Alerte météoForts orages et risque de grêle

Par Gilles MATRICON, météorologue

Alerte canicule et orages
Les prévisions météo complètes en direct par téléphone au
3201*
Du vendredi 26 juin à 16:00 au samedi 27 juin à 6:00.
Situation

La dégradation est liée principalement au rapprochement d’une goutte froide sur le proche atlantique. Cette configuration renforce ainsi un conflit de masse d’air, génère une forte instabilité et provoque le développement d’une forte activité électrique ainsi qu’un risque d’orages localement assez violents. Les régions les plus exposées sont celles sur l’est de la Nouvelle-Aquitaine ainsi que la Lorraine. De nombreux autres départements des 2/3 du pays sont également touchés par une activité orageuse, mais le risque de forte dégradation reste localisé.

Observation

Ce vendredi

A 21h,
 l'activité orageuse reste bien en place entre les Pyrénées et les Hauts-de-France en passant par l'Auvergne, le Centre-Val de Loire et le bassin parisien. Le front froid progresse difficilement plus à l'est, freiné par l'air très chaud qui remonte toujours de Méditerranée à la Scandinavie. Sous les plus gros orages, il est tombé 26,4mm de pluies à Villefranche-de-Rouergue dans l'Aveyron.

A 19h : un axe orageux s'étire des Pyrénées aux Hauts-de-France en passant par l'Auvergne. Ces orages relativement dispersés ont tendance à s'organiser en ligne, ce qui correspond à l'avancée du front froid de la perturbation, poussée par de l'air plus frais d'origine atlantique, qui se heurte toujours à de l'air très chaud qui remonte de Méditerranée.

A 16h : l'activité orageuse s'est renforcée sur le nord-est, le long des frontières du Bénélux. Les impacts de foudre sont très nombreux entre les Vosges, la Meuse et les Ardennes. Ailleurs, les nuages bourgeonnent avec quelques orages entre la Dordogne et le Lot.

A 15h, l'activité orageuse restait encore localisée, avec des averses et des impacts de foudre en Lorraine et sur les monts du Jura, et, de façon éparse, au sud-ouest vers la Dordogne. Les orages vont se renforcer sur le Grand Est avec un risque de grêle (vers les Vosges notamment), puis au centre-est. La formation d'un axe orageux continu, du sud-ouest au nord-est, se fera plus tardivement, globalement vers 18h.
Les températures très chaudes favoriseront le développement de ces orages. On relevait déjà 29°C à Nancy et Paris, et 30°C à Toulouse. Le Lyonnais était un peu moins chaud, dans une ambiance très lourde, avec 26°C, en raison de la matinée nuageuse et orageuse.

A 12h, les orages que l’on observe depuis 2-3 h à la fois sur les Hauts-De-France et le Centre Est, sont d’intensité modérée. Ils ont généré des pluies également modérées, avec des cumuls de 10 à 15 mm.  A l’opposé, on observe la formation de nouveaux orages avec quelques impacts sur l’est des Landes et de la Gironde.
A 9 h,  une activité orageuse soutenue persistait entre le Loiret et la Bourgogne avec une forte activité électrique. On a enregistré en moyenne sur les trois dernières heures, 8 à 20 mm mais localement jusqu’à 26 à 29 mm en une heure sur les communes de Chalon-sur-Saône (71) et Aubigny-sur-Nere (18). Ces orages remontent en direction du sud des départements de la Seine-et-Marne (77) et de l’Aube (10) en perdant de leur intensité.

Evolution

Ce soir, une nouvelle dégradation orageuse s'étend des Pyrénées en remontant vers le Massif central au nord et au nord-est de la France, en passant par une partie de la région parisienne. C’est la période la plus critique de cette dégradation, une dégradation plus marquée que celle de jeudi soir car davantage généralisée et plus intense dans l’ensemble avec un fort risque de chutes de grêle et de brusques rafales de vent jusqu'à 90 m/h ainsi que d'intenses pluies avec 10 à 40 mm d'eau en l'espace d'1 heure seulement.

Dans la nuit de vendredi à samedi, l’activité perdra rapidement de son intensité dans le sud-ouest. De nouveaux orages pourraient de nouveau toucher le Grand-Est tout en restant très localisés.

Pour la journée de samedi, les conditions seront à l’accalmie malgré une tendance orageuse possible, localisée et modérée sur le Grand-Est.
 
 On attend au cours de cette dégradation 
- une très forte activité électrique, avec une probabilité d’une journée classée dans le top 5 des plus foudroyées depuis le début d’année.
- des orages localement assez violents avec des intensités moyennes de pluies pouvant atteindre 20 à 40 mm en 1 à 2 heures, mais surtout avec une probabilité de dépasser localement les 50 mm sur les cellules orageuses les plus virulentes.
- un risque assez important de grêle sur l’est de la Nouvelle-Aquitaine.
- de fortes rafales de vent pouvant dépasser localement les 90 km/h.
 

Liste des départements concernés

L'actualité météo

Articles les plus lus