Actualités Météo
DIRECT intempéries au sud-ouest : orages, vent record à 108 km/h à Aurillac

Par Gilles MATRICON, météorologue

Depuis mercredi, les conditions météo sont très agitées, avec beaucoup de pluies et de vent. Nous suivons tout au long de ce week-end l'évolution de ces conditions météo particulièrement dégradées, entraînant des pluies abondantes, des risques d'inondations et d'avalanches en montagne et des vents forts.

DIRECT intempéries au sud-ouest : orages, vent record à 108 km/h à Aurillac

Ce lundi à 00h30, l'activité pluvieuse, orageuse et venteuse est particulièrement marquée au passage d'une viulente perturbation sur le bassin aquitain, le piémont pyrénéen et le Midi-toulousain.

A Pau, Tarbes, Vic-en-Bigorre, le vent a dépassé les 100 km/h sous les orages. Le Cantal a également été touché, et plus particulièrement le secteur d'Aurillac.

A voir : le point sur les crues et les inondations ce dimanche : quelle évolution ces prochains jours ?

Hier dimanche à 18h, la nouvelle dépression responsable des intempéries cette nuit au sud-ouest est centrée entre le sud de l'Irlande et la Cornouailles anglaise. Elle amorce sa descente vers le Cotentin. Pour l'instant, les vents restent modérés, ne dépassant pas les 60 km/h en rafales près du littoral atlantique. Les pluies, d'intensité faible, se poursuivent  sur l'ouest du Massif central, donnant 1 à 2 mm/h.

A 17 heures, l'accalmie se prolonge concernant les vents qui ne dépassent plus les 50 km/h. Les pluies ont tendance à se renforcer sur l'ouest du Massif central depuis 15 heures. Mais la véritable dégradation est attendue à partir de ce soir 20 heures, lorsque la perturbation atlantique liée à une dépression qui traversera le bassin de la Manche cette nuit abordera les départements aquitains.

L'activité de cette dépression et la perturbation associée seront renforcées dans leur dynamisme par le Jet Stream (vent d'altitude) particulièrement puissant qui souffle à plus de 250 km/h. 

A 15h, les vents ont partiellement faibli en Roussillon. Les rafales les plus fortes atteignent 98 km/h au cap Béar. Sur le sud de l'Aquitaine, l'accalmie se prolonge concernant les vents. En revanche, les averses se renforcent graduellement de la Gironde aux Pyrénées-Atlantiques.

Ces averses accentuent la montée des niveaux de nombreux cours d'eau : les Gaves réunis, l'Adour Moyen, la Midouze, l'Arrats, la Baïse, la Gimone, le Gers et la Vézère subissent une crue. Les pluies régulières qui débutent et se maintiendront jusqu'en milieu de nuit de lundi à mardi sont à surveiller.

A 12h, à l'avant de la nouvelle perturbation qui se rapproche de la façade atlantique, les pluies reprennent sur le sud de l'Aquitaine, et notamment sur le pays basque. A l'avant, quelques gouttes se produisent au sud de la Garonne. Le vent reste sensible avec des rafales entre 50 et 60 km/h en Midi-Pyrénées. Sur l'Aude et les Pyrénées-Orientales, la tramontane souffle violemment à 144 km/h au cap Béar, 112 km/h à Targassonne (66), 109 km/h à Saint-Paul-du-Fenouillet (66) et 91 km/h à Perpignan (66).

A 10h, les conditions météo se sont améliorées. Les pluies sont faibles, se limitant essentiellement à quelques gouttes le plus souvent au sud-ouest. Côté vent, on ne dépasse plus les 80 km/h en rafales sur la côte aquitaine.

A 09 heures, après le passage de la tempête Justine la nuit dernière, où le vent a soufflé à 182 km/h à Cagnano en Corse et 112 km/h à Ciboure sur le pays basque pour les rafales maximales, le vent a rapidement faibli.  Côté précipitations, la situation s'améliore aussi, avec des pluies en nette atténuation. Néanmoins, au cours des dernières 24 heures, il a beaucoup plus près des Pyrénées. Les cumuls s'élèvent à 54 mm à Laruns (64) et 50 mm à Pau (64), ce qui correspond à 2 semaines de pluies. En montagne, la couche de neige fraîche atteint 50 cm au-dessus de La Pierre Saint Martin (64).

