Actualités Météo
Sécheresse 2019 : la situation s'améliore

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

Après un hiver historiquement sec dans le sud-est, les précipitations souvent abondantes tombées au cours du mois d'avril ont été très bénéfiques. Elles ont permis de mettre fin à une sécheresse de surface qui s'était installée de manière très précoce cette année. Sur le reste de la France, certaines régions du Nord et du Centre ont connu un début de printemps sec mais la situation météo s'améliore en ce début de mois de mai.

Des pluies presque généralisées en ce début mai

Depuis le début du mois de mai, des dépressions assez creuses circulent du proche Atlantique vers l'Europe Centrale en passant par le nord de la France. Elles s'accompagnent de perturbations assez actives apportant pluies ou averses sur bon nombre de nos régions. Les régions allant du centre et de l'Ile-de-France au nord-est ont été bien arrosées avec des cumuls de pluie souvent compris entre 25 et 50 mm, soit l'équivalent de 2 à 3 semaines de pluie au cours des 9 premiers jours de mai. Ces pluies ont été très bénéfiques pour la nature car les mois de mars et d'avril avaient été plutôt sec sur ces régions.

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

Une sécheresse en atténuation au sud-est après un mois d'avril très arrosé

Le début d'année 2019 a été marqué par une sécheresse record sur les régions méditerranéennes et plus particulièrement le Languedoc et la Provence où dans plusieurs villes il n'avait jamais aussi peu plu sur la période allant de janvier à mars. A Perpignan avec 19,4 mm, le record de 1995 avec 25,4 mm a été battu. A Marignane, il n'est tombé que 15 mm d'eau en 3 mois et le record vieux de 1953 avec 16 mm a été battu ! A noter que ces cumuls de pluie recueillis en 3 mois ne correspondent qu'à une dizaine de jours de précipitations.

Au cours du mois d'avril, plusieurs épisodes pluvio-orageux ont concerné les régions du sud-est avec des précipitations hétérogènes mais parfois abondantes. Les plaines du Roussillon, les Cévennes, les Alpes-maritimes et le sud-ouest de la Corse ont été les zones les plus arrosées. Il est tombé 90 mm à Ajaccio soit un excédent de 65% par rapport à la normale, 104 mm à Perpignan (+78%) et 130 mm à Nice soit près du double de ce qu'il tombe en moyenne en mai. Un épisode cévenol avec des pluies intenses s'est produit entre le 22 et le 25 avril avec localement plus de 200 millimètres sur les reliefs de l'Ardèche et du Gard. Les plaines intérieures de l'Aude, le littoral héraultais et la partie sud-est de la Corse ont été épargnés par les fortes pluies orageuses de ces dernières semaines et continuent d'être concernées par une importante sécheresse de surface. A Carcassonne le déficit pluviométrique atteint 72% pour la période allant de février à avril.

 

Des nappes phréatiques déficitaires sur la moitié du pays

Le niveau des nappes phréatiques est inférieur à la normale sur la moitié du territoire, notamment des Hauts-de-France et du Grand-Est à l'Auvergne-Rhône-Alpes. Cela concerne aussi le Languedoc-Roussillon et le Centre-Ouest. Ailleurs, les nappes sont à un niveau proche de la normale ou en léger excédent sur 17% du pays. Cette situation n'est pas de bonne augure car à partir du mois de mai, les pluies ne sont plus efficaces ; elles ne remplissent plus les nappes phréatiques mais servent essentiellement à la croissance de la végétation.

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

Les tendances saisonnières de la Chaine Météo sont assez optimistes pour le trimestre juin-juillet et août quant aux de précipitations. Le temps pourrait être souvent instable, avec des pluies à caractère orageux assez fréquentes sur le pays. Dans ce contexte météo, les restrictions d'eau seraient donc moins nombreuses qu'au cours de l'été 2018 qui avait été particulièrement chaud et sec.

À lire aussi

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 18 août

Été - automne 2019 : nos prévisions saisonnières

Bilan d'avril 2019 : une météo capricieuse

L'actualité météo

Bulletin France