Actualités Météo
Pollution en Méditerranée : situation en voie d'amélioration

Par La Chaîne Météo

Suite à une fuite d’agents chimiques survenue le 23 juillet sur le site Seveso industriel de Lavéra, la ville de Martigues dans les Bouches-du-Rhône a dû procéder à la fermeture des plages de Bonnieu et des Laurons situées sur la côte méditerranéenne à l’entrée du golfe de Fos-sur-Mer en raison d’une importante pollution en mer. Cette pollution risque-t-elle de s’aggraver avec les conditions météos ? Le point sur l’évolution des prochaines 48 heures avec nos spécialistes.

Crédit : La Chaîne Météo

Une mer contrariante

Les conditions de vent et de mer à l’entrée du golfe de Fos-sur-Mer seront pilotées jusqu’à la fin du week-end par l’évolution en alternance d’un mistral et d’une tramontane modérés et par un vent d’ouest à sud-ouest. Cette configuration va maintenir une mer peu agitée et une houle courte de sud-ouest, déjà observée ce vendredi avec des vagues en moyenne autour de 60 cm. Cet état de mer est majoritairement lié à la tramontane et au vent d’ouest soufflant à l’ouest du golfe du Lion. Le vent présent depuis plusieurs jours a en effet crée une houle de sud-ouest  à ouest qui se prolonge en direction des iles varoises et de la côte occidentale de la Corse.

Cette houle va varier au cours des prochaines 24h avant de faiblir. Elle oscillera autour de 70 cm ce vendredi avant de faiblir en milieu de nuit à 50 cm. Un nouveau renforcement est attendu samedi après-midi avec une hauteur de nouveau de 70 cm, avant une nouvelle baisse dimanche.

La propagation de la pollution devrait être limitée

Cette houle courte de sud-ouest, de période de 5 secondes, viendra lutter contre les courants faibles de nord-ouest dominants d’une vitesse 0,5 km/h. La prépondérance de la houle devrait ainsi limiter fortement la propagation de la pollution vers le large. Le scénario le plus probable est le blocage de la pollution sur les plages déjà touchées, avec une possible extension vers celles voisines, plutôt qu’une aggravation en mer vers le large. D'après les dernières informations de la préfecture maritime, « la nappe s’est solubilisée dans l’eau mais il reste encore un hectare pollué, elle a quasiment disparu en surface ».

Cette pollution intervient alors que les vacances battent leur plein et que de nombreux départs en direction du sud sont prévus en cette fin de semaine. Il y aura en effet beaucoup de monde sur les routes avec un vendredi orange et un samedi classé rouge par bison fûté.

 

 

L'actualité météo

Articles les plus lus