Actualités Météo
Nouvelle tempête Jorge sur les îles Britanniques et l'Espagne

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

La tempête Jorge rejoint le ballet sans fin des dépressions et tempêtes qui frappent l'Europe de l'ouest depuis ce début d’année 2020. Elle frappe les îles Britanniques, à commencer par l’Irlande. Elle apporte aussi son lot de conséquences sur l’Espagne.

Nouvelle tempête Jorge sur les îles Britanniques et l'Espagne

C’est une situation devenue classique en ce début d’année : une nouvelle tempête s'est formée à l’ouest de l’Irlande. Avec la circulation atmosphérique à grande échelle qui reste la même, avec des pressions très basses situées au nord-ouest de l’Irlande et des pressions élevées au niveau des Açores, et un courant-jet puissant : une nouvelle dépression se détache du complexe dépressionnaire qu’on retrouve en Atlantique Nord. 

Cette dépression se creuse à 945 hPa ce week-end. Ce qui fait de cette tempête Jorge une énième bombe météorologique de l’année 2020, c'est-à-dire une dépression évoluant en tempête par une chute très rapide de sa pression atmosphérique (1 hPa par heure). 

Les services espagnols ont nommé jeudi cette tempête Jorge conformément à la liste des noms des tempêtes de l’hiver 2019-2020. Elle affecte particulièrement les îles Britanniques, surtout l’Irlande pour les vents et l’Angleterre et l’Écosse avec des précipitations copieuses. L’Espagne est aussi touchée par des rafales violentes, des orages et des précipitations abondantes dans le weekend.

Îles Britanniques : jusqu’à 160 km/h avec de fortes pluies

La tempête Jorge affecte l’Irlande samedi matin. Les vents forcissent sur les côtes occidentales de l’Irlande, placées en alerte orange, avant de s’étendre à tout le pays ainsi qu’à l’Irlande du nord. Les rafales les plus puissantes se produisent de Clifden à Baltimore, en passant par Galway, Tralee et Castletownbere. Elles peuvent atteindre localement les 140 km/h et plus dans le comté de Kerry. Elles pourront dépasser les 100 km/h aux abords de Dublin alors que l’ensemble du pays reste soumis à des vents compris entre 70 et 110 km/h. 

Pour l’Irlande du Nord, les rafales sont  moins puissantes, mais on peut s’attendre à des rafales de 110 km/h et 90 km/h à Belfast. Les vents s’affaiblissent dans la nuit de samedi à dimanche, même si des rafales puissantes peuvent encore se produire sur les côtes occidentales ainsi que orientales, de Belfast à Dublin.

En fin d’après-midi du samedi, le Pays de Galles commence à être affecté au nord-ouest, avec des rafales à 120 km/h possibles. Le nord-ouest de l’Angleterre est aussi vigoureusement secoué de Liverpool à Manchester avec des rafales qui peuvent atteindre les 120 km/h. Ces rafales sont moins fortes sur le sud de l’Écosse, mais des pointes à plus de 100 km/h ne sont pas à exclure. 

Dans la nuit de samedi à dimanche, les vents seront en revanche bien plus forts sur les côtes nord-ouest du pays, avec des pointes à 130 km/h possibles. Les villes d'Edimbourg et Glasgow pourraient voir des vents dépasser ponctuellement les 90 voire 100 km/h. Les vents resteront puissants jusqu’à dimanche soir sur cette partie du territoire, la tempête Jorge faisant du surplace sur cette zone.

Autres paramètres à surveiller, les pluies qui sont copieuses sur des sols déjà saturés. La tempête Jorge pilote une perturbation active qui donne des pluies importantes jusqu'à dimanche. Des inondations sont donc à nouveau redoutées, notamment au Pays de Galles et au nord-ouest et sud-ouest de l’Angleterre. 

Jusqu'à dimanche, les vagues peuvent atteindre les 8 à 9 mètres sur les littoraux ouest de l’Irlande et de l’Écosse. Toutefois, les coefficients de marée étant bas avec 67 de coefficient samedi matin et 57 le dimanche matin. Cela devrait atténuer le risque de submersions marines.

De nouvelles difficultés sont à envisager sur les axes routiers, le réseau ferroviaire ainsi que le trafic aérien. Des coupures de courant sont aussi susceptibles de se produire. En conséquence, de nombreuses alertes jaunes ont été émises pour le Royaume-Uni.

La tempête Jorge affectera aussi l’Espagne et la France.

Espagne : jusqu’à 150 km/h en Cantabrie et risque d’inondations en Galice

L’Espagne subit aussi le courroux de la tempête Jorge. Dans un flux de sud-ouest à ouest, les vents au nord-ouest du pays sont puissants, pouvant atteindre voire dépasser les 100 km/h. Dans la région de Cantabrie, réputée pour ces reliefs, les rafales peuvent dépasser les 150 km/h. La puissance de ces vents s’explique par deux phénomènes. La tempête Jorge qui se trouve à l’ouest des îles Britanniques et la poussée de l’anticyclone des Açores qui provoque un serrement important du gradient de pression sur la Galice, les Asturies et Cantabrie. D'autre part, l'arrivée du front froid très actif qui augmente les vents.

A la mi-journée de samedi, ces vents gagnent l’est de Castille-et-León et l’ouest d’Aragon. Une reprise de ces vents puissants reprend dans la nuit de samedi à dimanche. En conséquence, une grande partie de la Galice est placée en alerte orange. 

Dernier paramètre à observer, les cumuls de pluies qui peuvent provoquer des inondations entre dimanche et lundi sur la Galice ainsi que le nord-ouest du Portugal.

La France affectée par la tempête Jorge ?

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

La France est aussi touchée par la tempête Jorge, mais dans une moindre mesure. Les vents violents se produisent samedi au nord avec des rafales à 100 km/h possibles dans les terres à l'avant du front froid piloté par Jorge. Les côtes de la Manche essuyent également de violentes rafales à 120 km/h.

Et ce n'est pas fini; car dimanche un 2ème coup de vent se produit avec des rafales à 100 km/h dans les terres du nord de la France, avec des rafales à 120 km/h en bord de mer.

Les pluies sont aussi généralisées et ce jusqu’à dimanche. Un week-end donc bien maussade en perspective… 

À lire aussi

Météo du vendredi 28 février : 3°C dans les Ardennes et 19°C au Pays basque

La tempête Xynthia frappait la France il y a 10 ans

L'actualité météo

Articles les plus lus