Actualités Météo
Risque de forts orages et de grêle ce week-end : à quoi s'attendre ?

Par Gilles MATRICON, météorologue

De l'air de plus en plus chaud concerne la France ce week-end. Mais la proximité d'une dépression sur l'Atlantique entraîne une forte instabilité, à l'origine d'orages ponctuellement forts entre samedi soir et lundi matin. Le point sur cette situation orageuse ce samedi matin.

Risque de forts orages et de grêle ce week-end : à quoi s'attendre ?

Alors que la France connaît un temps à nouveau très estival ce week-end, la chaleur devient lourde avec le développement d'orages. Il s'agit du premier épisode important d'orages de cette année 2022 à l'échelle de la France dont voici les caractéristiques et la chronologie.

Situation 

Un anticyclone remonte rapidement d'Espagne vers la mer du Nord. Dans le même temps, une dépression se rapproche de la façade atlantique. Entre ces deux centres d'action, un vent du Sud transportant de l'air chaud d'origine subtropicale concerne la France. Cette situation déstabilise la masse d'air et est propice à la formation d'orages entre samedi soir et lundi matin.

Évolution

Samedi soir, une première vague orageuse franchit les Pyrénées et concerne essentiellement les départements aquitains. Ces orages sont brefs avec un risque de fortes rafales et de chutes de grêle. Ces orages circulant très rapidement, ils apportent peu de pluies.

Dans la nuit de samedi à dimanche, ces orages remontent en direction des Pays de la Loire, de la Bretagne et de la Normandie en perdant de l'activité.

Après une accalmie dimanche matin, l'activité orageuse reprend dimanche après-midi et surtout le soir et dans la nuit de dimanche à lundi entre le Limousin, les Pays de la Loire, la région Centre, la Normandie, le bassin parisien, les Hauts-de-France, la Bourgogne et la Champagne. Ces orages sont brefs, mais comme ils surviennent dans une masse d'air chaud très instable, ils peuvent s'accompagner de phénomènes localement violents (grêle, brutales rafales de vent à plus de 80 km/h et pluies soudaines et intenses).

Lundi, ces orages atteignent l'est du pays, surtout les régions du Grand-Est, la Franche-Comté et le nord de Rhône-Alpes. Ils sont à nouveau ponctuellement virulents entre le milieu de matinée et le milieu d'après-midi, avant de s'échapper vers la Suisse et l'Allemagne en soirée.

Voici les principales caractéristiques de cette dégradation orageuse :

- des orages brefs, mais très électriques (risque élevé de foudroiement)

- un risque de chutes de grêle pouvant entraîner des dommages aux cultures

- de puissantes averses avec des intensités de 10 à 30 mm en quelques minutes, avec des risques de ruissellements urbains.

Après cette première vague orageuse et une amélioration mardi, de nouveaux orages sont attendus à partir de mercredi dans l'ouest, avant de se propager entre jeudi et samedi prochain à l'est de la France. Il faudra attendre samedi, après l'évacuation de cet air très chaud et très instable vers l'Espagne et l'Italie, pour retrouver un temps calme.

À lire aussi

Météo semaine prochaine : vague de chaleur exceptionnellement précoce

Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 26 juin

Prévisions saisonnières : vers un été chaud et orageux

L'actualité météo

Articles les plus lus