Actualités Météo
Vague de chaleur record au nord-ouest des Etats-Unis et l'ouest du Canada

Par Cyril BONNEFOY, météorologue

Depuis la fin de semaine dernière, l’ouest américain est concerné par une vague de chaleur précoce et d’intensité exceptionnelle. De nombreux records absolus ont ainsi été battus de l’état de l’Oregon jusqu’à la Colombie Britannique. Désormais, la population de ces états, peu habituée à des chaleurs si intenses, espère une fin prochaine de cette vague de chaleur.

Crédit : La Chaîne Météo

Un dôme de hautes pressions s’est mis en place depuis la semaine dernière sur l’ouest américain, s’étendant de la Californie jusqu’aux territoires de l’Arctique Canadien. La masse d’air en altitude atteint des niveaux rarement égalés dans ces régions, avec entre 30 et 35°C à 1500 mètres, alors que la normale se situe aux alentours de 10 à 15°C. C’est pourquoi de nombreux records absolus de températures ont été battus ces derniers jours. 

Des nombreux records absolus de chaleur battus de l’Oregon à l’ouest canadien

Dans un contexte déjà chaud la semaine dernière, la chaleur est montée d’un cran durant le week-end avec des maximales souvent supérieures à 40°C, à la fois dans les terres et sur des régions plus littorales. Portland en Oregon a battu dimanche 27 juin son record absolu de température maximale avec 44,4°C. Plus au nord, la ville de Seattle (état de Washington) a également battu son record de chaleur absolu avec 40°C.

A savoir, que ces villes ne sont pas habituées à de tels niveaux de températures. Par exemple, depuis 126 ans (début des relevés), Seattle n’avait connu que 3 journées avec plus de 38°C, alors que ce seuil a été dépassé pendant 3 jours consécutifs en cette fin juin 2021. Plus au nord, sur l’ouest canadien, la chaleur est également intense et exceptionnelle puisque la station de Lytton (Colombie Britannique) a battu ce 29 juin le record national de chaleur pour le Canada avec 49,6°C, faisant tomber de 1,5°C le précédent record datant seulement de la veille.

Ce qui rend également cette vague de chaleur particulièrement difficile à supporter, ce sont les nuits qui restent bien trop chaudes pour permettre aux organismes de récupérer. Ainsi, la température minimale lundi 28 juin n’est pas descendue en-dessous de 23°C à Portland, un record également pour cette ville.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

Cette vague de chaleur sera t-elle amenée à durer cette semaine ?

Le dôme de chaleur devrait finir par s’affaisser un peu plus dans les prochains jours et une influence plus maritime devrait s’imposer par le Pacifique. Quelques orages pourraient éclater à l’ouest de la Colombie britannique dès ce mercredi puis ces derniers se décaleront vers l’est, en direction de l’Alberta. De l’air moins chaud devrait donc gagner ces états, permettant à leurs habitants de respirer.

Même si ces températures extrêmes seront terminées, il continuera de faire chaud cette deuxième partie de semaine puisqu’on attend entre 31 et 33°C à Portland mais plus que 28 à 30°C à Lytton. Les nuits deviendront également plus respirables avec des valeurs enfin inférieures à 20°C.

De plus en plus de vagues de chaleur dans un contexte de changement climatique

Cette vague de chaleur s’inscrit dans un contexte de réchauffement de cette région du nord-ouest du Pacifique. En effet, depuis une centaine d’années la température moyenne y a augmenté de +1,3°C et le nombre vague de chaleur a été multiplié par deux. Non seulement les températures maximales sont en hausse mais également celles de la nuit, ce qui rend ces vagues de chaleur encore plus difficiles à supporter, surtout dans des régions peu habituées par ces évènements extrêmes.

La vulnérabilité de la population vivant dans ces régions des Etats-Unis et du Canada est supérieure à celle d’autres états comme en Californie par exemple. Les habitants ne sont souvent pas équipés d’air conditionné et les infrastructures hospitalières ne sont pas forcément adaptées en cas d'afflux de patients lié à ces fortes chaleurs. Ces états devront donc s'adapter à cette nouvelle donne climatique comme beaucoup d'autres régions dans le monde qui connaissent une recrudescence de ces vagues de fortes chaleur. 

 

À lire aussi

Climat : l'ouest des Etats-Unis face à une sécheresse historique

Météo à 10 jours : à quand le retour de l'été ?

L'actualité météo

Articles les plus lus