Actualités Météo
Bilan de l'ex-cyclone tropical intense Kenneth

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

La saison cyclonique dans l’océan Indien sud-ouest est remarquable. Kenneth est devenu un cyclone tropical intense, le 10e de cette saison. Après être passé tout juste au nord des côtes de Grande Comore, Kenneth frappe le Mozambique qui ne s'est toujours pas remis du cyclone Idai.

Mayotte n'est plus en alerte pré-cyclonique ce vendredi 26 avril. Désormais, le cyclone tropical intense Kenneth n'est plus qu'un minimum résiduel sur le Mozambique qui continuera d'apporter des pluies représentant un risque d'inondation très important.

Le cyclone tropical intense Kenneth : un météore remarquable 

Le jeudi 25 avril, le cyclone tropical Kenneth atteignait son pic d'intensité avec une pression atmosphérique de 934 hPa. Kenneth était alors un cyclone tropical intense, le 10e de cette saison cyclonique et le 7e d'affilée en trois mois.

Ces vents moyennés sur 10 minutes ont soufflé à 280 km/h et ces rafales en mer ont été estimées à 305 km/h. Il s'agit du cyclone le plus puissant de cette saison cyclonique dans le bassin océanique Indien sud-ouest. De même, il est très rare d'observer un système tropical si tard dans la saison, d'autant plus avec une intensité aussi forte.

Egalement, la zone touchée par le cyclone tropical intense Kenneth, Capo Delgado dans le Mozambique, n'avait pas vu pareil système depuis au moins 60 ans. Et cela un mois après le passage du cyclone tropical intense Idai, probablement la pire catastrophe humanitaire que le pays a connue.

Cette saison cyclonique 2018/2019 dans l'océan Indien sud-ouest est exceptionnelle au vu du nombre de cyclones tropicaux intenses, la longévité de la saison, et malheureusement, la sévérité des dégâts qu'ils ont provoqués. Il faut remonter à la saison cyclonique de 1994/1995 pour retrouver une saison aussi active.

Dégâts à Moroni, Grande Comore

L'impact était initialement prévu sur le nord de la grande île de l'Union des Comores. Toutefois, le cyclone tropical Kenneth est resté au large : l'oeil était situé à 50 kilomètres à son passage dans la nuit de mercredi à jeudi. La rafale max la plus élevée a été rapportée à l'aéroport d'Hayaya à 111 km/h. Les vents ont pu être bien plus puissants ailleurs, comme en témoignent ces vidéos :

 

 

 

Le cyclone a fait trois au moins trois victimes et a touché fortement les quartiers de Moroni. Même si la rafale relevée n'est que de 111 km/h, 

 

Nouvel impact sur le Mozambique

Kenneth a frappé le Mozambique un peu plus d'un mois après que le cyclone tropical intense Idai a dévasté la ville de Beira et provoqué des submersions côtières sur près de 100 kilomètres. Pour cette catastrophe, le bilan humain actuel fait état d'au moins 600 victimes pour le Mozambique seul. 

 

 

Le cyclone tropical Kenneth a touché le nord-est du Mozambique jeudi soir, juste au nord de la ville de Pemba, chef lieu de la province de Cabo Delgado qui compte plus de deux millions d'habitants.

 

 

 

Ce dimanche, Kenneth n'est plus qu'un minimum résiduel. Il a perdu ces caractéristiques tropicales mais reste sur la zone du Mozambique en tant que perturbation active qui déverse d'importantes pluies. Elles provoquent d'importantes inondations dans l'intérieur des terres et des glissements de terrain. Jusqu'à lundi, certaines zones de Capo Delgado pourrait recevoir une année de pluie en quelques jours (830 mm). Le bilan humain fait état de 5 victimes dans dans l’extrême-nord du pays. Plus de 3 300 maisons ont été totalement ou partiellement endommagées. Des milliers d'hectares de terres agricoles sont sous les eaux.

La population doit rester vigilante.

 

À lire aussi

L'Australie frappée par 2 puissants cyclones

L'actualité météo

Bulletin France

Articles les plus lus