Actualités Météo
Pollen et allergies : chaleur et soleil favorisent les graminées

Par Florent SCHINDLER

Les premières chaleurs se sont installées cette semaine et devraient se poursuivre la semaine prochaine avec des températures élevées et de belles conditions anticycloniques qui favoriseront l'explosion des graminées.

Pollen et allergies : chaleur et soleil favorisent les graminées

Les conditions météorologiques de ces derniers jours ont favorisé l’émission des fortes concentrations de pollens de graminées, sur l’ensemble du pays, avec un risque d’allergie qui atteint déjà très souvent le niveau élevé. En plus de cela, la pollution atmosphérique vient parfois exacerber les allergies aux pollens dans certaines grandes villes avec une qualité de l’air dégradée.

Les médecins allergologues sentinelles du Réseau National de Surveillance Aérobiologique (www.pollens.fr) font remonter de nombreux symptômes liés aux pollens de graminées (rhinites, conjonctivites, crise d’asthme…). Si vous avez le nez qui coule ou les yeux qui piquent actuellement, vous êtes peut-être allergique aux pollens de graminées. Dans le doute, n'hésitez pas à consulter.

Comme le précise le RNSA les allergiques à ces pollens doivent suivre leur traitement et se préparer à des semaines difficiles, d'autant plus que le temps va rester chaud et ensoleillé. Les graminées sont les herbacées que l’on voit pousser le long des routes, dans les champs et même parfois sur les ronds-points et dont plusieurs sont très allergisantes comme la fléole, le pâturin, l’ivraie, le dactyle, la fétuque, la flouve, le seigle, l’avoine, le blé…

Pollens Et Allergies
Crédit : La Chaîne Météo

Les pollens de chêne restent bien présents dans l’air, mais sont moins allergisants que les graminées avec un risque moyen.

Autour de la Méditerranée, les pollens de pariétaires (de la famille des Urticacées) et d’oliviers sont de plus en plus présents et pourront gêner les allergiques.

Le risque d'allergie sera faible pour les autres herbacées en floraison un peu partout à savoir les pollens de plantain, d’oseille et d’ortie (de la famille des Urticacées).

Les pollens de pinacées (pin, sapin, épicéa) toujours très abondants sur une grande partie du territoire peuvent jaunir les surfaces extérieures (voitures, trottoirs, balcons…) mais ne sont pas allergisants.

Dans l’air, vous pouvez aussi voir voler les bourres blanches de peuplier, c'est le moyen pour cet arbre de disperser ses graines. Elles peuvent être gênantes, avec des symptômes similaires à l'allergie, mais dus essentiellement à une réaction mécanique irritante aux filaments duveteux dispersés en grande quantité.

Vous l'avez compris, seules les averses orageuses pourraient venir plaquer les pollens au sol et apporter un répit temporaire aux allergiques, mais elles resteront très disséminées et se produiront exclusivement sous les orages ces prochains jours.

Si vous êtes sensibles et notamment aux graminées, suivez les conseils de votre médecin allergologue et gardez vos traitements à porter de main pour les prochains jours. Il est également conseillé de rouler fenêtre fermées et de bien vous rincez les cheveux quand vous rentrez après une journée passée dehors.

Ce bulletin est actualisé tous les vendredis.

 

À lire aussi

Météo semaine prochaine : vague de chaleur exceptionnellement précoce

Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 26 juin

Prévisions saisonnières : vers un été chaud et orageux

L'actualité météo

Articles les plus lus