Actualités Météo
Tornade à Hyères : une trombe marine déborde sur les côtes

Par La Chaîne Météo

Dans un contexte très orageux, une trombe marine a débordé sur les côtes de Hyères dans le Var dans la nuit de samedi à dimanche. Cette trombe devenue tornade a provoqué des dégâts impressionnants près de l'aéroport de Hyères Toulon, avec des baies vitrées explosées, des toits arrachés et des arbres déracinés, mais aucun blessé.

Crédit : wikipedia.fr

Ce phénomène météorologique de petite échelle qu’est la trombe marine apparaît sous la forme d’un tourbillon de vent, de la même manière qu’une tornade terrestre. Ce tourbillon s’étend de la base d’un nuage convectif jusqu’à la surface de la mer. Il prend alors la forme d’un entonnoir que les météorologues nomment «trombe» lorsque le phénomène arrive à maturité. En balayant l’eau, la trombe marine entraîne à sa base une excroissance bouillonnante, appelée «buisson» et constituée d’une nuée de gouttelettes se déversant au-dessus de la mer. Le marin qui oserait s’aventurer trop près du phénomène, ou serait surpris par malchance par cette formation très soudaine, pourrait être «avalé» par le tourbillon. Les rafales de vent tourbillonnaire peuvent atteindre 120 à 130 km/h, ce qui est bien loin des 400 km/h que peuvent atteindre les tornades terrestres. De plus, le déplacement d’une trombe est plutôt lent (50 à 70 km/h), laissant généralement un temps de fuite raisonnable aux embarcations !

De la mer…à la terre

La durée de vie d’une trombe est courte, d’une dizaine de minutes à une demi-heure, parfois moins. Souvent, elle fait presque du sur-place sur l’eau, mais il arrive parfois qu’elle finisse par atterrir sur une plage comme le prouve la vidéo impressionnante diffusée par La Chaîne Météo. Généralement, elle se dissipe en quelques minutes, pouvant malgré tout souffler des paillotes ou des infrastructures légères sur la plage. Il n’est pourtant pas rare qu’une trombe, arrivant à pleine puissance, occasionne des dégâts non négligeables sur le littoral : voiliers détruits au port, restaurants de plage soufflés et toitures arrachées. Durand l'automne 2013, une trombe dont la force était proche de celle d’une tornade a détruit la zone portuaire de Tarente (sud de l’Italie) en poursuivant sa course aux abords de la ville. Plus rare, dans leur lancée, certaines trombes évoluent en véritable tornade, poursuivant leur trajectoire dans les terres : cela s’est produit à Montpellier en septembre 2000, ainsi que sur le Pays de Caux pendant l’hiver 2000.

Puissantes ou pas, quelle que soit la force de la trombe, mieux vaut éviter de se trouver à proximité, au moins pour les débris qu'elle projette dans toutes les directions... Regardez la vidéo de la trombe qui a semé la panique sur la plage brésilienne il y a 2 ans.

 

À lire aussi

Formation des tornades

Découvrez le livre "Traqueurs de tornades" : l'aventure de 4 français partis chasser les tornades aux USA

L'actualité météo

Articles les plus lus