Actualités Météo
Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 5 janvier

Par Regis CREPET, météorologue

Chaque jeudi, la tendance météo à 4 semaines est réactualisée. La dernière mise à jour de la tendance à un mois présente le scénario météo le plus probable pour ces quatre prochaines semaines, jusqu'au 5 janvier 2020, entre les fêtes de fin d'année et la rentrée scolaire. Un temps perturbé semble acquis jusqu'à la mi-décembre, avec de la pluie en plaine et des coups de neige en montagne, de bon augure pour les vacances de Noël. Pour la fin de l'année, la situation pourrait être plus stable et un peu plus froide.

Après un mois de novembre exceptionnellement arrosé avec des températures de saison en France, l'évolution météo attendue ces prochaines semaines met en évidence un temps très changeant : les températures vont jouer au yo-yo, avec des coups de froid brefs et des redoux. Les perturbations alterneront avec des périodes d'accalmie. Les coups de neige seront fréquents en montagne avec de fortes fluctuations d'altitude, mais les stations de sports d'hiver  sont assurées d'avoir un bon enneigement pour les vacances au-dessus de 1500 m d'altitude. Le temps pourrait devenir plus calme et stable pour la semaine des fêtes, mais la fiabilité de cette évolution reste faible à ce jour. Il n'y a pas de vague de froid en vue pour l'instant. Au total, les températures de ce mois de décembre seront possiblement "de saison" avec des précipitations encore supérieures aux moyennes.

Voici la tendance globale attendue pour ces 4 prochaines semaines

Semaine 1 : du 9 au 15 décembre 

Le flux perturbé balaie à nouveau la France dans un flux d'abord orienté au secteur sud-ouest, synonyme de redoux pluvieux et venté, suivi d'une nouvelle bascule des vents au nord-ouest du 12 au 15 décembre : quelques jours relativement froids, de saison, pourraient revenir sur la France avec une platrée de neige fraîche à basse altitude sur tous nos massifs, surtout en versants nords. Dans ce contexte dépressionnaire, il faudra surveiller les vents forts au nord de la France et un risque de fortes pluies temporaires en Méditerranée : mais le spectre d'un épisode violent ne semble pas d'actualité cependant.

Semaine 2 : du 16 au 22 décembre 

Après la mi-décembre temporairement assez froide et humide, le flux rebascule au secteur ouest à sud-ouest, ce qui pourrait apporter alors un nouveau redoux accompagné de vent et de pluie pour le solstice d'hiver. Au grè de ces changements de flux, les limites pluie-neige varieront beaucoup, mais l'enneigement continuera à s'épaissir au-dessus de 1500 à 1800 m d'altitude. Sous cette altitude, l'enneigement subira des alternances de neige fraîche et de lessivages. D'une façon générale, les redoux resteront modérés et de courte durée, ce qui est propice à la neige en montagne et aux pluies en plaine.

Semaine 3 : du 23 au 29 décembre

Il s'agira de la première semaine des vacances scolaires avec, bien sûr, la perspective des fêtes de Noël. La fiabilité de la situation météorologique reste faible et nécessitera une actualisation affinée. L'incertitude provient de la position des centres d'action : la France pourrait être influencée par les dépressions atlantiques (ce qui était initialement envisagé) ou alors par le regonflfement de l'anticyclone sur l'Allemagne : ce nouveau scénario semble devenir légèrement majoriatire. Dans ce contexte, un temps calme, assez froid et souvent brumeux pourrait prédominer, à l'image de la semaine que nous venons de connaître.

Semaine 4 : du 30 décembre au 5 janvier 2020

Cette dernière semaine des vacances scolaire, incluant le jour de l'An et l'Epiphanie, s'annonce, selon les premières tendances, d'abord assez froide avant le retour des perturbations océaniques et d'un flux orienté à l'ouest-sud-ouest. Dans ces conditions, des dépressions pourront apporter de la pluie en plaine et de la neige en montagne. 

Au total, ce mois de décembre s'annonce très changeant avec de fortes variations de températures, lesquelles seraient, au total, assez proches des moyennes de saison. Les précipitations resteraient assez abondantes, supérieures de l'ordre de 20% par rapport aux normales statistiques. L'enneigement en montagne restera très abondant au-dessus de 1800 à 2000 m d'altitude, tandis qu'à des altitudes plus basses, la fonte alternera avec des coups de neige fraîches.

À lire aussi

Comment sont réalisées les prévisions saisonnières ?

Prévisions saisonnières : suite de l'hiver 2019 - 2020

Épisodes cévenols : le dossier

A quels types de temps s'attendre en automne ?

L'actualité météo

Articles les plus lus