Actualités Météo
Coup de vent, pluies abondantes et refroidissement : à quoi s'attendre ?

Par Gilles MATRICON, météorologue

De lundi à mercredi matin, une perturbation très active va onduler sur le nord de la France avant de gagner les régions centrales : elle sera à l'origine d'un important épisode pluvieux accompagné d'un coup de vent suivi d'un brutal refroidissement. Voici la chronologie à retenir de cet épisode d'intempéries.

Coup de vent, pluies abondantes et refroidissement : à quoi s'attendre ?

Cette importante dégradation est liée à un très important conflit de masses d'air : de l'air d'origine subtropical résiste encore en début de semaine sur la France alors que de l'air polaire maritime se met en place sur les îles britanniques. Cette situation engendre le creusement d'une dépression en Manche à l'origine d'un important épisode de pluies continues d'intensité modérée dans le nord de la France de lundi matin à mardi après-midi. Dans le même temps, au passage de la dépression, un bref et fort coup de vent balaiera les régions centrales.

Des pluies abondantes, risque de crues néanmoins limité

Ainsi, pendant 24 à 36 heures, sous la perturbation qui ondulera sur le nord de la France, les cumuls de pluies s'annoncent importants : on attend 20 à 40 mm en moyenne de la Bretagne au Grand-Est, avec des pointes vers 50 à 60 mm sur le centre de la Bretagne, les collines normandes, le nord de la Champagne et les Ardennes, ce qui correspond à 2 à 3 semaines de précipitations. Cependant, en raison du niveau bas des cours d'eau, les réactions hydrologiques devraient rester limitées, malgré quelques débordements ou inondations ponctuels près des points bas habituels.

Vent fort sur les régions centrales, rafales jusqu'à 70 à 80 km/h

Mardi, au moment de la descente de cette perturbation fortement pluvieuse vers les régions centrales, le vent se renforcera. Le matin, les Pays de la Loire et la région Poitou-Charentes seront exposées aux rafales les plus fortes. À la mi-journée, ces fortes rafales atteindront le Centre-val de Loire et une partie de l'Île-de-France. L'après-midi, ce vent fort gagnera rapidement la Champagne, les Ardennes, la Lorraine et l'Alsace avant de s'évacuer le soir vers l'Allemagne. Les rafales pourront ponctuellement atteindre 70 km/h à 80 km/h, avec des risques d'atteindre 90 à 100 km/h sur les zones de plateaux et collines exposées comme dans les Vosges.

Au même moment, le vent du Sud se lèvera et soufflera fort sur les sommets et plateaux du Massif central, les monts du Lyonnais, les crêtes jurassiennes et les sommets savoyards, avec des rafales pouvant atteindre 90 km/h.

Arrivée du froid mardi soir, retour de la neige à basse altitude la nuit suivante

Au passage de ce front froid, la chute de la température sera spectaculaire : ainsi, mardi après-midi, il fera encore 15 °C en moyenne entre Clermont-Ferrand, Dijon, Besançon, Lyon, Grenoble, Annecy et Chambéry. Le soir, avec la brusque rotation du vent au Nord liée au passage de la perturbation, on pourra perdre 10 °C en l'espace d'1 à 2 heures. Ainsi, dans la nuit de mardi à mercredi, la limite pluie / neige pourra s'abaisser vers 500 mètres. Mercredi, quelques flocons pourront voltiger au-dessus de Saint-Etienne et des grandes agglomérations alpines.

À lire aussi

Météo prochain week-end : beaucoup d'agitation

Météo prochain week-end : beaucoup d'agitation

Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 26 juin

L'actualité météo

Articles les plus lus