Actualités Météo
Vendanges 2021 : des rendements historiquement faibles

Par Cyril BONNEFOY, météorologue

Après une année météorologique difficile pour la vigne, tous les regards sont tournés vers les vendanges qui détermineront la qualité de ce crue 2021.

Vendanges 2021 : des rendements historiquement faibles

Les viticulteurs ont connu cette année de nombreux aléas climatiques entre le gel tardif de ce printemps, le début d’été très humide et donc l’apparition de mildiou et pour certains des orages de grêle dévastateurs. Notre expert en agroclimatologie Cyril Bonnefoy revient sur la saison des vendanges.

 

La Chaine Météo : Quand se font habituellement les vendanges ?

Cyril Bonnefoy : la saison des vendanges commence en général environ 100 jours après la date de floraison de la vigne. Cependant, cette durée varie beaucoup en fonction des conditions météo, notamment en période de maturation qui s’étale en moyenne de début août à fin septembre sous nos latitudes. De plus, les viticulteurs se doivent de respecter la date du ban de vendanges. Cette date est déterminée par les comités interprofessionnels en lien avec l’INAO (Institut National des Appellations Contrôlées). Les viticulteurs doivent ainsi attendre la date décidée pour leur commune avant de commencer à vendanger leurs parcelles. Il existe cependant des recours pour des dérogations si le viticulteur estime que ces raisins ont atteint le niveau de maturité nécessaire.

 

LCM : Quand ont commencé les vendanges 2021 ?

CB : les vendanges cette année ont débuté pour les plus précoces en deuxième quinzaine d’août, notamment dans les régions méridionales comme la Provence. Cette région a d’ailleurs été privilégiée niveau météo cet été avec de la chaleur et un temps sec ayant ainsi évité le développement de maladies comme le mildiou. Dans les autres régions, les vendanges qui avaient été très précoces les années précédentes après des étés très chauds et secs sont plus tardives cette année. Elles rejoignent tout simplement des dates plus normales sous nos latitudes alors qu’on en avait perdu l’habitude ces dernières années.

 

LCM : Y’a-t-il des différences entre les régions viticoles ?

CB : il existe naturellement des différences entre les régions qui sont dues aux cépages utilisés. Ces cépages sont adaptés aux régions où ils sont plantés. Ainsi, des cépages précoces seront préférés dans les régions septentrionales et des cépages plus tardifs en régions méridionales. Cette année, si les premières vendanges ont débuté fin août en Provence, dans le bordelais les premiers coups de sécateurs ont été donné début septembre pour les blancs et mi-septembre pour les rouges.

 

LCM : Quelle qualité et rendements cette année grâce/à cause de la météo ?

CB : cette année 2021 aura été compliquée côté météo pour les viticulteurs. Premièrement le gel du printemps a causé des pertes considérables dans certaines propriétés et aucune région n’a vraiment été épargnée. Deuxièmement, le début d’été particulièrement humide a aussi favorisé l’explosion du mildiou dans certaines régions comme en Champagne par exemple. Ainsi, les rendements cette année seront souvent très inférieurs aux années précédentes avec un recul de 25% à l’échelle nationale par rapport à normale. En Languedoc-Roussillon la baisse atteindra même autour de 30%, soit la récolte la plus faible de ces dix dernières années. Côté qualité de grosses disparités sont à prévoir entre les régions et au sein même des régions. Cependant, si les rendements ne seront pas au rendez-vous, la qualité devrait l’être grâce à une fin de saison plutôt chaude et des conditions plus ensoleillées.

 

À lire aussi

Volcan aux Canaries : voici pourquoi le nuage de soufre ne présente pas de risque en France

Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 21 novembre, vacances de la Toussaint incluses

A quels types de temps s'attendre en automne ?

L'actualité météo

Articles les plus lus