Actualités Météo
Froid et gelées en fin de semaine : faut-il craindre pour la végétation ?

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

Après une seconde quinzaine de février exceptionnellement douce sur la France avec des températures dignes d'un début mai (20°C à Paris, 22°C à Lyon, 23°C à Colmar et 24°C à Biarritz), la végétation a démarré précocement et certaines vignes ou arbres fruitiers risquent de subir des dégâts suite aux gelées blanches annoncées pour le week-end.

Crédit : La Chaîne Météo

Le froid va s'accentuer pour la fin de semaine, à quoi faut-il s'attendre ?

Avec le flux qui va s'orienter au nord-est, c'est de l'air de plus en plus froid qui va concerner la France au cours des prochains jours, et notamment à partir de vendredi puisque la bise va se lever et accentuer la sensation de froid.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Ce vent de nord à nord-est concernera de nombreuses régions car la France se situera entre un anticyclone sur le nord de l'Europe et une dépression en Méditerranée d'où un effet de canalisation de l'air froid sur notre pays. Si les températures de vendredi  au lever du jour seront encore positives (0 à 5°C) sur la plus grande partie du pays, avec le vent qui soufflera à 40-50 km/h en rafales, les températures ressenties seront négatives dans le nord et l'est.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Dans l'après-midi de vendredi avec les éclaircies qui reviendront au nord, le ressenti sera moins glacial qu'en matinée mais il continuera de faire froid, exposé à la bise de nord-est.

Retour des gelées ce week-end : qui sera concerné et quelle sera leur intensité ?

Au cours du week-end, c'est de l'air continental, froid et sec qui envahira la plus grande partie du pays. Samedi matin, avec un ciel qui aura été souvent dégagé pendant la nuit, les conditions météo des gelées s'observeront sur les 3/4 du pays. Les régions proches du littoral atlantique et de la Méditerranée seront épargnées.Sur le reste du pays, les gelées dans l'ensemble seront faibles car le vent de nord-est ne tombera pas complètement, ce qui aura pour effet de limiter la chute des températures. Les températures seront donc souvent proches de 0°C ou légèrement négatives au lever du jour. C'est dans les vallées abritées du nord-est et centre-est que les gelées seront les plus marquées (-2 à -4°C).

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Dimanche, si le retour d'un ciel plus nuageux par le nord-ouest pourrait écarter le risque de gel sur ces régions, les gelées seront fréquentes ailleurs. Comme le vent de nord-est faiblira, elles seront dans l'ensemble un peu plus marquées (entre 0 et -3°C, localement jusqu'à -5°C).

Après les périodes de douceur de ces dernières semaines, la végétation est en éveil, faut-il craindre des dégâts ?

Après la période de grande de douceur de la deuxième quinzaine de février se prolongeant jusqu'au premiers jours du mois de mars, la végétation a démarré précocement cette année même si les températures plus fraîches de ces derniers jours ont mis un frein à cette avance végétative. On constate en moyenne une avance de 5 à 10 jours sur la moitié nord du pays et de 10 à 15 jours du sud-ouest au centre-est. Ainsi certains arbres fruitiers (abricotiers, pêchers, pruniers...) sont déjà en fleurs et la vigne a entamé son débourrement dans certaines régions du sud de la France.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Lors du débourrement de la vigne, les bourgeons et les rameaux mesurant quelques cm brunissent et se dessèchent. Si la gelée est intense, il peut y avoir destruction totale de la végétation qui brunit après le dégel et prend un aspect de salade cuite, avant de se dessécher. Si la gelée est faible, seuls les feuilles hautes et l'apex (extrémité de la tige) sont affectés.

Le risque de gel destructeur au printemps est-il plus important avec le réchauffement climatique ?

Si les conditions météo sont très variables d'une année à l'autre, on constate que les périodes de grande douceur sont de plus en plus fréquentes au cours de l'hiver et au début du printemps. On observe donc une végétation qui tend à démarrer de plus en plus précocement. Comme cela n'exclut pas des descentes d'air polaire au cours du printemps, le risque de gelées destructrices  est d'autant plus important sur une végétation qui a démarré de bonne heure.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

L'année dernière, après un hiver 2019-2020, le plus doux jamais enregistré, de fortes gelées se sont produites à la fin du mois de mars entraînant de lourds dommages dans les vignes et sur les arbres fruitiers, notamment dans le sud-est. En 2019, des gelées tardives (début mai) avaient été très dommageables sur les fruitiers et vignobles du nord de la France.

Quels sont les moyens de lutter contre le gel ?

- Dans votre jardin n'hésitez pas à protéger les plantes, arbustes ou cultures les plus gelives en les recouvrant de bâches plastiques, d'un voile d'hivernage ou en paillant les cultures situées au ras du sol.

- L'aspersion ou la vaporisation d'eau à très faible débit peut empêcher les dégâts du gel car un air saturé en humidité libère de la chaleur et la baisse de la température s'en trouve donc limitée. Une carapace de glace peut se former à la surface de la plante, mais celle-ci conserve une température positive.

- Le chauffage : les vignerons utilisent beaucoup le système de chaufferettes placées entre les plants de vigne. Celles-ci permettent de maintenir une couche d'air doux à proximité du sol et maintiennent la température au dessus de 0°C.

- Le brassage de l'air à l'aide de souffleuses ou d'éoliennes limitent la baisse des températures en évitant la stagnation de l'air le plus froid à proximité du sol.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Le froid va-t-il durer ?

Lundi, le froid régressera sur la moitié nord avec le retour d'un ciel très nuageux, limitant la baisse des températures pendant la nuit. Quelques faibles gelées pourront encore se produire du sud-ouest à l'arrière pays méditerranéen. Mardi et mercredi, de faibles gelées pourront à nouveau se produire du nord-est au centre-est avant le retour d'une masse d'air nettement plus douce pour la seconde partie de semaine.

À lire aussi

Neige en plaine la nuit prochaine : quelles régions concernées ?

Météo prochain week-end : ensoleillé mais ressenti hivernal pour ce début de printemps

Temps hivernal pour le début du printemps : est-ce normal ?

L'actualité météo

Articles les plus lus