Actualités Météo
Enfin le retour de l'été : quand et pour combien de temps ?

Par Florent SCHINDLER

Force est de constater que l’été n’est pas encore au rendez-vous sur de nombreuses régions, à l’exception de la belle semaine de chaleur qui a concerné le pays du 18 au 23 juillet. Mais c'est déjà loin. Si vous n'en pouvez plus de ces conditions maussades, nous avons de bonnes nouvelles. L'été revient bien la semaine prochaine. Mais pour combien de temps ?

Enfin le retour de l'été : quand et pour combien de temps ?

Cela fait quinze jours que nous vous l'annoncions : après un début août maussade et frais la seconde partie du mois serait plus estivale. Cela se confirme. De nombreux indicateurs analysés par nos services vont dans ce sens, ce qui signifie une fiabilité élevée de la prévision des principaux modèles à moyen terme. Tous envisagent une hausse des pressions induite par le rapprochement de l’anticyclone des Açores, puis son extension par une dorsale (axe de hautes pressions) sur le nord de l’hexagone. Ce sont donc des conditions propices à un temps plus estival qui s'annoncent. En revanche, la semaine ne sera pas comparable à celle que vous avez connue le 18 juillet, même si de fortes chaleurs pourraient s’observer sur un quart sud.

L’été de retour, pour de bon ?

Après cette semaine encore perturbée et pluvieuse sur de nombreuses régions, avec un ressenti parfois bien frais, un changement de régime météorologique va s’opérer progressivement à partir du lundi 9 août. Ce changement est du à deux évolutions dans la position des centres d'action qui pilotent le temps sur notre pays.

La première évolution concerne l'anticyclone des Açores, qui était jusqu'à présent beaucoup plus à l'ouest que d'habitude. Il va faire son grand retour, et nous protéger des perturbations qui vont circuler sur l’hexagone, en les repoussant en direction de l’Europe du nord et de la Sibérie. La seconde évolution est liée à l'anticyclone de Sibérie, qui bloquait sur l'Europe du nord la circulation des dépressions. Elles n'avaient alors d'autre possibilité que de traverser notre pays. Son affaissement va permettre de libérer cette circulation des dépressions plus au nord que lors de ces 15 derniers jours.

Cette évolution générale présente une fiabilité estimée à 70 % par nos services. Un doute subsiste quand à l’évolution à l’approche du week-end de l’Assomption du 14 et 15 août. En effet la probabilité que l’anticyclone de Sibérie regonfle et se mette à nouveau à faire barrage aux dépressions en direction du nord – ce qui favoriserait alors de nouveau la circulation des perturbations sur le pays - ne peut être écartée.

Amélioration progressive au nord, risque de fortes chaleurs au sud

Il ne faut pas vous attendre, comme le 18 juillet, à un changement rapide et radical du temps, surtout au nord. La situation n’est pas comparable. Lors de la précédente période estivale, l’anticyclone assez puissant était positionné sur les îles britanniques et dirigeait un flux de nord-est sec et durable sur la majeure partie du pays. La semaine prochaine, l’anticyclone ne se positionnera que temporairement mardi ou mercredi sur le nord du pays. Avant cela, le temps restera mitigé au nord de la Loire.

La bonne nouvelle viendra de la remontée des températures avec un gain de +6°C en moyenne sur 48h, grâce au réchauffement de la masse d’air en altitude qui permettra de retrouver des températures 2 à 3°C au-dessus des moyennes de saison. En revanche dans le quart sud-est le scénario sera différent, avec des fortes chaleurs pouvant dépasser parfois les 35°C.

Dans ce contexte et compte tenu de la baisse de la fiabilité à l’approche du week-end de l’Assomption, le risque de canicule s'avère à ce jour faible et limité spatialement.

Vous l'avez compris, il va vous falloir encore un peu de patience pour voir l'amélioration des conditions météo sur le pays. Ce qui est certain, c’est que le temps de la semaine prochaine ne sera pas comparable à celui de cette semaine. Vous pourrez vraiment profiter de périodes estivales pour vos vacances et activités d'extérieures. La durée de cette belle période estivale n’est pas totalement garantie en raison de nombreuses incertitudes que nous nous attacherons à lever dans le courant de nos prochains bulletins.

À lire aussi

Météo semaine prochaine : l'été reste aux abonnés absents

Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 24 octobre

Météo prochain week-end : retour de l'été retardé

L'actualité météo

Articles les plus lus