Actualités Météo
Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 22 mars

Par Regis CREPET, météorologue

Chaque jeudi, la tendance météo à 4 semaines est réactualisée. La dernière mise à jour de la tendance à un mois présente le scénario météo le plus probable pour ces quatre prochaines semaines, jusqu'au 22 mars, incluant les dernières vacances scolaires d'hiver. La configuration météorologique devrait rester perturbée jusqu'en première semaine de mars avant une tendance à un temps nettement plus sec et relativement doux pour la suite du mois de mars.

Après un mois de janvier remarquablement doux et une première quinzaine de février historiquement douce en France, la tendance globale pour ces prochaines semaines ne fait pas appaître d'évolution vers le froid. Cette fin février s'annonce cependant plus fluctuante avec des rafraichissements passagers, accompagnés de passages pluvieux et neigeux en moyenne montagne. Les vents auront tendance à baisser en intensité et il n'y a plus de tempête en perspective. Rappelons à ce sujet que les mois de février sont statistiquement les plus ventés de l'année, présentant de nombreux extrêmes météorologiques. Le mois de mars s'annonce plus doux que les moyennes et plus sec, induisant un changement de situation qui pourrait s'effectuer en deuxième semaine avec le retour de l'anticyclone sur tout l'hexagone. 

Tendance 4 Semaines
Crédit : La Chaîne Météo

Tendance 4 Semaines
Crédit : La Chaîne Météo

Voici la tendance globale attendue pour ces 4 prochaines semaines

Semaine 1 : du 24 février au 1er mars

Les conditions restent perturbées, surtout en deuxième moitié de semaine. Cependant, la fiabilité reste à confirmer car plusieurs scénarios météo se dessinent, hésitant entre un flux de nord-ouest devenant nettement plus frais, ou un flux d'ouest à sud-ouest véhiculant alors un temps similaire à ce que nous connaissons actuellement.

Semaine 2 : du 2 au 8 mars

La fiabilité de la situation est faible à cette échéance, mais la période perturbée et rafraîchie devrait se prolonger encore jusqu'autour du 5 mars, avec un régime de giboulées, apportant un temps frais et instable de façon transitoire avant le retour de l'anticyclone sur l'hexagone. Dans ces conditions, la neige serait de retour sur nos massifs à basse altitude.

Semaine 3 : du 9 au 15 mars

A partir de cette période, les conditions anticycloniques pourraient devenir prépondérante sur notre pays. La position géographique de l'anticyclone sera déterminante dans l'orientation des vents, pouvant apporter soit un air continental passagèrement plus frais avec des gelées matinales, soit un flux de secteur sud, entraînant une remontée des températures. Cette option semble la plus plausible.

Semaine 4 : du 16 au 22 mars

Cette période pourrait rester marquée par la persistance des hautes pressions, pouvant protéger surtout la moitié est de l'hexagone. L'arc atlantique serait davantage frolé par les perturbations océaniques. Le flux, majoritairement orienté au sud, maintiendrait des températures toujours supérieures aux moyennes de saison.

En conclusion, on retiendra que le mois de février est bien parti pour suivre la même tendance que le mois de janvier 2020, qui, conformément à nos prévisions saisonnièresa été nettement plus doux que les moyennes de saison sur la France. Si l'excédent de températures se poursuit cet hiver pourrait se situer parmi les plus doux de ces 40 dernières années. 

Le mois de mars s'annonce également plus doux que les moyennes et plus sec. Après quelques perturbations en début de mois, accompagnées d'un peu de fraîcheur, il semblerait que la douceur revienne graduellement autour du 15 mars.

À lire aussi

Comment sont réalisées les prévisions saisonnières ?

Prévisions saisonnières pour le printemps

Un mois de janvier très doux en France et en Europe

Climat de février : le mois des extrêmes

L'actualité météo

Articles les plus lus