Actualités Météo
DIRECT TEMPÊTE : tempête en Corse, incendie dans les Alpes-Maritimes

Par Gilles MATRICON, météorologue

DIRECT TEMPÊTE : tempête en Corse, incendie dans les Alpes-Maritimes

Ce mardi à 18h20, si la tempête continue de toucher l'extrême nord de la Corse avec des rafales entre 130 et 163 km/h elle a par contre baissé d'intensité sur les Alpes Maritimes et le Var depuis une heure. On enregistre désormais. Cette amélioration se poursuit au cours des prochaines heures sur le continent tandis qu'elle sera plus progressive sur le nord de la Corse. Notre communiqué spécial sera levé à 22h.

Le trafic maritime sur Bastia est toujours interrompu. Les vols sont encore annulés au départ des aéroports de Calvi et Bastia. 1700 foyers restaient privés d'électricité sur toute la Corse d'après EDF. La tempête empêche une améioration sur le front des incendies.

A 17h30, la tempête persiste sur le nord de la Corse avec des vents entre 140 et 162 km/h au nord d'une ligne Ile Rousse/Bastia. En direction du sud de l'île, les vents se sont nettement atténués depuis une heure. Les rafales se situent entre 50 et 75 km/h.

Dans les Alpes Martimes, les vents sont toujours violents bien qu'en baisse sur certains secteurs. A part les 131 km/h sur Saint-Cézaire, le vent a faiblit partiellement sur Péone avec 103 km/h. C'est le cas également sur l'est du Var, à Vidauban avec 109 km/h contre 117 km/h une heure auparavant.

Ces vents vont partiellement faiblir jusqu'à 22h avant une baisse plus marquée ensuite

A 15h50, sous le puissant vent d'ouest et par effet de foehn, de nouveaux records de chaleur mensuels se produisent en Corse. On relève pour l'instant 27,8°C à Alistro, ce qui est un nouveau record saisonnier pour toute la Corse ! Il n'avait jamais fait aussi chaud en hiver météorologique pour l'Île-Rousse. L'ancien record remonte au 28 février 2010 à Solenzara. A Bastia, on relève aussi 25,6°C aujourd'hui, ce qui est un nouveau record mensuel de chaleur à la station. A noter que l'ancien record remontait au 27 février 1990 avec 23,9°C. Il a été battu trois fois au cours de ce mois, le 4 février avec 24,3°C, hier avec 24,8°C et aujourd'hui avec 25,6°C. 

A 15h30, un incendie fait rage dans les Alpes-Maritimes à Saint-Vallier-de-Thiey. 10 hectares sont partis en fumée et 400 autres sont menacés. Le vent est fort dans le secteur où on a relevé à 15h une rafale à 130 km/h, non loin de là à Saint-Cézaire. En plus d'être puissant, il s'agit également d'un vent de nord-ouest, donc sec, ce qui rendra très difficile le travail des pompiers dépêchés pour contenir l'incendie. Dans le reste du département, les vents soufflent parfois au-delà des 90 et 100 km/h. Le vent s'affaiblira sensiblement en fin de journée et début de soirée, entre 18h et 21h.

 

A 15h15, la tempête en Corse continue de toucher toujours le nord de l'île, principalement entre l'Île-Rousse et le Cap Corse avec des rafales entre 140 et 160 km/h. Outre le vents forts, c'est aussi des records mensuels de chaleurs qui sont enregistrés pour la Corse, notamment à Bastia où on relève 25,6°C et 26,1°C à Alistro sous un puissant effet de foehn.

La situation dans les Alpes-Maritimes a peu changé, de même que sur l'est du Varois où l'on observe toujours localement des vents entre 100 et 110 km/h comme sur Seillans.

A 13h15, la tempête a un peu faibli en Corse tandis que le vent a atteint les 100 km/h sur la côte est varoise. On enregistre ainsi 152 km/h au cap Corse et sur l'île Rousse, contre près de 170 km/h il y a une heure, et localement jusqu'à 132 km/h sur la côte sud-est à Conca.

Sur le continent, la tempête continue de toucher l'arrière-pays des Alpes Maritimes et les reliefs avec notamment entre 136 et 147 km/h sur l'ouest et le nord. Dans le Var, les vents dépassent les 100 km/h sur l'est, entre Le Luc et Fréjus avec respectivement 102 et 105 km/h.

