre, le bassin parisien et les Hauts-de-France jusqu'à lundi, notamment dans les grandes agglomérations.

Cette vague de chaleur est particulièrement durable et intense, inédite, et sera sur le podium des vagues de chaleurs les plus intenses pour la saison, sans doute après celle de 1911.

Les seuils de canicule sont atteints dans certaines grandes agglomérations (LIlle, Rouen, Paris, Orléans, Châteauroux) en raison de l'îlot de chaleur urbain créé par ces villes. De plus, ce week-end, la chaleur nocturne s'accentue du Centre à l'Ile-de-France aux Hauts-de-France. Ce communiqué spécial est donc étendu vers le nord-est de la France, où la vague de chaleur se poursuivra jusqu'à lundi.

Observation

À 18 h, la chaleur atteint son apogée. Plus de 50 records mensuels de chaleur ont été battus, comme à Rennes, Rouen, Saint-Brieuc, Nantes, au Bourget, Orly, Tours, Évreux, Alençon, Argentan, Lannion, Cherbourg ou Évian pour ne citer que les communes et les villes importantes.

À 15 h, on relevait plus de 30 à 35°C sur de nombreuses régions avec :

-
36,8°C à Maule (78)
- 35,8°C au Pecq (78)
- 34,7°C à Chartres (28)
- 34,4°C à Châteauroux (36)
- 33,8°C à Guêrêt (23)
- 33,1°C à Romorantin (41) et Pontoise (95)
- 32,5°C à Poitiers (86)

Ce samedi matin les minimales sont particulièrement douces :

- 22,5°C à Roissy (95)
- 22,3°C à Boulogne-sur-mer (62)
- 21,9°C à Paris-Montsouris (75)
- 20,5°C à Bordeaux (33)
- 20,2°C à Lyon (69)
- 19°C à Rouen (76) et Lille (59)

Evolution

Cette vague de chaleur est durable et se prolonge ce week-end, jusqu'en début de semaine prochaine. Elle est étendue puisqu'elle concerne les 3/4 du territoire, avec des maximales qui atteignent 33 à 36°C l'après-midi et des minimales qui descendent difficilement en dessous de 17 à 22°C dans les grandes agglomérations.
Les températures sont en hausse sur l'Ile-de-France et les Hauts-de-France les après-midi, et surtout pendant les nuits. À ce sujet, les seuils d'une canicule sont donc atteints sur trois jours et trois nuits.

Il faut attendre le début de semaine, c'est-à-dire lundi, pour que cette vague de chaleur se termine dans l'ouest sous l'effet de l'arrivée d'une perturbation atlantique qui provoquera des orages. La vague de chaleur persistera encore mardi dans l'est du pays. L'arrivée d'une perturbation d'ouest de lundi à mercredi mettra fin à cette période inédite tant par sa durée que par son intensité et sa survenue tardive.

On peut d'ores et déjà dire que la France vit une vague de chaleur importante, la plus tardive et la plus étendue de cet été 2023, laquelle figurera probablement dans le top 3 des principales vagues de chaleur survenues lors d'un mois de septembre, à égalité avec celles de septembre 1911 et 1947.

Liste des départements concernés

Partagez cet article
ATTESTATION MÉTÉO
Vous avez été victime d’un sinistre et votre assurance vous demande une attestation météo ou certificat d’intempéries ?
  • Nous pouvons vous aider !
  • CERTIFICAT OFFICIEL
  • REMBOURSÉ par la plupart des compagnies d’assurance
Les dernières actus météo
  • Canicule  les bons gestes à adopter Canicule  les bons gestes à adopter
  • Canicule que faut-il boire Canicule que faut-il boire
  • Chaleur quel type de boissons pour s'hydrater Chaleur quel type de boissons pour s'hydrater
  • Le coup de chaleur symptômes et traitement Le coup de chaleur symptômes et traitement
  • 5 aliments à éviter en cas de canicule 5 aliments à éviter en cas de canicule
Articles les plus lus