Actualités Météo
Rafale descendante : qu'est-ce que c'est ?

Par La Chaîne Météo

Appelées communément par les médias “mini-tornades”, les rafales descendantes sont un autre phénomène venteux sous orage qui n’a rien à voir avec les tornades. C'est justement ce phénomène qui se produit sous les averses les plus fortes depuis ce mardi soir.

Rafale descendante : qu'est-ce que c'est ?

Vous avez lu mini-tornade ? Arrêtez tout de suite votre lecture ! Ce terme météo n’existe pas. Il est très souvent utilisé pour décrire un autre phénomène très violent qui peut se produire sous les orages : les rafales descendantes.

Les rafales descendantes : un phénomène très dangereux

Beaucoup moins connues que les tornades, mais pas moins dangereuses, les rafales descendantes provoquent des dégâts importants au sol. Toitures endommagées, arbres couchés… Ce phénomène violent se produit sous de puissants cumulonimbus.

A l’avant de l’orage se forme un front de rafale orienté dans le sens de déplacement de l’orage. Les fortes précipitations au sein de l’orage sont tellement fortes qu’elles entraînent avec elles de l’air froid. Cet air froid et dense vient donc s’écraser au sol, et s’étale rapidement autour de l’orage. La vitesse de déplacement de l’orage venant s’ajouter à la vitesse du vent, les rafales sont toujours plus puissantes à l’avant de l’orage.

De l’air froid qui frappe le sol

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Une rafale descendante est une poche d’air froid dans l’orage qui s’effondre quand les courants ascendants ne peuvent plus la maintenir dans le cumulonimbus. L’air plus froid et dense vient alors s’écraser au sol avec violence. Dans certains cas, la rafale descendante peut atteindre les 200 km/h et même plus selon certaines estimations.

A son arrivée au sol, le courant descendant s’étale avec violence sous forme de vents qui se propagent horizontalement et à grande vitesse. C’est à ce moment qu’elle provoque de nombreux dégâts.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Micro et macro-rafales : quelle différence ?

On parlera de micro ou de macro-rafale en fonction de la superficie touchée par la rafale descendante. On parlera de macro-rafale quand la superficie touchée dépasse les 4 kilomètres et de micro-rafale quand cette superficie est inférieure à 4 km. Les macro-rafales peuvent durer de 5 à 20 minutes et moins de 5 minutes pour les micro-rafales.

Différence entre tornade et rafale descendante

On confond souvent rafale descendante et tornade. Cette confusion repose sur les dégâts causés par les rafales descendantes qu’on a tendance à assimiler aux tornades, phénomène météo destructeur et connu de tous. C’est aussi à cause de cette confusion que certains médias relaient l’expression erronée de mini-tornade en raison de la violence de la rafale descendante et de la méconnaissance du phénomène. Toutefois, sans témoin oculaire, il est possible de déterminer qui de la tornade ou de la rafale a frappé.

C’est l’étude des dégâts qui va déterminer, après l’événement, la présence éventuelle d’une tornade ou d’une rafale descendante. Plusieurs jours sont parfois nécessaires aux enquêteurs pour savoir exactement ce qu’il s’est passé. Des débris éclatés et éparpillés dans tous les sens, sur une zone hyper localisée (quelques centaines de mètres la plupart du temps en France, contre quelques kilomètres aux Etats-Unis) témoignent en général de la présence d’une tornade. A l’inverse, des dégâts aplatis puis projetés dans le même sens, sur une zone plus étendue, sont souvent l’œuvre de rafales descendantes.

À lire aussi

Orages supercellulaires : à l'origine de phénomènes violents

L'actualité météo

Articles les plus lus