Actualités Météo
Pollens et allergies : les graminées en tête du classement

Par Florent SCHINDLER

Le risque d'allergies lié aux graminées reste très élevé. Vous allez continuer à ressentir leurs effets pour les prochaines semaines avec un risque qui reste élevé sur la majorité du pays. Il va falloir vous armer d'encore un peu de patience.

Pollens et allergies : les graminées en tête du classement

Cette saison pollinique est particulièrement virulente et vous êtes très nombreux à souffrir des effets liés aux allergies au pollen, que ce soit de l'asthme, des yeux rougis, la gorge qui gratte ou bien le nez qui coule. 

Il y a quelques mois, le pollen de bouleau a connu des taux de concentration très élevés dans l'air. Et depuis plusieurs semaines, les graminées ont pris le relais. Le risque allergique lié à ces pollens va rester élevé sur tout le territoire avant de diminuer vers la fin juin. Il est recommandé de conserver vos traitements à portée de main pendant encore quelques semaines.

Selon le RNSA, le risque d’allergie reste élevé sur l’ensemble du pays et le restera encore ces prochains jours avec des conditions météorologiques chaudes et ensoleillées qui sont très favorables à l’émission et la dispersion des fortes concentrations de pollens de graminées dans l’air. Seul le retour des pluies orageuses pourront apporter localement et temporairement du répit aux allergiques. 

Pollens Et Allergies
Crédit : La Chaîne Météo

Les pollens d’orties (de la famille des urticacées) sont très abondants dans l’air sur tout le pays avec un risque d’allergie ne dépassant toutefois pas le niveau faible.

Autour de la Méditerranée, on retrouve des pollens de chêne, pariétaire (de la famille des urticacées) et d’olivier avec un risque d’allergie de niveau faible.  

Les pollens de plantain et d’oseille sont aussi présents sur tout le territoire, mais ne gêneront pas ou peu les allergiques avec un risque faible.

Les premiers pollens de châtaignier, peu allergisants, sont visibles sur les capteurs du RNSA (www.pollens.fr) mais sans risque d’allergie associé.

Attention aux tilleuls, car ils sont en fleurs et même si le risque d’allergie s'avère faible, ils peuvent vous déclencher des allergies de proximité, tenez-vous à l'écart.

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies ! Une bonne occasion de rappeler qu’il existe une plateforme pour signaler les plants d’ambroisie si vous en repérez : www.signalement-ambroisie.fr

Le conseil du jour : si vous n'avez jamais été allergique, difficile de savoir que vos symptômes sont peut-être liés à une sensibilité nouvelle au pollen. Si elles se déclenchent surtout durant l'enfance, les allergies peuvent en effet aussi apparaître à l'âge adulte. Entre un rhume, un état grippal, le Covid ou une allergie, difficile de s'y retrouver. Si vous avez le moindre doute sur la raison de vos symptômes, consultez votre médecin qui saura vous aiguiller et vous conseiller sur la conduite à tenir.

Vous pouvez consulter toutes les prévisions polliniques des prochains jours sur notre site, avec la météo de votre ville (en bas de page). Vous pouvez également retrouver les données polliniques sur le site du RNSA : www.pollens.fr

Ce bulletin est mis à jour tous les vendredis durant la saison pollinique.

À lire aussi

Nouvelle période de chaleur ces prochains jours

Tendance à 4 semaines : météo des vacances d'été jusqu'à fin juillet

L'actualité météo

Articles les plus lus