Actualités Météo
Pourquoi des giboulées au mois de janvier ?

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

Le temps a été particulièrement instable sur la France ce mardi avec de fréquentes averses et giboulées s'accompagnant de grêle, de neige, de coup de tonnerre avec des températures très fluctuantes. Pourquoi avons nous connu une telle situation plutôt caractéristiques du début du printemps ? Explications...

Pourquoi des giboulées au mois de janvier ?

Un flux d'ouest très dynamique a fait circulé de l'air froid en altitude mais de l'air beaucoup plus doux dans les très basses couches de l'atmosphère. Sur la moitié nord de la France on observait une température de l'ordre de -5°C vers 1500 mètres d'altitude alors que les températures atteignaient souvent 7 à 8°C au niveau du sol. C'est cette forte différence de température entre le sol et l'atitude, combinée à une dépression très creuse sur les Iles Britanniques qui a provoqué une forte instabilité avec la circulation de puissantes averses, accompagnées parfois de grêle, de grésil, de neige et de coup de tonnerre. Une situation que l'on rencontre plus communément au mois de mars ou avril quand le soleil réchauffe déjà beaucoup les basses couches de l'atmosphère alors que des decsentes d'air polaire se produisent encore en altitude.

Retour de la neige à basse altitude en montagne

Avec le retour de l'air froid en altitude, la neige fait son retour à basse altitude en montagne. En fin de journée de mardi, elle tombait dès 400 m sur les Vosges, 600 à 800 m sur le Jura, le Massif-Central et le nord des Alpes.

À lire aussi

Douceur exceptionnelle au sud : des records attendus ce lundi

Météo week-end : grande douceur pour la Chandeleur

Australie : encore des feux malgré la chute des températures ce dimanche

L'actualité météo

Articles les plus lus