Hier samedi 

A 22h, la tempête Justine est centrée sur le golfe du Morbihan et amorce sa plongée vers le Roussillon. Les vents se renforcent sur la côte aquitaine avec des rafales à 112 km/h mesurées à Ciboure (64) et 100 km/h au cap Ferret (33). La perturbation associée à la tempête provoque des pluies d'intensité modérée. Entre samedi 12h et samedi 21 heures, il est tombé 30mm à Laruns (64) et Arbas (31), 25 mm aux Angles (81), Cos (09) et Mendive (64), équivalent à 10 jours à 2 semaines de précipitations.

A 18h, les pluies faiblissent du Nord au Grand Est à la Franche-Comté. Le niveau de nombreux cours d'eau (Lys, Lawe,Clarence, Aa, Helpe pour les Hauts-de-France, L'Epte pour la Normandie, la Meurthe et le Rhin pour le Grand Est, le Doubs pour la Franche-Comté) se stabilise avec une lente décrue dimanche. En revanche, la situation se dégade au sud-ouest avec une montée des niveaux de la Midouze, de l'Adour, de la Baïse, de l'Osse du Gers, de la Gélise, de la Gimone, de la Gimone. En raison du renforcement des pluies, de nombreuses crues seront observées sur le bassin aquitain. Les Gaves réunis commencent également à réagir.

Près de l'Atlantique, le vent souffle en rafales entre 70 et 80 km/h le long du littoral ce soir. C'est essentiellement le littoral aquitain qui verra dans les prochaines heures le vent se renforcer le plus au passage de la dépression Justine.

A 16h30, les conditions commencent à se dégrader près du littoral atlantique avec un net renforcement du vent. Les rafales les plus fortes atteignent 91 km/h au cap Ferret (33). Ce renforcement du vent est lié au rapprochement de la tempête Justine située au niveau de l'île d'Ouessant.

Dans l'est, les pluies faiblissent sur le Grand Est alors qu'elles se renforcent temporairement entre le Jura et le nord des Alpes. Les pluies se poursuivent ce soir, avant l'amélioration de cette nuit, ce qui devrait permettre au niveau des cours d'eau de se stabiliser, avant d'amorcer une lente décrue à partir de dimanche matin. 

A 15 heures, la tempête Justine se situe au large du Finistère. Creusée à 980 hPa, elle amorce sa descente vers le golfe de Gascogne. Les vents se renforcent avec des rafales qui atteignent 80 à 90 km/h près des caps et côtes exposés.

A l'avant de la tempête Justine, les pluies se poursuivent du Nord au Grand Est jusqu'au nord de Rhône-Alpes. Elles sont d'intensité faible à modérée près des reliefs. Ces précipitations s'ajoutent aux importants cumuls de pluies enregistrés depuis mercredi. En conséquence, de nombreux cours d'eau descendant des collines de l'Artois, des  Vosges, du Jura et des Savoies connaissent des crues modérées : c'est surtout le cas du Rhin qui subit une crue décennale.

A 14h, la perturbation pluvieuse s'étire du Grand Est à Rhône-Alpes. Les pluies sont continues, d'intensité fable à modérée sur ces régions. Au cours des 3 dernières heures, il est tombé 2 à 4 mm d'eau en moyenne. Ces précipitations viennent s'accumuler sur les versants au vent des Vosges, du Jura et du nord des Alpes où les intensités sont plus marquées avec 5 à 10 mm. En conséquence, la situation continue à se dégrader sur le plan hydrologique dans l'est. Le Doubs, l'Ain, le Rhin, la Saône, le Rhône et leurs affluents respectifs sont en crue modérée. Le Rhin subit une crue  plus importante, d'ordre décennal. C'est seulement cette nuit, avec l'évacuation de la perturbation vers l'Allemagne et la Suisse que le niveau des cours d'eau va commencer à se stabiliser, avant de lentement commencer à baisser dimanche.

