Actualités Météo
Une 1ère quinzaine de juin arrosée à l'ouest et au sud, sèche au nord

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

La pluviométrie a été très contrastée à l'échelle de la France au cours de la première quinzaine de juin avec un excédent important par endroits sur les régions de l'ouest et du sud tandis qu'un déficit pluviométrique a une nouvelle fois été observé dans l'extrême nord de la France.

Une 1ère quinzaine de juin arrosée à l'ouest et au sud, sèche au nord

Une première partie de mois très sèche au nord de Paris

Après des conditions anticycloniques prédominantes en mai sur une grande partie du pays, un contexte météo plus dépressionnaire s'est installé depuis le début du mois de juin. La dépression nommée Nadine par les météorologues allemands nous vaut un temps perturbé et instable depuis une semaine. On retiendra l'épisode pluvio-orageux particulièrement actif les 9 et 10 juin dernier sur le Massif central avec des pluies très intenses. Finalement, les pluies ont été très excédentaires sur l'ouest et le sud du pays au cours de cette première quinzaine de juin. On a relevé par exemple 149 millimètres de pluie au Puy-en-Velay (43) du 1er au 16 alors que la pluviométrie moyenne de juin n'est que de 68 millimètres. A Nantes (44) avec 84 mm tombés depuis le 1er juin, il a déjà plu le double d'un mois de juin habituel (43 mm) ! En Corse, il est tombé 73 mm à Ajaccio alors que la normale de juin est de 22 mm ; l'excédent pluviométrique est donc là aussi très important.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

A l'opposé, certaines régions du nord et du nord-est ont reçu très peu d'eau. A Beauvais et Saint-Quentin (02) en Picardie, il n'est tombé que 10 mm depuis le 1er juin alors que la moyenne mensuelle est de l'ordre de 57 millimètres pour ces deux villes. Ce déficit pluviométrique fait suite à un printemps météorologique très sec sur la région des Hauts-de-France. En Alsace avec seulement 25 mm à Strasbourg, on est encore loin des 72 millimètres qui correspond à la pluviométrie normale d'un mois de juin.

Une sécheresse agricole qui persiste au nord de la Seine

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Les sols restent secs en surface sur les régions situées entre la Normandie, le nord de l'Ile-de-France, les Hauts-de-France ainsi que sur certains secteurs du Grand Est et de la Bourgogne. Ce mercredi, quelques averses orageuses ont permis d'offrir un répit dans certains secteurs : 20 mm à Charleville-Mézières (08), 27 millimètres observés à Douai (59), 35 mm à Fiefs (62).

Des nappes phréatiques encore bien remplies

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Grâce à un hiver bien arrosé, les nappes phréatiques présentent encore un niveau satisfaisant sur les 3/4 du pays. Les régions allant du nord-est au centre-est sont les moins bien loties avec des niveaux de nappes inférieurs à la normale en raison de pluies efficaces insuffisantes ces derniers mois. Ces régions pourraient donc bien connaître des restrictions d'eau au cours de l'été. Quelques bassins versants en Saône-et-Loire sont d'ailleurs en niveau d'alerte renforcée (niveau orange).

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Retour de l'anticyclone et de la chaleur la semaine prochaine

Les averses orageuses circulant sur plusieurs de nos régions cette semaine, laisseront place à un temps plus sec dès ce week-end mais surtout la semaine prochaine avec l'installation de conditions anticycloniques avec une masse d'air beaucoup plus chaude. Le seuil de forte chaleur (30°C) pourrait être atteint ou dépassé sur une grande partie du pays avec un besoin en eau croissant de la végétation et des cultures étant donné le niveau élevé des températures.

À lire aussi

Soleil et fortes chaleurs la semaine prochaine : jusqu'à 35°C

Climat de juin en France : orages et premières canicules

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 9 août

L'actualité météo

Articles les plus lus