La situation ne devrait pas trop évoluée au cours des deux prochaines heures.

A 11h11, le vent ne faiblit pas, ou alors très peu entre les Alpes-Maritimes et la Corse. On relève maintenant 146 km/h à Péone (06), 148 km/h à Caussols (06) et jusqu'à 195 km/h à Cagnano (2B).

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

A 10h09, les violentes rafales se maintiennent avec 136 km/h à Cézaise (06) et 215 km/h au Cap Corse. 

A 9h16, le vent est toujours très fort à violent sur les Alpes-Maritimes et la Corse. On relève 130 km/h à Bastia (2B), 143 km/h à St Cézaire (06) et 206 km/h à Cagnano (2B).

En revanche au nord, la situation s'est bien calmée avec souvent 40 à 60 km/h en rafales. Il n'y a qu'en direction des littoraux que le vent peut souffler fort, avec localement 100 à 110 km/h.

A 8h23, le fort vent d'ouest, appelé libeccio, a également permis au thermomètre de ne pas descendre en-dessous des 21,9°C la nuit dernière sur Bastia par effet de foehn. Il s'agit d'une température minimale record à la station pour un mois de février. Il faudra attendre toutefois 18h UTC pour valider ce record.

C'est ce même vent fort et sec qui attise les incendies. Actuellement, deux incendies font rage et préoccupent les autorités. Le premier se trouve à Olmeta di Tuda, au sud de Bastia et à l'ouest de Biguglia.

Le second se trouve à Pietracorbara dans le Cap Corse. A cette heure, on relève déjà 200 hectares consumés par les flammes.

A 7h00, le vent ne facilite pas la tâche des pompiers qui continuent de lutter contre l'incendie du côté de la Haute-Corse, à Biguglia (2B).

A 6h23, le vent continue de souffler en tempête du côté de la Corse. Cette nuit les rafales en Haute-Corse ont atteint les 219 km/h au sémaphore du Cap Corse (précédent record : 225 km/h le 16/01/2018) et 206 km/h à Cagnano (2B). Le vent a baissé d'intensité mais souffle toujours à 184 km/h dans cette localité, et 121km/h à Bastia. Les Alpes-Maritimes ne sont pas en reste avec des rafales qui atteignent les 117km/h du côté de Cossolles (06). Dans le nord le trafic ferroviaire reste perturbé du côté des Hauts-de-France et jusqu'à la Lorraine en raison des arbres tombés sur les voies et de nombreux dégâts générés par la tempête Ciara durant la journée de lundi. Le vent atteint 112km/h du côté de la côté d'Opale au Cap Gris-Nez. 

 

Lundi 10 Février

A 21h30, de puissantes rafales de vent ont touché cette dernière heure l'Île-De-Fance. Si on a relevé des vents à 80 km/h, on ne peut exclure à la vue de l'analyse des images radars qui confirme l'importance des grains, des rafales à plus de 100 km/h localement et même dans la capitale. Sous les grains, d'autres puissantes rafales ont touché la région de Cambrai(59), celle de Saint-Dizier(52) et du Haut-Rhin (68) mais aussi la Lorraine avec 105 km/h mesurés à Nancy.

15 000 foyers restent toujours privés d'électricité.

Au cours de prochaines heures, c'est sur les Hauts-De-France, la Lorraine et le Bas-Rhin que des violentes rafales se produiront avec des valeurs estimées entre 100 et 120 km/h.

A 20h30, le front orageux qui traverse le nord engendre de puissantes rafalesà 95 km/h et localement davantage. Elles ont été enregistrées au nord de la Seine, principalement dans la Somme mais également dans le Grand Est et particulièrement en Lorraine. Cette violente dégradation se dirige sur le Bas-Rhin.

Les vents violents continuent de toucher le nord du pays avec toujours des pointes à plus de 100 km/h sur le nord de la Bretagne(130 km/h à Brignogan) et 118 km/h au cap Gris-Nez.

