Actualités Météo
Il y a un an : gelées destructrices et records de froid du 6 au 8 avril 2021

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

Alors que l'été s'était installé avec plusieurs mois d'avance à la fin du mois de mars 2021 avec des records de chaleur battus, l'hiver a fait un retour fracassant du 5 au 8 avril, sous l'influence d'une puissante descente d'air polaire. Des records mensuels de froid ont été battus trois jours consécutifs, certains vieux de plus de 70 ans.

Il y a un an : gelées destructrices et records de froid du 6 au 8 avril 2021

La période de froid la plus sévère depuis une trentaine d'années au moins...

La période de froid exceptionnel qui a concerné la France du 5 au 7 avril 2021 est la plus sévère de ces 30 dernières années. Elle a eu une durée assez courte de 3 jours mais a concerné la plus grande partie du territoire. En 2003, la période de froid avait duré 6 jours, mais l'intensité du froid avait été un peu moins intense et le froid un peu moins généralisé.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Pourquoi de si fortes gelées ?

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Les fortes gelées qui ont été observées en fin de nuit et début de matinée sur une grande partie du pays peuvent s'expliquer par trois facteurs principaux :

- Une masse d'air d'origine arctique arrivée dans l'après-midi et la soirée du 4 avril sur la partie nord de la France et qui a envahi la partie sud du pays dans la journée du 5 avril. Cet air polaire a stagné sur la France jusqu'au 8 avril.

- Des nuits au ciel souvent dégagé lié à l'advection d'air plus sec à l'arrière du front froid d'une perturbation.

- Un vent de nord qui s'est affaibli pendant la nuit et qui a permis à l'air froid de s'accumuler dans les basses couches de l'atmosphère.

Le 6 avril, des records de froid battus sur 10% des stations météo

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Une soixantaine de records de froid ont été battus le 6 avril au lever du jour sur l'ensemble des 591 stations du réseau d'observations de Météo-France. Voici quelques-uns de ces records mensuels de froid les plus significatifs :

- Beauvais (60) : -6,9°C battant le -5,4°C d'avril 2017

- Chateaudun (28) : -6,3°C, battant le -6°C de 1978

- Orléans (45) : -5,4°C, battant le -4,5°C de 1938

-Pithiviers (45) : -5°C battant le -3,8°C de 1986

- Evron (53) : -5°C battant le -4,1°C de 2006

- Chalon-sur-Saône (71) : -4,9°C battant le -4,4°C de 2003

- Evreux (27) : -4,2°C, battant le -4°C de 1975

De nouveaux records mensuels de froid battus le 7 avril

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Le 7 avril, la majeure partie du pays est concernée par la masse d'air d'origine polaire. Ainsi, le gel a gagné les régions du sud-ouest jusqu'alors épargnées. Dans le sud-est, les zones concernées par le mistral et la tramontane échappent de justesse aux températures négatives car le vent empêche la stagnation de l'air froid près du sol. En revanche, les fonds de vallées ou secteurs abrités du vent sont concernés par les gelées.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Voici quelques records mensuels de froid observés :

Saint-Privat (19) : -8,6°C

Saint-Martin-du-Mont (21) : -5,6°C

Bégaar (40) : -5,6°C

Chalon-sur-Saône : -5,4°C

Nexon (87) : -5,2°C

Gourdon (46) : -4,8°C

Dôle (39) : - 4,2°C

Bricquebec (50) : -3,3°C

Vendays Montalivet : -3,2°C

Feins (35) : -2,8°C

Orthez (64) : -2,4°C

Seillans (83) : -1,4°C

De très nombreux records mensuels de froid battus ce jeudi matin sur le sud-est et le centre-est

Le 8 avril, c'est sur le centre-est et le sud-est du pays que les records mensuels de froid sont les plus nombreux. En effet, la nuit a été particulièrement claire sur ces régions et avec l'absence de vent, cela a favorisé le rayonnement et les inversions thermiques. Les gelées étaient donc particulièrement fortes en plaines et dans les habituels "trous à froid". 

Voici quelques records mensuels :

Tignes (73) : -15,9°C

Barcelonnette (04) : -11,4°C

Saint Christol (84) : -9,9°C

Millau-Larzac (12) : -8°C

Saint-Etienne (42) : -7,4°C

Sallanches - La Charlotte (74) : -6,7°C

Montclus (30) : -5,5°C

Sisteron (04) : -5,2°C

Mâcon (71) : -4,4°C

Salon-de-Provence (13) : -4,3°C

Avignon (84) : -4,2°C

Bormes-les-Mimosas (83) : -4°C

Aubagne (13) : -3,7°C

Orange (84) : -3,2°C

Nîmes - Garons (30) : -0,7°C

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Des dégâts importants sur les fruitiers et la vigne

 

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Si les coups de froid au début du mois d'avril n'ont rien d'exceptionnel, le fait que celui-ci se produise après des records de chaleur (3 jours avec des températures proches de 25°C la semaine dernière) pose problème. La végétation a démarré rapidement et la plupart des fruitiers sont en fleurs, ce qui les rend particulièrement vulnérables au gel de printemps.

Voici les seuils de sensibilité au gel de quelques arbres fruitiers en floraison (d'après une étude des instituts techniques agricoles sur le gel et la grêle). :

- Cerisier : -1,7°C

- Prunier : -2°C

- Poirier : -2°C

- Pommier : -2°C

- Abricotier : -2,2°C

- Pêcher : -2,2°C

Le 7 avril, un viticulteur de Charente indiquait des dégâts dans ces vignobles.

Des jeunes betteraves gelées dans les champs du Bassin parisien

La situation prend des allures de catastrophe climatique pour les betteraviers du Bassin parisien et du Centre. Les jeunes betteraves semées en mars et sorties de terre après le coup de chaud de la semaine précédente n'ont pas résisté aux fortes gelées de mardi et mercredi.

Quels sont les moyens de lutte contre le gel ?

Dans votre jardin n'hésitez pas à protéger les plantes, arbustes ou cultures les plus gelives en les recouvrant de bâches plastiques, d'un voile d'hivernage ou en paillant les cultures situées au ras du sol.

L'aspersion ou la vaporisation d'eau à très faible débit peut empêcher les dégâts du gel car un air saturé en humidité libère de la chaleur et la baisse de la température s'en trouve donc limitée. Une carapace de glace peut se former à la surface de la plante, mais celle-ci conserve une température positive.

Le chauffage : les vignerons utilisent beaucoup le système de chaufferettes placées entre les plants de vigne. Celles-ci permettent de maintenir une couche d'air doux à proximité du sol et maintiennent la température au-dessus de 0°C.

Le brassage de l'air à l'aide de souffleuses ou d'éoliennes limite la baisse des températures en évitant la stagnation de l'air le plus froid à proximité du sol.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

À lire aussi

Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 26 juin

Prévisions saisonnières : vers un été chaud et orageux

L'actualité météo

Articles les plus lus