Actualités Météo

Grande douceur cette semaine : à quand le retour du froid ?

Par Cyril BONNEFOY, météorologue
mis à jour le

La douceur actuelle est exceptionnelle et des records de températures seront battus cette fin de semaine, en particulier au sud-est. Cette situation sera-t-elle amenée à durer ? Quand peut-on envisager le retour du froid ? Voici quelques éléments de réponse avec notre météorologue Cyril Bonnefoy.

La Chaine Météo : quelles sont les régions les plus concernées par cette douceur et pourquoi ?

Cyril Bonnefoy : Cette douceur remonte d’Afrique-du-nord et de Méditerranée avec le glissement d’un anticyclone en direction de l’Europe de l’Ouest. Cet anticyclone contient de l’air exceptionnellement doux en altitude pour la saison (15 à 18°C à 1500 m). Cet air atteint dès jeudi plus particulièrement les Pyrénées et le pourtour Méditerranéen. Après un début de semaine assez humide, mais déjà doux, la masse d’air s’assèchera et le soleil fera son grand retour au sud de la Loire ce jeudi. C’est pourquoi, les régions au sud du fleuve connaitront les températures les plus élevées. Certains records mensuels devraient d’ailleurs être battus en Languedoc et en Roussillon avec des valeurs susceptibles d’atteindre 22 à 23°C. Il fera également très doux au sud de la Garonne avec souvent plus de 20°C, mais pas au niveau des records très élevés dans ce secteur. Dans ces régions, du fait du soleil, de l’absence de vent et de cette masse d’air très doux, le ressenti sera printanier.

Crédit : La Chaîne Météo

LCM : A-t-on déjà eu des épisodes de douceur aussi importants par le passé ?

CB : Si de tels épisodes restent rares à cette période de l’année, les relevés nous montrent que cela s’est déjà produit dans le passé. Il faut remonter à la fin décembre 1959 pour retrouver une masse d’air à température équivalente (environ 15°C à 1500 m). Néanmoins, plus près de nous, le mois de décembre 2015 avait battu tous les records, devenant ainsi le mois de décembre le plus doux depuis le début des relevés avec un excédent de plus de 2°C par rapport à la normale. Cette année-là, la température avait atteint 17,8°C à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 19 décembre, 15,6°C à Charleville-Mézières (Ardennes), le 17 décembre et 16,2°C au Mont-Dore (Puy-de-Dôme), pourtant à 1220 mètres d’altitude, le 20 décembre. Enfin, la plupart des records de températures pour ce mois en France sont bien plus anciens. Au sud-ouest du pays, il faut souvent remonter aux années 80, voire aux années 60. À Perpignan (Pyrénées-Orientales), le record remonte même à 1925 avec 26,7°C le 29 décembre.

Crédit : La Chaîne Météo

LCM : Faut-il y voir une conséquence du réchauffement climatique ?

CB : Faire le lien direct avec le réchauffement climatique contemporain serait risqué. Les données historiques montrent bien que de telles valeurs de température en décembre étaient possibles, même au début du XXème siècle dans notre pays. Néanmoins, une tendance de fond depuis la fin des années 70 et surtout depuis ces quinze dernières années, montre un réchauffement significatif de la saison hivernale. L’hiver est d’ailleurs la saison de l’année qui se réchauffe le plus. Les projections montrent que cette tendance sera amenée à perdurer et même à s’intensifier dans les décennies futures. Dans ce contexte, la fréquence d’évènement comme nous le vivons actuellement devrait logiquement augmenter. La fréquence de tels épisodes passerait alors de quelques décennies à quelques années seulement.

LCM : Cette douceur va-t-elle durer ces prochaines semaines ?

CB : en effet, même si certains d’entre nous se réjouissent de cette douceur, il faut bien rappeler que ces températures sont hors norme. La fonte de la neige a notamment été accélérée ces derniers jours en dessous de 1500 à 1800 mètres selon les massifs. Malgré les quantités importantes tombées en début de mois, certaines stations de moyenne montagne devraient se retrouver quasiment sans neige d'ici au début de l’année 2022, en particulier dans les Vosges et le Massif central. Je serai rassurant pour les professionnels de la montagne ou ceux qui projettent de partir au ski dans les prochaines semaines, puisque cette vague de douceur prendra progressivement fin dès dimanche par l’ouest. Les températures resteront dans un premier temps 3 à 4°C au-dessus des normales lundi et mardi. Il faut dire que nous partirons déjà de très haut. Les températures rejoindront enfin les normales en milieu de semaine prochaine et la neige refera son apparition à moyenne altitude sur les massifs (1200 à 1500 m).

Crédit : La Chaîne Météo

Pour la suite, la fiabilité devient beaucoup plus limitée, mais des conditions anticycloniques devraient se rétablir avec une incertitude sur le niveau des températures. Certains scénarios envisagent un temps de plus en plus froid et sec dans un flux de nord-est. Ceci apporterait de fortes gelées matinales et des températures en dessous des normales. D’autres scénarios prévoient un temps plus doux (+2°C par rapport aux normales) mais rien à voir avec la grande douceur actuelle.

Crédit : La Chaîne Météo

Partagez cet article
À lire aussi
logo VIP
  • Un site plus rapide
  • Plus d'info météo
  • Sans pub
  • Accès au TV Live

L'actualité météo

  • Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 18 septembre Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 18 septembre
  • Bilan des orages du dimanche 14 août Bilan des orages du dimanche 14 août
Articles les plus lus