Actualités Météo
La Nouvelle-Calédonie frappée par le cyclone Uesi

Par Regis CREPET, météorologue

Une dépression tropicale s'est formée à 700 km au nord de la Nouvelle-Calédonie, entre les îles Vanuatu et les îles Salomon jeudi dernier. Ce mardi, cette dépression a atteint le stade de cyclone tropical. Ce cyclone, nommé Uesi, provoque des vents violents et des inondations en Nouvelle-Calédonie jusqu'à mercredi. La partie nord de Grande Terre et de Bélep sont en alerte cyclonique.

Le sud de l'océan Pacifique se trouve au cœur de la saison cyclonique en cette période de l'année. Ce mardi, le cyclone tropical Uesi se trouve à une centaine de km à l'ouest de Bélep. La pression au coeur du système est estimée à 965 hPa. Les vents moyens sont très violents : 120 km/h. Les rafales sont estimées à 165 km/h. Il s'agit d'un cyclone tropical de catégorie 3 pour cette partie du bassin, soit un équivalent catégorie 2 sur l'échelle Saffir-Simpson

On relève déjà des cumuls de précipitations très importants pour la Grande Terre. Il est tombé en deux jours 300 mm de pluies à Poum, commune située à la pointe nord de l'île principale. Du nord-ouest au nord-est, là où les cumuls ont été envisagés comme très importants, on relève 270 mm à Koné et Pouébo, l'équivalent de deux mois de pluies. 

Actualités France
Crédit : Himawari-8

Des vents jusqu'à 140 km/h et des pluies torrentielles

Il n'est pas attendu de renforcement supplémentaire du cyclone tropical Uesi alors qu'il longe les terres néo-calédoniennes. De même, le scénario le plus pessimiste d'un impact direct n'est plus à l'ordre du jour.

Toutefois, les conditions restent dangereuses pour la moitié nord de la Grande Terre et Bélep, placés en alerte cyclonique. Le reste de l'île est aussi touché par le temps très instable et le vent fort. 

La houle cyclonique est aussi importante tout au long de l'épisode avec des vagues de plus de 5 mètres. Cette situation est donc préoccupante car ces fortes vagues, liées à une importante surcote et de forts coefficients de marée ce mardi, entraîneront possiblement des submersions au moment de la pleine mer. Ce seront encore les régions du nord de la Grande Terre qui seront les plus menacées.

Des inondations majeures possibles

Concernant les précipitations, les cumuls pourraient devenir très importants avec 500 mm de pluies jusqu'à mercredi (soit l'équivalent de 3 à 5 mois de pluies) en comptant les précipitations de ces deux derniers jours. Ces cumuls pourraient se produire sur le nord et les reliefs est de l'île, les parties de l'archipel les plus exposées par ce phénomène tropical. Des cours d'eau pourraient connaître des crues importantes et des inondations sont tout aussi probables.

L'accalmie devrait se mettre progressivement en place à partir de mercredi en fin de journée alors que le cyclone tropical Uesi s'éloigne vers le sud-est de l'Australie.

À lire aussi

Tempête Jorge et autres tempêtes : comment se forment-elles ?

Les vents les plus forts enregistrés en France

Tempête comment se préparer

L'actualité météo

Articles les plus lus