Actualités Météo
Chauffage et prix de l'énergie : le froid arrive t-il ces prochains jours ?

Par Cyril BONNEFOY, météorologue

Dans un contexte de hausse du prix de l’énergie, la météo est plus que jamais scrutée pour ces prochains jours et prochaines semaines. Les besoins énergétiques varient d’une région à l’autre, principalement en raison du climat de chaque région. Si vous êtes déjà nombreux à avoir activé votre chauffage cette année même si un temps plus doux nous concerne cette fin de semaine, vous vous demandez surement si le froid s’installera ou non ces prochaines semaines. Voici quelques éléments de réponse.

Crédit : La Chaîne Météo

Vos dépenses énergétiques sont liées au prix de l’énergie et sont en grande partie guidées par les conditions météorologiques. Lorsque les températures sont en dessous des normales saisonnières, les besoins énergétiques des foyers augmentent de 5 à 10 %. À l'inverse, les hivers doux sont marqués par une baisse des dépenses. La variabilité interannuelle du climat fait beaucoup varier ces dépenses d’une année sur l’autre. Chaque région a ses spécificités climatiques et les consommations ne sont donc pas les mêmes dans tous les territoires.

Le mois d’octobre 2021 se termine plutôt avec une certaine douceur, mais le mois de novembre devrait commencer avec un net rafraichissement et même le retour de la neige en montagne.

Variabilité des climats en France et disparités de consommation énergétique

La France, pays de taille modeste, connaît pourtant une très grande diversité de climats entre l’influence océanique dominante, les nuances plus continentales vers l’est, les influences montagnardes, ainsi que méditerranéennes au sud-est. En fonction de votre lieu d’habitation, vous n’êtes donc pas logés à la même enseigne, en particulier quand cela a un impact sur votre consommation d’énergie. Afin d’évaluer cette dépendance énergétique, un indice a été créé : l’indice des degrés jours unifiés (DJU). Cet indice est une valeur représentative de l’écart entre la température d’une journée donnée et un seuil de températures préétabli (18°C dans le cas des DJU). Additionnés sur une période, ils permettent de calculer les besoins de chauffage et de climatisation d’un bâtiment ou d’une habitation. 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

La carte ci-dessus montre la moyenne de la somme des DJU par région en France sur la période 2008-2020. Les contrastes est-ouest et nord-sud ressortent bien avec des besoins énergétiques plus importants des Hauts-de-France au Grand-Est et en redescendant en Bourgogne-Franche-Comté. Ces derniers sont bien moins importants de la région Occitanie à la Corse et en passant par PACA, régions qui connaissent des climats plus cléments.

Date moyenne de mise en route et d’arrêt du chauffage en France

La date de mise en route moyenne du chauffage en France se situe autour du 15 octobre et celle de l’arrêt vers le 15 avril. Durant la deuxième décade d’octobre, les températures moyennes journalières passent en dessous de 15°C sur les ¾ du pays alors que celles-ci varient encore de 15 à 18°C du bassin Aquitain à la Corse et à PACA. Durant la 2ᵉ décade d’avril, les températures moyennes n’atteignent pas encore 10°C des côtes de la Manche au Grand-Est, quand dans le même temps ces dernières se rapprochent de 15°C près de la Méditerranée. Ces dates sont donc amenées à fortement varier selon les régions. Dans certains territoires de moyenne montagne, vous pouvez être amenés à déclencher le chauffage dès le mois de septembre alors que dans certaines localités du sud de la France, vous pourrez patienter parfois jusqu’en novembre.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Net rafraîchissement des températures la semaine prochaine : est-ce que ça va durer ?

Après un pic de douceur cette fin de semaine et des pointes de températures maximales entre 17 et 25°C du nord au sud, de l’air plus frais d’origine océanique envahira le pays. Les températures chuteront jusqu’à repasser 2°C en dessous des normales de saison en moyenne. Le ressenti sera parfois bien frais en raison du vent et de l’humidité omniprésents. Ce coup de frais marquera également le retour de la neige en moyenne montagne (au-dessus de 1000 à 1200 m). La température moyenne perdra environ 5 à 6°C entre ce week-end et le début de semaine prochaine. L’après-midi, les thermomètres auront du mal à franchir la barre des 10°C sur le nord-est et les 15°C sur le sud-ouest. Un petit peu plus de douceur résistera en direction de la Méditerranée avec de 15 à 18°C. Ainsi, si vous avez bien suivi, le cumul de Degré Jours Unifiés atteindra 56 au nord-est, 47 au nord-ouest, 34,5 au sud-est et 27,5 au sud-ouest. Cela montre que les besoins en chauffage seront deux fois plus importants au nord-est qu’au sud-ouest.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Si les températures baisseront la semaine prochaine et que cette certaine fraicheur semble vouloir s’installer au moins jusqu’au week-end prochain, aucune vague de froid n’est pour l’instant entrevue par les modèles pour ce mois de novembre. Nous devrions rester proches des normales de saison. Dans ce contexte de hausse du prix de l’énergie, nous scrutons pour vous les prévisions de ces prochaines semaines, et nos prévisions saisonnières seront actualisées le 10 novembre prochain.

 

À lire aussi

Neige abondante en montagne cette semaine

Prévisions saisonnières pour l'hiver en France et en Europe

Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 1er de l'an

L'actualité météo

Articles les plus lus