Abonnez-vous à La Chaîne Météo à partir de 1,50€ le mois
Actualités Météo

Tempêtes et coups de vent : quelle évolution ces dernières années en France ?

Par Cyril BONNEFOY, météorologue
mis à jour le

Après une période de temps relativement calme et anticyclonique ces derniers jours, la météo se dégrade nettement, en particulier sur la moitié nord de la France où la tempête Aurore apportera un fort coup de vent de la Bretagne à la Côte d’Opale. Cette situation est-elle classique pour un mois d’octobre ? Est-ce que les épisodes de vent forts deviennent plus fréquents avec le changement climatique.

Crédit : La Chaîne Météo

La saison automnale, une saison propice aux coups de vents et tempêtes en Europe Occidentale

L’automne est synonyme du retour des perturbations atlantiques et donc des nuages, de la pluie et du vent. C’est une saison de transition avant l’entrée dans l’hiver. Les hautes pressions se replient au sud de l’Europe, entre les Açores et le bassin Méditerranéen et les dépressions commencent à descendre également en latitude et circulent entre les îles britanniques et les Pays Scandinaves. Ce fameux rail atlantique marque la délimitation entre l’air d’origine polaire au nord de l’Europe et l’air subtropical sur l’Afrique du Nord. Ce conflit de masse d'air, renforce l'activité cyclonique sur l'Atlantique nord. Les dépressions en question empruntent alors des trajectoires variables, et engendrent dans certains cas de puissants coups de vent voire des tempêtes sur les côtes d'Europe de l'ouest et même à l'intérieur des terres. Ces tempêtes peuvent être particulièrement violentes lorsqu'elles entrent en phase avec le jet-stream. On parle alors de bombes météorologiques. Ça avait été le cas notamment avec les 2 tempêtes de 1999 Lothar et Martin.

Crédit : La Chaîne Météo

Le mois d’octobre est-il un mois particulièrement venté ?

La saison des coups de vent et tempêtes débute ainsi au mois d’octobre et se termine généralement au mois de mars, même si des évènements ponctuels hors de cette période peuvent avoir lieu. S’il n’est pas rare d’observer les premiers coups de vent dès le mois d’octobre, ce dernier n’est pas le plus venté de la saison des tempêtes. Depuis 1980, une seule tempête a touché au moins 20% du territoire français durant un mois d’octobre, alors que dans le même laps de temps c’est au total 8 tempêtes qui se sont produites au mois de février. En effet, la saison hivernale est également très propice au développement de ces dépressions très creuses. Les contrastes de températures air/mer sont amplifiés et favorisent le développement de ces cyclones extratropicaux qui viennent traverser l’Europe occidentale avant de mourir. C’est donc, au cœur de la saison hivernal, en janvier et février, que les coups de vents et tempêtes sont les plus fréquents.

Crédit : La Chaîne Météo

Quelle-est l’évolution récente du nombre de jours avec vents forts et/ou tempétueux en France ?

Les années 1980-1990 ont été particulièrement actives en termes de coups de vent et de tempêtes puis la décennie 2000 a connu plutôt une baisse sensible de cette activité. Il est difficile aujourd’hui d’établir un lien formel avec le changement climatique, surtout que l’on note une reprise de l’activité ces dernières années. Il faut noter que la variabilité interannuelle de ces évènements est très marquée mais une baisse significative depuis 1980 du nombre de tempêtes a pu être observé en Bretagne et Normandie, sans qu’il soit donc possible d’amputer cette baisse au changement climatique. Pour les autres régions, aucune tendance significative n’est observée. Le GIEC (groupe intergouvernemental d’experts sur le climat) explique que la trajectoire des tempêtes dans l’hémisphère sud pourrait être déviée vers le Pôle Sud alors que dans l’hémisphère nord, aucune tendance ne se dégage. Enfin, les dernières projections du GIEC n’indiquent pas de tendance significative sur la fréquence et l’intensité des tempêtes en France d’ici la fin du 21ème siècle.

Crédit : La Chaîne Météo

Ainsi, la tempête Aurore a ouvert la saison des tempêtes en France avec le premier véritable fort coup de vent. Les rafales parfois impressionnantes, jusqu'à 175 km/h à Fécamp en Seine-Maritime n'en sont pas pour autant exceptionnelles. Le mois d'octobre reste un mois assez venté, même si c'est au cœur de la saison hivernale que la France connait le plus de coups de vent et de tempêtes. Enfin, le lien entre nombre de tempêtes et changement climatique ne semble pas évident aujourd'hui. Le nombre de ces évènements a même eu tendance à diminuer ces dernières années, à comparer d'il y a 20 ans. D'autres recherches sont en cours actuellement pour tenter de mieux appréhender les effets du réchauffement contemporain sur ces types de phénomène.

Partagez cet article
À lire aussi
logo VIP
  • Un site plus rapide
  • Plus d'info météo
  • Sans pub
  • Accès au TV Live

L'actualité météo

  • Alerte aux fortes pluies Alerte aux fortes pluies
  • L’ouragan Ian devient ouragan majeur et frappera la Floride ce mercredi L’ouragan Ian devient ouragan majeur et frappera la Floride ce mercredi
Articles les plus lus