Actualités Météo
Tempête Ciara : jusqu'à 190 km/h en Irlande et sur les îles britanniques

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

La situation est claire. Les îles Britanniques sont touchées par une violente tempête nommée Ciara. D'autres pays européens, comprenant la France, les Pays-bas, la Belgique, le Danemark, l'Allemagne du nord, la Suède et la Norvège sont aussi touchés par des vents très violents et des pluies importantes dès dimanche.

Tempête Ciara : jusqu'à 190 km/h en Irlande et sur les îles britanniques

Samedi, une dépression a traversé l'Atlantique et est arrivée à l'ouest des îles Britanniques en se creusant très rapidement en raison d'un puissant courant-jet de 380 km/h sur l'Atlantique nord. Prise dans ce courant d’ouest très rapide, cette tempête, nommée Ciara par le Met Office, passe tout juste au nord du Royaume-Uni ce dimanche. Cette tempête atteint des valeurs de pression très basses : jusqu’à 935 hPa (les records de basses pressions étant d'environ 920 Hpa dans ce secteur). Le gradient de pression est donc extrêmement serré entre l’anticyclone des Açores et ses 1035 hPa, et cette profonde dépression. Une différence de pression de 100 hPa sur moins de 3000 km qui contribue à des vents d’une grande violence sur les îles Britanniques, la France, les Pays-Bas, le Danemark, la Norvège, la Suède et le nord de l’Allemagne.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

Royaume-Uni et Irlande : vents jusqu'à 180 km/h et vagues de 12 m

Et déjà, samedi, des vents violents se sont produits pour les îles Britanniques à 169 km/h en Ecosse et 120 km/h au Pays de Galles et en Irlande et culminent dans la journée de dimanche au passage de la tempête Ciara. 

Hier samedi, l’épisode de vent tempétueux a concerné surtout l’Irlande et l’Irlande du Nord au passage d’un front froid actif. Des rafales généralisées de 90 à 110 km/h se sont produites, et plus sur les littoraux occidentaux d’Irlande. Ces puissantes rafales ont gagné le nord de l’Angleterre et l’Ecosse à la mi-journée. Dans la soirée de samedi, une courte accalmie s'est mise en place avant l’arrivée d’un deuxième épisode de vents tempétueux.

Ce dimanche, le vent forcit de nouveau en commençant par les côtes irlandaises, comme hier samedi. Ce matin, les vents puissants sont généralisés sur toutes les îles Britanniques. Des vents de 190 km/h en rafale sur les caps les plus exposés en Irlande et surtout sur les montagnes écossaises. A Belfast, capitale de l’Irlande du Nord, les rafales atteignent les 100 km/h. Outre ces puissantes bourrasques, le vent moyen est également fort et continu ce dimanche.

La mer est démontée et les vagues atteignent de 10 à 12 mètres de haut sur les littoraux occidentaux d’Irlande. Concernant les pluies, les cumuls les plus importants sont attendus également sur les régions ouest de l’Irlande ainsi que sur les littoraux ouest anglais, gallois et écossais. Des inondations locales sont possibles, conjuguées aux très hautes vagues et surtout aux coefficients de marée atteignant 98 dimanche soir : des phénomènes de submersions sont à redouter.

Cette tempête perturbe tous les types de transport, des trains aux voitures en passant par les ferries et les vols. On peut s'attendre aussi à la fermeture de routes qui peuvent être inondées. Les axes côtiers, principalement sur les côtes ouest, peuvent être submergés en raison des hautes vagues. Des coupures d'électricité sont aussi en cours.

Par la suite, la tempête touche la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne du nord, Danemark et la Scandinavie dimanche et lundi.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

La Belgique, les Pays-Bas, le Danemark, l’Allemagne du nord et la Scandinavie touchés

Même si ces pays ne sont pas aussi violemment touchés que les îles Britanniques, les vents y sont très puissants et les rafales à 120 km/h sont possibles et de façon généralisée sur la mer du Nord. La mer est aussi démontée et on ne peut exclure des submersions. Le Danemark est plutôt touché en fin de journée de dimanche ainsi que la Suède. La Scandinavie recevra aussi des chutes de neige importantes au cours de cet épisode.

Ce contexte fortement dépressionnaire conjugué à de forts coefficients de marée présente quelques points communs avec la puissante tempête du début février 1953 qui avait provoqué la catastrophe des polders inondés en Hollande, occasionnant à l’époque 1800 morts. Des vents soufflant jusqu'à 180 km/h avaient provoqué une surcote et une submersion marine majeure, détruisant les digues qui protègent ces zones situées sous le niveau de la mer. Plus proche de nous, la tempête "Xaver" de décembre 2013 avait provoqué la plus forte surcote de la mer du Nord en Hollande depuis la catastrophe de 1953, avec des vents atteignant 150 km/h.

La France n'est pas à l’écart de la tempête Ciara, où les vents atteignent les 140 km/h à partir de ce dimanche. La semaine prochaine s'annonce très agitée elle aussi.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

À lire aussi

Alerte météo ce dimanche

Corse : record de chaleur, incendie, et jusqu'à 195 km/h de vent

Tempête Jorge et autres tempêtes : comment se forment-elles ?

Vacances de février : une première semaine marquée par les intempéries

L'actualité météo

Articles les plus lus