Actualités Météo
Gelées : sévère coup de froid pour les vignes et fruitiers

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

La nuit dernière, de nouvelles gelées parfois très sévères ont touché les arbres fruitiers et vignobles, occasionnant d'importants dégâts dans les vignobles du Val-de-Loire, de Bourgogne et du Beaujolais ainsi qu'en Champagne.

Le printemps 2019 est marqué par des conditions météo particulièrement fluctuantes, notamment en terme de températures avec des périodes de grande douceur en alternance avec des coups de froid récurrents en ce mois d'avril. Rien d'exceptionnel car ces grandes variations de températures sont une des caractéristiques du printemps mais la végétation en avance est particulièrement sensible aux gelées de printemps.

 

Gelées : quelles régions les plus touchées ?

Vendredi, comme prévu de faibles gelées (0 à -2°C) sous abri ont été observées dans de nombreuses régions. A noter la valeur remarquable de Brest-Guipavas avec -1,9°C à 0,4°C du record mensuel de froid observé le 11 avril 1978 avec -2,3°C. C'est en Basse-Normandie, dans les vallées du Massif-Central et dans le nord-est qu'on a relevé ponctuellement les valeurs les plus basses avec -3,5°C à Loudon-Lieury dans le Calvados, -4,8°C à Aubusson dans la Creuse et -5°C à Auberive en Haute-Marne.

Samedi matin, il a gelé sur le 2/3 de la France avec des températures  de -1 à -6°C de la Normandie au Grand-Est au Massif central.

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

C'est ce dimanche matin que les gelées ont été les plus étendues et les plus marquées car la masse d'air d'origine polaire est toujours présente sur notre pays. Et comme le vent de nord-est a faibli, il a accentué le froid. Ainsi, les températures se sont abaissées entre -3 et -6 degrés du nord-est au centre-est avec des dégâts considérables sur les arbres fruitiers et les vignobles. La minimale a atteint -9°C à Mourmelon-le-Grand dans la Marne.

 

 

Pour la 2ème fois depuis ce début de mois d'avril, il a fait très froid du nord au centre de la France. 

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

Après une nuit de dimanche à lundi encore très froide dans l'est, les températures repartiront à la hausse avec un flux qui s'orientera au secteur sud à sud-est. Le risque de gel en plaine disparaitra complètement à partir de mardi.

 

Gel : les vignobles de Saint-Emilion sous haute vigilance

Les viticulteurs des grands crus de l'appellation Saint-Emilion sont sur le pied de guerre en cette fin de semaine. Ils surveillent de près la baisse des températures nocturnes pour être prêt à parer au moindre risque de gel qui endommagerait leurs vignobles. Plusieurs propriétés ont pris des dispositions en préparant des éoliennes chauffantes ou des brûlots pour réchauffer les rangs de vignes. Selon un arrêté préfectoral de 2017, les viticulteurs se doivent de faire une déclaration en mairie et de prévenir les pompiers.

 

Gel : des dégâts constatés dans les vignobles de l'ouest et du centre-est

Dans la nuit du 3 au 4 avril, des gelées de 0 à -4°C sous abri ont concerné les régions du nord-ouest et du centre-ouest. Dans certaines vignes du Val-de-Loire très abritées on a même localement atteint -5°C. Pour les vignes de l'Anjou et du pays nantais, c'est la 3ème fois en 4 ans que le vignoble est touché par des gelées destructrices observées pendant le mois d'avril. Dans certains secteurs, les dégâts pourraient atteindre 80% du vignoble mais en général les pertes sont évaluées entre 20 et 70%. Dans le secteur des rouges, les vignobles de Bourgueil et Chinon ont été durement touchés.

Les vignobles de Champagne et Bourgogne ont été touchés à leur tour par les gelées dans la nuit du 4 au 5 avril. On observé -1 à -2°C sous abri en Bourgogne et localement jusqu'à -4°C en Champagne. Les dégâts diffèrent en fonction des secteurs et de l'exposition des parcelles. A une période où les bourgeons des vignes sont en pleine éclosion (débourrement), les vignes sont particulièrement sensible au gel. A noter que la mise en place de chaufferettes et de feux de pailles ont pu limiter les méfaits du gel dans certains vignobles.

 

Abricotiers des Barronnies : 40% des fruitiers touchés par le gel

F.Bec, président du syndicat de valorisation de l'abricot des Baronnies, estime qu'une cinquentaine d'exploitations des vallées de l'Ouvèze et de l'Ennuyée ont été touchées ce qui représenterait une perte de 40% du volume d'une récolte habituelle. Les températures s'étaient abaissées à -4°C dans certains fonds de vallées abritées.

 

À lire aussi

Dimanche des rameaux 2019 : découvrez le vent de l'année

Semaine prochaine : retour de la douceur et de quelques orages

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 14 juillet

Eté 2019 : nos prévisions saisonnières

L'actualité météo

Bulletin France

Articles les plus lus