Actualités Météo
Froid remarquable : les -10°C frôlés ce dimanche matin en plaine

Par Regis CREPET, météorologue

Les températures ont fortement baissé ce week-end en raison de l'orientation du vent au nord-est. Les gelées sont de retour, parfois de façon marquée, au moment où la végétation est particulièrement sensible à cette époque de l'année. Voici ce qu'il faut savoir.

Avec la descente d'une masse d'air arctique issue de Scandinavie de l'air froid concerne la France ce week-end. Cet air froid a conditionné le retour des gelées.

 

Fortes gelées

Déjà la semaine dernière, des températures proches de -3°C avaient obligé certains viticulteurs du Val de Loire a utiiser des chaufferettes entre les vignes afin de limiter les dégâts du gel. Depuis, les températures sont remontées dans les moyennes de saison, mais ont à nouveau chuté vendredi passé.

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Un vent de nord-est, descendant de Scandinavie, a envahi la France, et plus généralement l'Europe de l'ouest. Les orages sont repoussés dans l'extrême sud-est de notre pays et en Italie, tandis qu'un temps plus sec s'impose ailleurs. Dans cette configuration, la bise limite la hausse diurne des températures, qui sont 5°C sous les moyennes ce dimanche, malgré la présence de belles éclaircies. Le jour le plus "froid" de cet épisode de fraîcheur débuté vendredi... c'est aujourd'hui, le dimanche des Rameaux.

 

Les gelées nocturnes restent marquées jusqu'à lundi matin, avant un rapide redoux l'après-midi. Ainsi, à la faveur d'un ciel nocturne plutôt dégagé sur les régions du centre et du nord, les températures sont descendues entre -2°C et -7°C selon les régions. Très localement, des records de froid décadaires ont été enregistrés, notamment sur le Val de Loire et sur le Grand-Est avec -9°C à Mourmelon-le-Grand (51) ce dimanche matin.

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

Des températures en "montagnes russes"

Les températures de ce week-end se rapprochent localement des valeurs records : le gel tardif en première quinzaine d'avril survient en moyenne une fois tous les trois ans, avec, parfois, des rigueurs dommageables à l'arboriculture : ainsi, les années 1986, 1991, 1997, 2003, 2006 et 2017 ont connu des températures s'abaissant jusqu'à -6°C en plaine (Reims, Nancy et même dans l'intérieur provençal), provoquant alors des dégâts aux vignes et aux vergers.

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

Après ce week-end très frais, les températures vont vite grimper dès demain lundi en raison de l'orientation du vent au sud, faisant remonter de nouvelles averses orageuses. Les températures, jouant aux montagnes russes, dépasseront alors les niveaux de saison à partir de mardi jusqu'à Pâques.

À lire aussi

Gelées : sévère coup de froid pour les vignes et fruitiers

Semaine prochaine : retour de la douceur et de quelques orages

Dimanche des rameaux 2019 : découvrez le vent de l'année

L'actualité météo

Articles les plus lus