A 19h, et dans une masse d'air très instable générant quelques orages au nord de la Seine, des rafales de vent convectives de plus de 100 km/h s'observent au nord de la Loire. C'est le cas dans les terres à Caen notamment avec 114 km/h, à Chalons-en-Champagne avec 102 km/h. Cette situation de vents très violents touche le quart nord de l'hexagone, avec fréquemment des vents à plus de 80 km/h et localement plus de 100 km/h hors zones côtières. Le vent souffle actuellement à 81 km/h sur Paris. Les rafales tempéteuses se déplacent sur le Grand Est où l'on atteint dans les deux prochaines heures des vents localement jusqu'à 120 km/h.

A noter aussi, une tornade qui s'est formée dans la Somme en fin d'après-midi, au nord d'Amiens, au passage d'une forte averse. L'instabilité de la masse d'air a permis ce genre de phénomène.

Sur les littoraux, on observe des vents à 127 km/h sur l'île de Groix(56) et 124 km/h au cap Gris-Nez(62) sur la côte d'opale. Au large, comme hier, les vagues atteignent 6 m avec des hauteurs maximales parfois jusqu'à 12m.

A 18h, on a observé sous des grains des rafales entre 90 et 104 km/h en Ile de France. C'est le cas en Seine-et-Marne avec 104 km/h à Chevru, mais également localement dans les Yvelines et le Val d'Oise avec des vents autour de 95 km/h. Le plus fort est prévu d'ici une heure et autour de 23h avec des vents proches des 110 km/h très localement. Du Finistère aux Hauts-De-France, la situation a peu évolué dans l'ensemble depuis une heure  En Corse, la temppête continue de toucher fortement le nord de l'île.

A 17h, toujours la tempête en Haute-Corse avec des vents entre les caps Corse et Sagro à 200 km/h depuis deux heures. Au nord de la Loire, les vents se sont renforcés entre le sud du Cotentin(111 km/h à Gouville) et les Hauts-De-France où de fréquentes rafales entre 80 et 85 km/h s'observent en marge des 120 à 135 km/h qui soufflent sur le côte d'opale.

En île de France, le vent atteint désormais près de 90 km/h localement au sud des Yvelines et 77 km/h dans la capitale.

A 16h45, en Corse, avec le vent fort, un nouvel incendie s'est déclaré à Pietracorbara. Avec l'effet de foehn, les températures ont également grimpé soudainement à Bastia, battant le record pour février avec 24,6°C. 

A 16h, 171 km/h au cap Corse après les 201 km/h à 16h, 199 km/h au cap Sagro(2B) ....le record de 1990 avec 208,8 km/h se rapproche pour ce dernier.

Les vents violents tempétueux continuent de s’étendre du Finistère au Cotentin puis en direction de la côte d’Opale et des Hauts-De-France, où les rafales se sont nettement renforcées depuis une heure. On relève ainsi 116 au cap Gris-Nez contre 96 km/h à 15h, et 80 km/h à Bernaville(80) contre 54 km/h à 15h. Ce renforcement s’étend progressivement sur le bassin parisien.

L’île de France sera touchée à partir de 18h avec des vents entre 80 et 90 km/h et très localement 100 km/h. Cette dégradation se renforcera nettement ensuite en direction du Grand Est en soirée avant des rafales entre 80 et 120 km/h jusqu'en début de nuit.

A 15h, les vents dans l’ensemble ont peu évolué avec toujours la tempête sur la Haute-Corse avec des rafales maximales au cap Corse à 201 km/h. A l’opposé en Bretagne et sur les côtes de la Manche, les vents tempétueux commencent à rentrer davantage dans les terres. On relevé ainsi 109 km/h sur le nord Finistère à Landivisiau(29 , un vent plus fort qu’hier!

A 14h20 la tempête touche la Haute-Corse, les reliefs des Alpes Maritimes alors qu’à l’opposé, du Finistère au Cotentin un nouvel épisode tempétueux un peu moins intense qu'hier se met en place. On enregistre ainsi en Haute-Corse 162 km/h au cap Corse, 148 km/h au cap Sagro(2B), 150 km/h à l’île Rousse(2B) et jusqu’à 140 km/h sur les reliefs à près de 2000 m.

Dans les Alpes-Maritimes, la tempête concerne l’intérieur du département et les reliefs avec en moyenne 90 à 140 km/h, mais jusqu’à 165 km/h au nord à Péone à près de 1800 m.

