Actualités Météo
Pollen et allergies : risque maximal cette semaine

Par Florent SCHINDLER

Nez encombré, yeux qui démangent, gorge qui gratte ? Vous êtes peut-être allergique aux pollens, qui font leur retour chaque année au printemps. En cette mi-avril, après le froid hivernal de la semaine dernière, le soleil et peu de vent contribueront à un risque allergique qui s'annonce maximal cette semaine.

Pollen et allergies : risque maximal cette semaine

Chaque vendredi, nous vous proposons un tour d'horizon des prévisions météo et du risque allergique, les deux étant fortement liés.

Des conditions météo propices à la pollinisation

Après un début avril qui a connu de fortes variations de températures, avec des records de chaleur, suivi quelques jours après par des records de froid, cette semaine s'annonce propice à une explosion des pollens en raison d'un temps frais, ensoleillé, et peu de vent (excepté dans la vallée du Rhône jusqu'à mardi). Par rapport à la semaine passée, la masse d'air sera moins froide même s'il faut s'attendre à quelques gelées jusqu'à jeudi. Mais globalement ce temps anticyclonique va permettre à la nature de poursuivre sa pollinisation. D'autant que la pluie prévue cette semaine, qui tombera sous forme de faibles averses sur le nord puis le sud, ne permettra pas de lessiver l'atmosphère suffisamment. En deuxième partie de semaine, nos régions méridionales connaîtront un léger redoux global, ce qui non seulement limitera les gelées à partir de jeudi sur ces régions, en particulier le sud-ouest, mais sera propice à la pollinisation. 

Risque maximal aux pollens de bouleau

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Les prévisions pollinique du RNSA indiquent que la saison pollinique des bouleaux bat son plein avec un risque d'allergies élevé à très élevé dans les départements au nord d’une ligne Bordeaux-Grenoble.

Les pollens de charme sont aussi très présents surtout dans le nord-est du pays avec des fortes concentrations et un risque d’allergie de niveau moyen à élevé.

Les pollens de platane sont en progression sur toute la France, ils sont faiblement allergisants mais les micro-aiguilles contenues dans les bourres de platane sont très irritantes et peuvent irriter la gorge et vous faire tousser. A l’inverse, les pollens de peuplier et de saule commencent à diminuer un peu partout avec un risque d’allergie qui ne dépassera pas le niveau faible.

Les pollens de chêne sont surtout présents dans le sud-ouest avec un risque d’allergie associé de niveau moyen mais ils gagnent petit à petit du terrain sur toute la France. Les pollens de Cupressaceae-Taxaceae (dont ceux de cyprès) continuent à perdre du terrain dans le sud avec un risque d’allergie ne dépassant plus le niveau faible à très localement moyen. En revanche, les pollens d’Urticacées (pariétaires) ont pris le relais et sont de plus en plus présents avec un risque d’allergie pouvant atteindre le niveau moyen comme dans le Var, les Alpes-Maritimes et la Corse. Les pollens de graminées, d’oseille et de plantain sont en légère progression avec un risque d’allergie qui reste faible.

Les pollens de pinacées (pin, sapin, épicéa) sont très abondants dans l’air sur une grande partie du territoire notamment dans le sud. Ils pourront recouvrir les surfaces extérieures avec une poudre jaune qu’on peut retrouver sur les voitures, les trottoirs, les balcons…mais fort heureusement ce ne sont pas des pollens allergisants.

Quelques conseils pratiques pour les allergiques : suivez vos traitements et consultez votre médecin en cas de symptômes, consultez régulièrement la carte de vigilance des pollens sur le site du RNSA rincez vos cheveux le soir, aérez au moins 10 min par jour avant le lever et après le coucher du soleil, évitez de faire sécher le linge à l’extérieur, gardez les vitres des voitures fermées pour éviter que les pollens ne rentrent dans l’habitacle, évitez les activités sportives à l’extérieur qui entraînent une surexposition aux pollens. Attention aussi à la pollution atmosphérique qui pourra exacerber les allergies aux pollens.

Retrouvez ces prévisions polliniques du RNSA sur le site www.pollens.fr

 

À lire aussi

Allergies et covid-19 : l'impact des pollens sur le taux d'infection

Gelées quotidiennes cette semaine

L'actualité météo

Articles les plus lus