Actualités Météo
Noyades en Méditerranée hier : la houle en cause

Par Regis CREPET, météorologue

Le littoral méditerranéen a connu mercredi une journée endeuillée par 9 noyades sur les plages de l'Hérault, de l'Aude et des Bouches-du-Rhône. À une période où les baigneurs sont encore nombreux sur les plages, la forte houle et les courants sont en cause dans ce drame. L'imprudence est malheureusement pointée du doigt, car cette situation météorologique perturbée n'avait cependant rien d'exceptionnel.

Crédit : La Chaîne Météo

Dans un contexte d'intempéries dans le sud de la France, où les orages ont été violents sur de nombreux départements, on déplore 9 victimes par noyade sur des plages du golfe du Lion, de l'Aude à l'Hérault et aux Bouches-du-Rhône. Et pourtant, ce drame n'a aucun rapport avec ces orages : il est dû à la conjonction d'une forte houle et, probablement aussi, d'une certaine imprudence.

Un contexte météo dépressionnaire avec une mer forte

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

La dégradation des conditions météorologiques sur les régions du pourtour méditerranéen était liée à un flux orienté au sud-est, généré par une dépression remontant d'Espagne vers la France. Cette dépression a provoqué les orages dans l'intérieur des terres, mais ceux-ci n'avaient pas touché le littoral dans la journée. Cependant, en liaison avec ce temps dépressionnaire, le flux de sud-est avait généré un vent marin modéré, soufflant depuis deux jours sur le bassin méditerranéen, en particulier dans le golfe du Lion. Ce vent du large, appelé "vent Marin", avait formé une mer forte sur ce secteur, avec une houle d'une hauteur variant entre 1,50 m et 3 m au large. À cet égard, les surfeurs étaient nombreux sur les plages afin de s’adonner à leur sport favori. Cette situation météorologique n'est absolument pas rare en cette saison sur le littoral méditerranéen, avec, bien souvent, des vagues encore plus fortes, pouvant monter à 5 m de haut, au large, pendant les épisodes tempétueux. Ce n'était donc pas le cas ce mercredi.

Le piège de la houle et des courants

Au regard de ce contexte météo, on peut penser que les baigneurs victimes de cette série de noyades sur les plages d'Agde, de la Grande-Motte, de Vias, de Marseillan (Hérault), de Leucate (Aude) et de La Ciotat (Bouches-du-Rhône) ont été piégés par la houle et les courants. Cette configuration ressemble à ce qui se passe généralement sur les plages aquitaines, réputées pour leur dangerosité, avec les phénomènes de rouleaux et de "baïnes". Cela se produit également sur les plages du Languedoc, sableuses, lorsque le vent marin génère une forte houle. Celle-ci déferle en rouleaux sur les plages et provoque en même temps des courants qui peuvent attirer les nageurs vers le large. Dans le cas présent, le déferlement des rouleaux, dont la hauteur était proche d'1,50 m sur les plages (et de 3 m au large), a pu surprendre les victimes, bien que l'aspect tumultueux de la mer était pourtant bien visible. Cette houle avait la particularité d'avoir une courte période, c’est-à-dire se succédant à un rythme très rapproché de l'ordre de 6 secondes. On imagine donc que les nageurs, se retrouvant en difficulté dans ces vagues, ont pu également être submergé par la rapidité du déferlement des vagues. Dans le cas de La Ciotat, le littoral est différent : davantage rocheux et abrupt, on peut supposer que des nageurs ont pu se retrouver en difficulté dans les vagues se heurtant aux rochers.

En conclusion, on retiendra que la mer était forte ce jour-là, mais sans caractère exceptionnel et sans lien direct avec les orages. Les baigneurs pouvaient remarquer que la houle était bien formée, mais, vue depuis la plage, sa hauteur est souvent difficile à évaluer. Cependant, des messages de préventions avaient été diffusés par les municipalités concernant ce risque de "baignade dangereuse". Il n'en demeure pas moins que ce mercredi 15 septembre restera comme une journée noire pour les plages méditerranéennes.

 

À lire aussi

Fin et bilan de l'épisode orageux

Orage torrentiel dans le Gard : les raisons d'un tel déluge

Courants de baïnes : explications

L'actualité météo

Articles les plus lus