Dans le sud-ouest, c'est le contraire, la situation sur le plan hydrologique va continuer à se dégrader entre cet après-midi et lundi en raison de nombreux passages pluvieux, d'autant que la dépression Justine sera suivie d'une autre dépression dimanche. Ces précipitations arrivant sur des sols saturés d'humidité vont faire réagir les cours d'eau. Ainsi, La Midouze est déjà entrée en crue. L'Adour ne va pas tarder. 

 

A 12h, les pluies se poursuivent toujours du Nord Pas de Calais à l'Alsace, la Lorraine, la Franche-Comté et au nord de Rhône-Alpes où elles sont faibles en plaine  mais modérées sur les zones de reliefs, ce qui accentue les phénomènes de ruissellements en raison des sols détrempés. Prudence si vous circulez sur ces régions en raison des sols glissants. Localement, près des cours d'eau, les chaussées peuvent être inondées.

Sur le bassin aquitain, les précipitations sont également bien présentes, même si la tendance est à l'amélioration, et avant la reprise des pluies ce soir avec le rapprochement de la dépression Justine.

A 10h, les pluies se renforcent du Grand Est au nord des Alpes où elles s'installent durablement. Ces précipitations sont modérées, donnant des intensités de 2 à 3 mm/h. Dans l'extrême Nord, après le passage des pluies ce matin, une amélioration est attendue cet après-midi, avec la quasi disparition des précipitations. Enfin des Pyrénées au Massif central, après les pluies matinales ce matin, des averses prendront le relai cet après-midi, avant un nouveau renforcement des précipitations en soirée, lorsque la dépression Justine balaiera le sud de l'Aquitaine. 

 

A 09h, après une nuit d'accalmie sur le front des pluies, la situation se dégrade à nouveau rapidement du Grand Est au nord des Alpes avec la reprise des précipitations, pour le moment faibles, mais qui se renforceront au fil des heures. Au sud-ouest, la situation se dégrade également avec des pluies soutenues des Pyrénées à l'ouest du Massif central. Ces nouvelles pluies maintiennent les cours d'eau descendant des collines de l'Artois,  des Vosges, du Jura, du nord des Alpes, de l'ouest du Massif central et des Pyrénées à des niveaux élevés, avec des crues.

 

Vendredi à 18h, les pluies et les averses se poursuivent entre la Lorraine, l'Alsace et la Bourgogne-Franche-Comté. Sur le Jura, ces précipitations se renforcent temporairement avec des intensités de 2 à 5 mm/h. Au cours de ces dernières 24 heures, il est tombé 80 mm d'eau à Kruth (68), 64 mm à Etalans (25) et 60 mm à Rupt-sur-Moselle (88), ce qui correspond à 3 semaines de précipitations. En conséquence, les niveaux du Rhin, du Doubs, de l'Ain restent élevés avec des débordements et crues en cours.  Dans les Alpes, la limite pluie / neige est remontée au-dessus de 1600 mètres d'altitude. Ces chutes de neige se produisent essentiellement sous forme d'averses. En Corse, les vents les plus violents atteignent 140 km/h à Cagnano (2B), 132 km/h à l'Île Rousse (2B) et 112 km/h à Porto-Vecchio (2A).

Dans l'ouest, une nouvelle perturbation s'approche de la façade atlantique. Elle donnera beaucoup de pluies cette nuit et demain du bassin aquitain aux Pyrénées puis jusqu'à l'ouest du Massif central. D'ores et déjà, la Midouze connaît une crue modérée. Cette perturbation sera suivie, samedi soir puis dans la  nuit de samedi à dimanche, par des vents violents liés à la tempête Justine.

Suivez notre notre communiqué spécial aux fortes pluies, inondations, tempête et avalanches

À lire aussi

Janvier : un mois plus frais que les moyennes de saison

Météo semaine prochaine : plus doux mais le risque d'inondations reste élevé

Tendance à 4 semaines : météo jusqu'à mi-novembre, vacances de la Toussaint incluses

L'actualité météo

Articles les plus lus