Alerte météoForts orages, risque de grêle

Par Regis CREPET, météorologue

Les prévisions météo complètes en direct par téléphone au
3201*
Du mercredi 23 juin à 14:00 au jeudi 24 juin à 9:00.
Situation

Les orages restent d'actualité ce mercredi avec une évolution des conditions générales qui va intensifier l'instabilité par rapport à hier. En effet l'évolution d’une goutte froide en altitude entre le golfe de Gascogne et l’ouest des Pyrénées va réactiver le flux de sud en altitude et favoriser une nouvelle advection d'air chaud et humide dans les basses couches, entre le massif pyrénéen et les régions du nord-est. Dans ce contexte, plusieurs salves orageuses concernent ces régions entre l’après-midi et la soirée. L’intensité orageuse devrait ensuite progressivement régresser, mais sans disparaître totalement. Des orages s'observeront encore sur le centre-est et le nord-est la nuit prochaine.

Observation

Ce mercredi à 18h, les orages étaient nombreux dans la moyenne vallée du Rhône (Ardèche, Drôme) avec des chutes de grêle observée et de nombreux impacts de foudre. A Aubenas (07), il est tombé 22,6 mm au passage de l'orage. Localement, sur les reliefs de la Haute Loire et de l'Ardèche, on a pu relever des cumuls de 25 à 30 mm en une demi heure. Des orages éclataient aussi en Franche-Comté et, de façon plus localisée, dans la Loire, le Puy de Dôme et le Cantal. Les averses présentes entre le bordelais et les Pyrénées étaient encore fréquentes et parfois soutenues, mais sans caractère orageux. L'évolution à court terme indiquait la remontée localisée d'orages sur les plateaux lorrains ainsi qu'en plaine d'Alsace.

Ce mercredi à 15h, l'activité orageuse débutait avec la multiplication d'averses fortes et d'impacts de foudre, mais restant encore éparpillées, principalement sur les Cévennes, la Haute-Loire, les monts du Jura, ainsi que sur les reliefs de la Drôme. Des cellules orageuses commençaient à éclater aussi dans la basse vallée du Rhône, en plaine gardoise. Ces orages, une fois formé, ont tendance à remonter vers le nord, c'est à dire en direction de la Bourgogne. Quelques orages isolés éclataient aussi sur les Vosges. 
Au sud-ouest, même si les averses restaient fréquentes, elles n'avaient pas de caractère orageux, en raison notamment de l'air trop frais pour permettre le développement de ces orages. On relevait ainsi 19°C à Bordeaux contre 24°C à Lyon et 28°C en basse vallée du Rhône.

Ce mercredi  à 12h, la situation évolue comme initialement prévue. Les précipitations faibles à modérées au sud de la Garonne tendent à remonter vers le nord du fleuve. Malgré la formation de quelques nuages d'orages (cumulonimbus), aucun impact de foudre n'est observé.

A 9h, les précipitations observées en ce début de matinée s’étendent sur l’ouest de l’hexagone. Elles se concentrent surtout sur les Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées et restent assez localisées en remontant vers les régions du centre-ouest et nord-ouest. Aucun impact de foudre n'est observé.

Evolution

En soirée, ce sont toutes les régions du massif central à la région Rhône-Alpes et de la Franche-Comté jusqu’en limite de la Lorraine qui sont touchées par une assez forte activité électrique et de fortes pluies. Localement, des orages peu mobiles pourront générer de très fortes pluies et grêle sur le département du Rhône et ceux à proximité.

Dans la nuit de ce mercredi à jeudi, une activité orageuse devrait encore s’observer du massif central au nord-est mais elle resterait assez diffuse.

Cette nouvelle dégradation est propice à :
- une assez forte activité électrique, notamment en région Auvergne-Rhône-Alpes.
- de fortes précipitations locales en 1 à 2h, avec des cumuls jusqu’à 25 à 40 mm et correspondant de 15 jours à 3 semaines de précipitations.
- un risque de violentes précipitations très localisées. La région Auvergne semble la plus exposée à ce risque d’orages peu mobiles.
- des chutes de grêle localement fortes.
 

Liste des départements concernés

L'actualité météo

Articles les plus lus