Actualités Météo
Météo prochain week-end : sous surveillance !

Par Gilles MATRICON, météorologue

Votre dernier week-end du mois de janvier s’annonce en nette dégradation par rapport au temps que vous aurez cette semaine, mais dans quel sens ? C’est toute la difficulté de la prévision qui envisage deux scénarios avec un risque d'intempéries : l’un majoritaire avec un temps fortement perturbé et des vents violents et l'autre avec une tendance de nouveau hivernale

Météo prochain week-end : sous surveillance !

La dégradation attendue pour le prochain week-end sera conditionnée par l’évolution d’une dépression, encore très lointaine, qui se situe ce début de semaine sur le sud-est des Etats-Unis ! Lors de sa remontée vers l’Atlantique, elle sera reprise dans un courant froid de nord lié à la formation d’un vaste système dépressionnaire en formation entre le sud du Groenland et l’Europe Scandinave. Ce contexte favorisera dès lors sa vitesse de progression et son intensité, qui s’accélèreront rapidement à partir de jeudi. Si sa trajectoire ultérieure en direction de l’Europe de l’ouest manque cependant de fiabilité à ce jour, cette situation nécessite une attention particulière compte tenu de son potentiel pouvant engendrer des intempéries en France et plus généralement sur l’Europe de l’ouest. 

Coup de vent à risque de tempête

C’est le scénario majoritaire qui semble se dégager sur l’évolution à l’échelle de l’Europe de l’Ouest. Il sera lié à la trajectoire de la dépression en direction du nord de la France ou de la mer du Nord. Dans ce contexte, un fort courant perturbé d’ouest à sud-ouest traverserait le nord de l’hexagone en générant un coup de vent et un risque de tempête. Conjuguée à une mer forte et des coefficients de marée jusqu’à 93 sur les littoraux exposés de la Manche et de la côte atlantique, cette situation augmenterait fortement le risque de submersion.

Faible risque d'un nouvel épisode hivernal

La probabilité est faible mais on ne peut exclure que cette vaste dépression se dirige vers l’Espagne puis la Méditerranée et qu’à l’inverse un axe de hautes pressions se forme des îles britanniques à la Scandinavie. Dans ce cas, l’air froid sur l’Europe du Nord déboulerait sur la France. Au contact du temps perturbé sur le sud du pays, il déclencherait un nouvel épisode de froid et de neige de courte durée.

À lire aussi

Météo semaine prochaine : temps d'abord calme devenant de plus en plus agité

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au week-end de Pâques

Prévisions saisonnières pour le printemps

L'actualité météo

Articles les plus lus