Entre le Finistère et le nord Cotentin, les vents deviennent tempétueux depuis une heure avec notamment 163 km/h au phare de Gatteville (50), et entre 90 et 110 km/h ailleurs.

Ce renforcement va se poursuivre sur la Bretagne et le Cotentin au cours des prochaines heures,  tout en s’étendant à l’ensemble des côtes de la Manche jusqu’aux Hauts-De-France.

A 12h42, la mer est démontée sur les côtes de Seine-Maritime alors que la pleine mer est atteinte !

A 12h, le vent baisse encore d'un cran sur la plupart des régions. Les vents les plus forts ne se trouvent plus qu'à l'extrême nord-est, en Alsace-Lorraine, avec des vents dépassant les 80 à 90 km/h. Les vents violents se décalent toujours plus vers l'est, en Allemagne. En revanche, le vent se renforce très nettement en Corse où on relève 175 km/h au Cap Corse. C'est aussi la tempête dans les Alpes en altitude.

Sur la moitié nord, l'accalmie se met en place avant un renforcement du vent qui reprendra sur les côtes de la Manche en fin de journée.  

En cette fin de matinée, on recense deux blessés dans le département du Haut-Rhin. En Moselle, plusieurs écoles sont fermées.

Dans le Calvados, un sexagénaire est décédé après être tombé de son toit. Dans le même département, la préfecture a annoncé la fermeture du pont de Tancarville et du pont de Normandie dans les deux sens de circulation pour tous les types de véhicule ainsi que les piétons.

 

A 10h25, le vent faiblit davantage. On relève désormais 70 à 90 km/h en rafales à l'intérieur des terres. Les rafales supérieures à 100 km/h sont très localisées, notamment sur la Côte d'Opale, les reliefs alsaciens et les littoraux exposés de la Manche.

A 9h22, l'accalmie se dessine de plus en plus. En 2 à 4h, le vent est passé de 112 à 81 km/h à Nancy (54), et de 121 à 94 km/h à Volmunster (57). Vers les littoraux, les vents restent encore fort avec localement plus de 110 km/h au nord. Des dégâts sont observés sur de nombreuses routes, ce qui rend parfois la circulation difficile. 

A 8h20, le vent contiue de faiblir. Nous sortons petit à petit de la période critique. Les vent sont encore forts, avec 106 km/h à Volmunster (57) et 132 km/h au Ballon de Servance (70).

Vers les littoraux du nord-ouest, les rafales avoisinent 100 à 110 km/h. 

A 8h selon nos dernières informations, une personne est décédée à Drancy, en Seine-Saint-Denis, hier après-midi. Ce quadragénaire est violemment tombé de sa trottinette sur la tête, probablement renversé par une violente rafale. Les secours n'ont pu que constater le décès. 

A 7h30, 130 000 foyers sont privés d'électricité en Bretagne, Normandie, les Hauts-de-France, le Grand Est, l'ïle-de-France et le Centre selon Enedis. Les transports en commun en Île-de-France sont perturbés.

A 7h14, le vent faibit mais reste fort sur les littoraux du nord-ouest avec encore 90 à 110 km/h. 

Sur le Grand Est, les valeurs de vent sont similaires avec notamment 113 km/h à Rodalbe (57), et jusqu'à 135 km/h à Delouze-Rosières (55). En altitude, les vents sont toujours un peu plus violents avec 156 km/h au Ballon de Servance (70).

 

A 6h40, la tempête Ciara apporte toujours des rafales de vent puissantes sur la moitié nord de la France. On relève sur les côtes de la Manche 126 km/h à Barneville-Carteret. Dans les Hauts-de-France, une rafale a été mesurée à 120 km/h au cap Gris-Nez.

Actualités France

C'est dans le nord-est qu'on trouve les rafales les plus puissantes, mais à 1000 mètres d'altitude, avec des valeurs comprises entre 120 et 140 km/h, dont une rafale de 177 km/h à Markstein. A Strasbourg, une rafale de vent a été mesurée à 121 km/h, constituant un nouveau record mensuel à la station dont les relevés remontent à 1981.

 

Entre 6 heures et 9 heures, on attend un affaiblissement progressif du vent. L'effet soufflerie, d'un vent moyen fort et continu, devrait s'estomper. Toutefois, un régime d'averses se mettra en place. Il provoquera de violentes rafales sous certaines averses.

