Actualités Météo
Australie : canicule et records de chaleur

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

L'Australie méridionale affronte une canicule sans précédent. De nombreux records de chaleur absolus tombent régulièrement depuis le début de l’été austral, de décembre à mars. Les conséquences pour l’agriculture et l’élevage sont catastrophiques.

L'Australie, en plein été austral, connaît une vague de chaleur durable aux conséquences désastreuses. Le mois de décembre a été le plus chaud depuis 1910 dans le centre de l'Australie. 

Des records en série

La ville d’Alice Springs a enregistré un record de chaleur absolu avec 45.6°C le 29 décembre 2018. Le 3 janvier, le mercure est monté jusqu’à 47,4°C à Walungurru Airport : il s’agit de la plus haute température jamais enregistrée dans le territoire du nord depuis janvier 1960.

Cette vague de chaleur s'est décalée dans le quart sud-est du continent. Selon le service météorologique national, l'Australie n'avait pas connu une telle vague de chaleur depuis 1939. La capitale de l’Australie, Canberra, a connu 4 jours de chaleur au-dessus des 40°C : du 15 au 18 janvier. Une telle série n’a tout simplement jamais été observée (depuis le début des mesures).

Parmi les records, on peut citer le record de la température minimale la plus haute jamais relevée dans l'hémisphère sud tous mois confondus : 36.6°C le matin du 26 janvier. Le mercure n'est pas descendu en-dessous de cette température à Wanaaring.

Jeudi 24 janvier, plusieurs records de chaleur absolus sont tombés dans certaines stations : Port Augusta, avec 49.5°C, Tarcoola avec 49.1°C et Ceduna avec 48.6°C.

Le chef-lieu de l'Australie Méridionale, Adélaïde, a également battu son record absolu de chaleur avec 46.6°C (l’ancien record datant de... 1939).

Des conséquences désastreuses

Cette vague de chaleur touche durement la faune en raison de la sécheresse qu'elle provoque. Le 14 janvier, on a rapporté la mort de centaines de milliers de poissons dans les fleuves de Nouvelle-Galles du Sud. Tandis que les autorités déclarent qu'il s'agit là des conséquences de la sécheresse, les universitaires eux dénoncent une mauvaise gestion de l'eau.

A Alice Springs, des chevaux sauvages n'ont pas pu s'abreuver dans leur courant d'eau habituel : entraînant la mort par déshydratation d'une centaine d'entre eux.

Les êtres humains souffrent aussi de cette vague de chaleur. Les admissions dans les hôpitaux ont grimpé depuis le début de cette vague de chaleur.

L'actualité météo

Articles les plus lus