Actualités Météo
Bilan tempête Bella : 143 km/h à Barfleur, 104 km/h à Lyon

Par Gilles MATRICON, météorologue

La tempête Bella est à l'origine ce dimanche et demain lundi d'un temps très agité sur la plus grande partie de la France avec un épisode de vents très violents et d'une tempête de neige sur l'ouest de l'Auvergne et le sud des Alpes. Suivez en direct l'évolution de cette tempête.

Bilan tempête Bella : 143 km/h à Barfleur, 104 km/h à Lyon

Ce dimanche

A 23 heures, les rafales les plus fortes on été observées entre 20 et 23 heures à Bron (69), Lons-le-Saunier (39) avec 104 km/h. Les rafales ont atteint 100 km/h à Luxeuil (88) et Belfort (90). Le vent faiblit désormais rapidement sur le Centre-Est et le Grand-Est..

En revanche, la tempête redouble d'intensité sur le Cantal, l'Aveyron, le Puy-de-Dôme et la Corrèze au-dessus de 800 mètres. L'autoroute A 75 vient d'être fermée aux poids lourds en raison de neige sur la chaussée.

A 20 heures, le Centre-Est subit de plein fouet la tempête Bella avec des rafales qui frôlent les 100 km/h sur Bron à l'est de Lyon et les dépassent à Lons-le-Saunier avec 104 km/h mesurés... encore loin des 130 km/h enregistrés lors du passage de la tempête Lothar... le 26 décembre 1999 ! En Loraine et en Alsace, le vent souffle également très fort, jusqu'à 100 km/h à Chargey-les-Gray (70) et Vagney (88).

Sur le Massif central, la situation se dégrade très rapidement avec une tempête de neige en cours dès 800 mètres d'altitude.

A 18 heures, les vents les plus forts continuent à progresser vers le sud et l'est, sur le littoral aquitain avec 112 km/h au cap Ferret (33). Mais c'est surtout la Champagne, la Bourgogne-Franche-Comté, le secteur de la Dombes dans l'Ain et l'est lyonnais qui sont  affectés pendant 1 à 2 heures par les vents les plus forts avec des rafales à 100 km/h à Lons-le-Saunier (39), 93 km/h à Tonnerre (89), Troyes (10) et Lyon (69).

A 15 heures, c'est sous la perturbation qui continue à progresser vers le sud et qui s'étend actuellement du Poitou et des Charentes aux Ardennes que le vent souffle le plus fort avec des rafales qui atteignent ponctuellement les 90 km/h. A l'avant de cette perturbation, le vent se renforce du nord de l'Aquitaine à l'Auvergne-Rhône-Alpes avec 80 km/h à Lyon (69), 98 km/h à Vernines (63) et 105 km/h à Superbesse (63).

A 13 heures, c'est le retour à un temps plus calme de la Bretagne aux Hauts-de-France avec des rafales qui ne dépassent plus les 70 km/h. En revanche, avec la descente de la perturbation liée à la tempête Bella, le vent continue à se renforcer de Poitou-Charentes au Centre-Val de Loire aux Ardennes et au nord de la Bourgogne en passant par le sud du bassin parisien, avec des rafales qui atteignent entre 90 et 100 km/h dans les secteurs de Niort et Cholet, Blois. Châteauroux et Châlons-en-Champagne.

Dans l'est, la neige fait son apparition sur le plateau de Langres où la température est négative. En Auvergne, la tempête de neige débute sur le Cantal et la Corrèze au-dessus de 900 mètres.

 

A 12 heures, sous les plus fortes rafales qui ont balayé la région parisienne, quelques chutes d'arbres ont été constatées. 

A 11 heures, la perturbation continue à progresser vers le centre de la France et concerne toutes les régions s'étendant des Pays de la Loire aux Hauts-de-France jusqu'aux Ardennes avec des rafales entre 80 et 90 km/h et localement 100 km/h à Arras (62) et Rouessé (72). Sur les régions voisines de la Manche, le vent faiblit rapidement.

A 10 heures, la perturbation finit de traverser la Bretagne et les côtes normandes où le vent commence à faiblir. A l'inverse, il devient violent des Pays de la Loire aux Hauts de France aux Pays de la Loire, comme prévu. En région parisienne, le vent frôle les 100 km/h dans le Val-d'Oise et sur la capitale.

Voici la liste des rafales les plus fortes mesurées depuis la nuit dernière dans le nord de la France.

A 9 heures, le vent se renforce toujours près des côtes de la Manche avec 141 km/h mesurés à Barfleur (50), 137 km/h à l'île de Groix (56), 132 km/h à Fécamp (76), 123 km/h à Cherbourg (record mensuel !), 120 km/h à Boulogne-sur-mer (62) et 107 km/h à Lorient (56). Dans les terres, la tendance est à l'accélération du vent de la Bretagne aux Hauts-de-France avec 100 km/h à Bouelles (76), 93 km/h à Saint-Hilaire (61), 90 km/h à Caen (14) et Pontivy (56), 86 km/h à Roissy (95), 84 km/h à Cambrai (59), l'Aigle (61), Rennes (35) et Beauvais (60), 83 km/h à Pontoise (95) et 80 km/h dans Paris (75).

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

A 07 heures, la tempête Bella est positionnée au nord de l'Ecosse avec une pression de 950 hPa en son centre. Elle amorce sa plongée vers le sud des îles britanniques, propulsée par le virulent Jet Stream qui atteint 300 km/h.  Près des côtes de la Manche, le vent souffle en tempête avec 139 km/h au cap Gris Nez (62), 126 km/h à la pointe du Raz (29), 124 km/h à Barfleur (50), 112 km/h à Fécamp (76) et 102 km/h à Brest (29).  Dans les terres, les vents atteignent 100 km/h à Rostrenen et 80 km/h à Bernay (27) et Lille (59).

 

Samedi à 22 heures : les premières rafales dépassent 100 km/h  près de la Manche

La dépression Bella se creuse rapidement sur les îles britanniques à 962 hPa. Les vents dépassent 100 km/h sur le Pays de Gallesn l'est de l'Angleterre et l'Ecosse. Les rafales les plus fortes atteignent 130 km/h à Aberdaron, 104 km/h à Dundrennan et 100 km/h à Blackpool.

Sur les côtes françaises, le vent se renforce. Les 1ères rafales à plus de 100 km/h viennent tout juste d'être mesurées au cap Gris Nez (62) ainsi qu'à Boulogne-sur-mer (62). Avec l'arrivée de la tempête Bella, la pression chute rapidement : à Cherbourg (50), la pression est de 1010 hPa contre 1030 hPa ce matin. Cette chute vertigineuse de la pression en l'espace de seulement 12 heures témoigne de la virulence de la tempête Bella qui se dirige vers les côtes de la Manche qu'elle atteindra dimanche soir.

À lire aussi

Alerte au fort coup de vent sur une grande partie du pays

Risque de neige en plaine ces prochains jours : à quoi s'attendre ?

Semaine du Nouvel An : première tendance

L'actualité météo

Articles les plus lus