Actualités Météo
Tempête Eunice : jusqu'à 140km/h en France

Par Regis CREPET, météorologue

Après la tempête Dudley mercredi, c'est au tour de la tempête Eunice de passer sur l'Angleterre ce vendredi. Son passage à proximité de nos côtes générera des vents tempétueux en Manche, en particulier sur les Hauts-de-France, et des rafales jusqu'à 140km/h.

Tempête Eunice : jusqu'à 140km/h en France

L'hiver est habituellement une saison marquée par les passages de dépressions, les coups de vent et les tempêtes. La France a été plutôt épargnée jusqu'à présent en raison du blocage anticyclonique que le pays a connu entre le 10 janvier et début février, et qui a empêché le défilé habituel des perturbations d'ouest en est (flux zonal). Avec la fin de ce blocage, les dépressions ont à nouveau le champ libre. Dans ce contexte, l'Angleterre va subir, après Dudley, les assauts d'Eunice, un nouveau minimum dépressionnaire. Cette tempête s'annonce plus virulente que la précédente. L'Irlande est d'ailleurs passée en alerte rouge, tout comme l'Angleterre. La Belgique pourrait suivre dans les prochaines heures.

Le cœur de la dépression devrait passer plus près de la France que celui de Dudley. Les vents atteindront chez nous le seuil de la tempête le long des côtes de la Manche et surtout sur les Hauts-de-France et les pays du Benelux. Les vents les plus forts sont attendus entre 15h et 18h entre la Haute-Normandie et les Hauts-de-France avec des rafales de 100 à 120 km/h, localement 130-140 km/h sur les côtes du Nord-Pas-de-Calais. En cette période de vacances scolaires si vous avez prévu des déplacements dans ces régions il conviendra d'être prudent.

La formation d'Eunice est liée à l'accélération du jet stream, ce vent d'altitude (10 000m) qui souffle à 270km/h. La baisse rapide de la pression atmosphérique et le creusement de son cœur dépressionnaire (cyclogenèse) en font une véritable bombe météorologique (lire notre article à ce sujet).

Blizzard et conditions dantesques pour les Iles Britanniques

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Dès ce vendredi matin, la dépression va se creuser à 970 hPa en remontant au sud de l'Irlande et en poursuivant sa trajectoire au centre de l'Angleterre. Ce ne sont pas des valeurs exceptionnelles, mais la phase de creusement et le différentiel de pression autour de l'œil (appelé "gradient de pression") seront marqués, ce qui provoquera l'accélération des vents tout autour. Le vent tournera plein nord sur l'Irlande et l'Écosse, qui s'attendent également à une tempête de neige et des conditions de blizzard. Près de 35 cm sont possibles en Irlande, auxquels s'ajouteront les congères liées au vent.

Les Hauts-de-France en première ligne

Le tiers nord-ouest de la France sera impacté ce vendredi toute la journée par le passage de cette dépression sur l'Angleterre. La force des vents sera conditionnée par la distance qui séparera le cœur dépressionnaire de notre pays. Les vents atteindront le seuil de la tempête (+100km/h en rafales) le long des côtes de la Manche, et probablement dans les terres, entre la Bretagne, la Normandie et les Hauts-de-France. Les vents se lèveront en matinée sur la Bretagne, orientés au secteur sud à sud-ouest, puis se généraliseront en journée au nord de la Loire, en soufflant surtout sur la bande littorale. Les Hauts-de-France seront particulièrement touchés l'après-midi avant l'évacuation des vents tempétueux en soirée et la nuit suivante vers la mer du Nord. Les rafales maximales pourront atteindre 120 à 140 km/h sur les caps exposés (localement 150 km/h vers le boulonnais), 100 à 110 km/h en bord de mer, et de 90 à 100 km/h au nord de la Seine (80 à 90 km/h en Ile-de-France en soirée).

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

La mer sera démontée en Manche avec des creux de 4 à 6 m. Les vents les plus forts seront en phase avec la pleine mer de la journée, avec un coefficient de 90. La surcote pourrait entraîner de fortes vagues-submersions sur la côte d'Opale et les côtes de la Seine-Maritime avec des vagues de 5 à 8 m en Manche et mer du Nord. 

>>>> Suivez notre alerte liée à la tempête Eunice.

À lire aussi

Tempêtes et coups de vent : quelle évolution ces dernières années en France ?

Le phénomène de surcote

L'actualité météo

Articles les plus lus