Le vent n'est pas la seule menace. Des submersions marines pourraient survenir sur la côte d'Opale au moment de la marée haute vers midi.

Côté transport, la situation reste également perturbée. Le trafic TER est arrêté jusqu'à nouvel ordre dans les Hauts-de-France. En Île-de-France, les conditions météorologiques perturbent d'ores et déjà le trafic TER. D'autres trains régionaux en Alsace-Lorraine ont été supprimés. 

On peut également s'attendre à des perturbations pour les vols. L'aéroport de Beauvais a notamment suspendu les vols jusqu'à 7 heures ce matin. Ailleurs, attendez-vous à des retards voire des annulations notamment à Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Caen, Lille et Brest. Pour les transports maritimes, les ferries entre Calais et Douvres restent à quai.

 

Dimanche 9 Février

A 21h45, les lignes de grain se multiplient sur le nord et l'est de la France, de la Normandie au Val de Loire au Grand Est en passant par le Bassin parisien, signe d'une très forte instabilité de l'atmosphère liée à l'enfoncement d'air plus frais provenant des îles Britanniques entrant en contact avec de l'air très doux qui remonte de Méditerranée. Ces lignes de grain sont d'autant plus puissantes qu'elles se produisent sous le Jet Stream qui circule à 400 km/h vers 9000 mètres d'altitude.

Ces lignes de grains s'accompagnent donc de puissantes bourrasques de vent puisqu'on a relevé des pointes à 94 km/h à Orléans (45), 95 km/h à Nancy (54), 97 km/h à Metz (57), 98 km/h à Châteauroux (36) et 101 km/h à Châlons-en-Champagne (51). 

Dans les prochaines heures, toutes ces régions resteront en prise avec cette très forte instabilité et ces vents violents et même tempétueux avec des rafales entre 100 et 120 km/h dans les terres, jusqu'à 140, voire 150 km/h sur les caps et côtes exposés des bords de Manche ainsi que sur le massif vosgien.

A  20h30, la tempête Ciara s’étend sur le Grand Est avec notamment sur le relief vosgien des rafales de 138 km/h à la crête de Markstein à près de 1200 m. Si dans les plaines, les rafales atteignent 75 à 95 km/h le plus souvent, attention car la tempête va s’intensifier au cours des prochaines heures. En direction du bassin parisien puis vers la Normandie les vents très violents persistent entre 80 et 100 km/h. C’est sur la côte d’Opale que l’on observe le renforcement le plus important au cours de la dernière heure, avec dorénavant 139 km/h au cap Gris-Nez et 128 km/h sur Boulogne-sur-Mer. Le long des côtes de la Manche la tempête sévit toujours avec des rafales entre 90 et 110 km/h mais surtout 115 à 151 km/h(phare de Gatteville) sur le nord Cotentin.

La tempête rend très délicat l’atterrissage des avions par vents de travers sur les pistes de certains aéroports du nord de la France et en Europe du nord, et obligent parfois ceux-ci à se déroutés.

En mer, les vagues se stabilisent autour de 6m en mer d’Iroise, avec des hauteurs maximales entre 8 et 12m

A 20h, l'Europe du Nord est également fortement touchée.

La tempête Ciara a déjà fortement touchée le nord de l’Europe, et surtout l’Ecosse.

Déjà samedi, les vents soufflaient en tempête sur les reliefs Ecossais des Cairngorms avec des rafales à 190 km/h en soirée et 110 km/h en plaine. Avec Ciara ce dimanche, le stade de la forte tempête a été atteint. Les plus fortes rafales, qui ont commencé à toucher l’ouest ce matin avec 110 km/h sur les côtes et 170 km/h sur les reliefs, ont atteint cette après-midi plus de 200 km/h sur les Cairngorms. Après le passage du front froid de la perturbation associé à cette tempête, la période actuelle est à « l’accalmie » avec une nette baisse des vents. La tempête faiblit également sur les Pays-Bas où des vents à plus de 140 km/h ont été enregistrés sur les côtes et même 190 km/h en mer sur une plate-forme pétrolière. Le Danemark a aussi subit des vents tempétueux entre 110 et 140 km/h sur la côte ouest. La

L'actualité météo

Articles les plus lus