Actualités Météo
Chaleur et sécheresse exceptionnelles au Proche-Orient

Par Gilles MATRICON, météorologue

Depuis la mi-avril, le Proche-Orient, le sud de la Turquie, l'île de Chypre, la Libye et l’Égypte connaissent un temps très chaud et sec. En Syrie, il s'agit du printemps le plus sec depuis celui de 2011.

Crédit : La Chaîne Météo

(la carte ci-dessus montre l'anomalie de température au Proche-Orient depuis le 1er mai dernier, issue du site Climatereanalyzer.org)

La chaleur et la sécheresse actuelles s'expliquent par la présence anormale de hautes pressions sur l'est du bassin méditerranéen et la remontée d'air très chaud en provenance du Sahara et de la péninsule arabique vers cette zone du globe.

Des températures 5°C supérieures aux normales

Ainsi, depuis début avril, la Syrie, le Liban, la Jordanie, Israël, l’Égypte et la Libye connaissent des température 2 à 5°C au-dessus des normales de saison. Plusieurs pics caniculaires précoces se sont déjà produits. Au Caire en Égypte, la barre des 40°C a été franchie une première fois le 18 avril dernier. Le 8 mai, la température a atteint 43,7°C, un record de chaleur absolu mensuel. Ces chaleurs caniculaires ont également touché la Libye avec 44°C à Syrte le 28 avril dernier, constituant également un record de chaleur mensuel pour cette ville.

Le Liban, Israël, la Syrie connaissent depuis le mois d'avril des températures très élevées. Cette chaleur s'est accentuée début mai avec 38,2°C à Damas, 36,6°C à Amman et 33,4°C à Jérusalem.

Une sécheresse exceptionnelle depuis l'hiver dernier, encore accentuée au printemps

A ces fortes chaleurs, il faut y ajouter la sécheresse. Ainsi, à Amman, depuis le 12 mars dernier, il est tombé 1,5 mm de pluies contre une moyenne de 40 mm. A Damas, il n'est tombé que 18 mm de pluies depuis le 1er janvier contre 95 mm en moyenne. A Jérusalem, aucune pluie n'a été observée depuis le 2 avril dernier contre une moyenne de 30 mm habituellement pendant cette même période de l'année. Au Caire, en Égypte, il est tombé 52 mm de pluies depuis le début de l'année... dont 50 mm lors d'un violent orage le 29 mars, qui a duré 1 heure...

Ces chiffres mettent en évidence la sécheresse exceptionnelle dont souffre cette partie du monde, une sécheresse encore accentuée par les fortes chaleurs récurrentes depuis début mai.

À lire aussi

Météo du week-end : poursuite du temps instable

Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 25 juillet

Une météo du Pont de l'Ascension capricieuse et fraîche

L'actualité météo

Articles les plus lus