Alerte météoAlerte vent fort, crues et inondations

Par Regis CREPET, météorologue

Les prévisions météo complètes en direct par téléphone au
3201*
Du mercredi 3 février à 12:00 au mercredi 3 février à 18:00.
Situation

En ce début de semaine, la France reste sous l'influence d'un flux de sud-ouest perturbé dynamique avec des perturbations qui se succèdent accompagnées de pluies soutenues et parfois de fortes rafales de vent. Si une accalmie concerne les régions du sud-ouest avec le retour d'un temps plus sec et des conditions qui deviennent favorables à la décrue, ce n'est pas le cas au nord où les prochains passages pluvieux entrainent un risque important de crues et d'inondations sur le Bassin de la Seine, le Bassin Artois-Picardie, le Bassin Meuse-Moselle et celui de la Saône.

D'autre part, ce mercredi, un minimum dépressionnaire circulant en Manche apporte un coup de vent classique en cette saison sur une petite moitié nord du pays.

Observation

Ce soir, les pluies cessent sur l'hexagone et les vents faiblissent après le coup de vent qui a balayé la moitié nord du pays ce mercredi. Des rafales de vent se produisent encore jusqu'à 21 h au nord-est, vers les Vosges, entre 70 et 80 km/h. Cependant, le retour à la normale dans les parties avales des bassins versants sera long, surtout pour les grands fleuves à réaction lente (Garonne, Seine), tandis qu'une baisse significative des niveaux a déjà été observée sur les parties amont.

Ce mercredi à 16h, un tronçon de la Garonne (secteur de Marmande, dans le Lot-et-Garonne), est placé en alerte de niveau rouge par l'Organisme de surveillance des crues "Vigicrue" pour des débordements majeurs : " La crue exceptionnelle se propage sur la partie aval de la Garonne. Les côtes restent élevées sur les secteurs de Tonneins et de Marmande. Le pic de crue est en cours à la station de Tonneins et tend à se stabiliser autour de la côte de 9.50m. A l'aval, la station de Marmande est toujours en hausse. le maximum est attendue en fin d'après-midi/début de soirée.
Sur les autres cours d'eau placés en vigilance, les réactions sont restées plus modérées et les décrues se poursuivent avec une baisse plus lente sur l'aval des rivières Save et Gimone. (Source : Vigicrue). Sur ce secteur (Marmande) il s'agit de la plus forte crue de la Garonne depuis décembre 1981.

Ce mercredi à 15h, le front pluvieux de faible activité s'étirait du sud-ouest au nord-est de la France, en étant plus marqué sur la Franche-Comté. A l'arrière, après la relative accalmie de la mi-journée, un front froid secondaire a circulé sur les régions centrales (Val de Loire, Centre, Ile de France). A 14h30, on a déjà relevé : 80 km/h àTours (37), 87 km/h à Châteaudun (28), 93 km/h à Châteauroux-Déols (36), 78 km/h à Orléans (45).

Ce mercredi à  12 heures, on retrouve un front pluvieux qui s'étire du Bordelais au nord-est. Les pluies sont parfois soutenues dans le Grand Est sur des sols saturés en eau, ce qui n'arrange pas la situation sur le plan des crues et inondations. A l'arrière de la zone perturbée, de fortes averses circulent en Normandie. Au cours de ces dernières heures, on a relevé 14 mm à Epinal, 15 mm à Lille, 19 mm à Rouen et 21 mm à Rennes, ce qui équivaut à 10 mois de précipitations.
Le vent souffle en fortes rafales près de l'Atlantique avec 104 km/h sur l'île d'Yeu (85), 100 km/h à Chemoulin (44). Dans les terres, on observe 90 km/h à Saint-Quentin, 82 km/h à Nantes.

Ce mercredi à 9 heures, après avoir traversé le nord-ouest du pays, la perturbation active traverse les régions au nord de la Seine avec des pluies soutenues et de violentes rafales de vent. On a observé 82 km/h à Paris-Montsouris, 93 km/h à Magnanville (78), 95 km/h à Villacoublay (78) et jusqu'à 110 km/h à Pontoise (95). Par ailleurs, le vent se renforce sur la côte Atlantique avec 98 km/h enregistré à Belle île.

Evolution

En fin d'après-midi, le vent se calme progressivement dans le nord-ouest mais le coup de vent gagne le centre, le Bassin parisien et le nord-est du pays. Les rafales atteignent temporairement 80-90 km/h du Bassin parisien aux Hauts-de-France et jusqu'au Grand Est. Sur les reliefs vosgiens, le vent atteint ou dépasse ponctuellement 100 km/h en fin de journée. L'alerte relative aux vents forts sera levée à 18h car le plus fort du coup de vent sera passé.

Ce soir et cette nuit, la tendance sera à l'accalmie du côte des précipitations. Quelques averses se produiront encore dans le Grand Est en soirée et début de nuit mais elles ne seront pas en mesure d'aggraver la situation sur le plan des crues et inondations. Dans le sud-ouest après une accalmie en début de nuit, des pluies circuleront à nouveau entre la côte aquitaine et le Limousin en deuxième partie de nuit. On attend en moyenne 5 à 10 mm ce qui ralentira un peu la décrue.

Jeudi matin, la situation sera globalement à l'amélioration aussi bien au nord que dans le sud-ouest, sur le front des crues et inondations. Des averses circuleront du sud-ouest vers le nord de la France mais les quantités d'eau attendues resteront limitées.

 Voici les caractéristiques de cet épisode d'intempéries :
- des crues et des inondations dans les parties avals des cours d'eau dans le sud-ouest après les pluies abondantes de ces derniers jours
- des crues et risques d'inondations dans les bassins fluviaux de la Seine, Artois-Picardie et Meuse-Moselle avec les perturbations pluvieuses qui continuent de circuler régulièrement. Il s'agit toutefois de crues lentes qui ne présentent pas de gros dangers pour les populations.
- des rafales de vent de 80 à 100 km/h sur une petite moitié nord mercredi qui peuvent engendrer des chutes de branches ou d'arbres fragilisés dans un contexte de sols saturés en eau.

Liste des départements concernés

L'actualité météo

Articles les plus lus