Actualités Météo
Vacances d'été 2020 : première tendance météo

Par Regis CREPET, météorologue

Alors que les perspectives pour les vacances d’été semblent s’éclaircir avec la levée progressive des mesures drastiques faisant suite à la pandémie du Covid-19, la Chaîne Météo revient sur les tendances pour juin, juillet et août en France métropolitaine. Voici à quoi s’attendre pour vos vacances dans l’hexagone.

Vacances d'été 2020 : première tendance météo

Nos prévisions saisonnières, mises à jour le 10 mai dernier, comme chaque 10 du mois, font état d’un été globalement chaud et plutôt beau en France, marqué tout de même par une tendance orageuse. Au sein de cette tendance générale, des nuances sont à dégager. Voici ce qu’il faut retenir.

Un été globalement beau et chaud

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

L’été 2020 devrait être un bon cru, faisant suite à une série d’étés exceptionnels en France depuis 2015. Cette fois-ci, nos prévisions font état d’une chaleur plus modérée que l’année dernière, et, selon nos calculs, les vagues de chaleur devraient être moins excessives et moins durables. A cela, deux raisons : les centres d’action  (anticyclones et dépressions) s’annoncent plus mobiles et les orages seront plus fréquents. Cela brise le cycle infernal des fortes chaleurs, et minimiserai alors les éventuelles canicules. Cependant, les pics de chaleur remontant du sud-ouest seront assez fréquents, entrecoupés d’orages et de rafraichissements.

Sec au nord, orageux au sud

Sur les trois mois de l’été (juin, juillet et août), la moyenne des précipitations attendue est déficitaire sur la moitié nord de la France, prolongeant ainsi la sécheresse de surface déjà entamée depuis le mois d’avril. En revanche, les régions de la moitié sud, en particulier à proximité des reliefs,  conserveraient un temps plus changeant avec des orages assez récurrents, sur des zones où les sols restaient encore relativement bien humides pendant le printemps.

De belles conditions sur les littoraux

Dans ce type de temps souvent anticyclonique, les bords de mer sont favorisés : d’une part, le ciel est tout bleu, faisant le bonheur des amateurs de bronzage sur les plages. D’autre part, les brises sont souvent présentes, tempérant la chaleur et permettant la pratique des sports de voile. Les températures de l’eau de mer, conformes aux normales ce printemps, devraient continuer à monter dans le golfe de Gascogne ainsi qu’en Méditerranée, pour passer d’un degré au-dessus des moyennes en fin d’été ; elles resteraient normales en Manche mais plus fraîches en mer du Nord.

Des orages en montagne

Les orages font partie intégrante de la météo en montagne en raison notamment de l’évolution diurne. Mais cet été, on devrait assister à une récurrence orageuse remontant d’Espagne en direction du centre-est de la France, concernant surtout les Pyrénées. On peut craindre des phénomènes violents (grêle et inondations ponctuelles) dont il faudra se méfier lorsque nos alertes seront déclenchées. Ces orages se dirigent ensuite généralement vers le Massif-Central puis les Alpes.

Des nuances mensuelles

La prévision saisonnière est élaborée pour une période de 3 mois, en l’occurrence juin, juillet et août. Cette tendance globale présente généralement une bonne fiabilité. Elle détermine des anomalies de température, de précipitation, d’ensoleillement et de pression atmosphérique. Ensuite, nous calculons plus en détail les nuances mensuelles, mais la fiabilité s’en trouve plus limitée. Il ressort de cette modélisation des nuances.

Ainsi, le mois de juin serait assez changeant, partagé entre une première quinzaine devenant plus instable et plus fraîche, avec un vent tournant progressivement au nord. Puis, la 2ème quinzaine serait à nouveau plus estivale, anticyclonique et chaude, avec davantage de sécheresse au nord et des orages au sud. Au total, ce mois serait assez proche des températures de saison, mais déficitaire en précipitation à l’échelle de l’hexagone.

Juillet pourrait être le plus beau mois de l’été, sec et chaud sur la France. Les conditions anticycloniques seraient prédominantes, surtout sur la moitié nord de notre pays, avec des températures supérieures aux moyennes de saison de l’ordre de +1,5°C. La moitié sud subirait aussi un temps sec malgré des développements orageux plus fréquents aux abords des reliefs.

Enfin, le mois d’août serait un peu plus mitigé et changeant, avec le passage de perturbations océaniques et des orages. Cela dit, nos indicateurs ne penchent pas en faveur d’un mois « maussade », mais moins estival que juillet. Les températures resteraient tout de même proches des moyennes de saison, mais les précipitations seraient un peu plus nombreuses sur l’ensemble du territoire, et le ciel plus nuageux.

En conclusion, on retiendra pour ces vacances d’été une météo favorable pour les amateurs de beau temps. Le tourisme devrait apprécier ces belles conditions, qui serviront surtout la moitié nord de la France. Les bords de mer seront favorisés par un bel ensoleillement tandis que les montagnes seraient plus orageuses. Cependant,  la sécheresse risque de s’accentuer sur des zones déjà sèches notamment au nord, et le risque de fortes chaleurs semble inévitable, même si les épisodes caniculaires semblent devoir être moins marqués que l’année dernière.

À lire aussi

Prévisions saisonnières pour la fin de l'été - début de l'automne

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 9 août

L'actualité météo

Articles les plus lus