Actualités Météo
Jour de la marmotte : le printemps devrait être hâtif

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

Le 2 février, c'était le jour de la marmotte. Bien moins connu que la Chandeleur en France, le jour de la marmotte est incontournable dans certaines bourgades d'Amérique du Nord. Et Phil, la plus célèbre des marmottes, a fait sa prévision.

La marmotte a parlé ce dimanche 2 février. Et Phil, la plus célèbre marmotte étasunienne, a décrété en ne voyant pas son ombre que le printemps sera précoce.

Le jour de la marmotte a été popularisé en France grâce au film "Un jour sans fin" avec le très flegmatique Bill Murray. D’où vient cette tradition qui perdure en Amérique du Nord ? Pourquoi attribue-t-on à une marmotte la capacité de faire une tendance saisonnière ?

Jour de la marmotte : les origines

Le jour de la marmotte est intimement lié à la Chandeleur. Cette légende, d'origine européenne, nous dit que si un animal "dormeur" retourne dans son abri après en être sorti à la date de la Chandeleur, l'hiver reprendra vigueur. Au contraire, si l’animal dormeur sort de son abri au 2 février et qu’il ne se remet pas à l’abri aussitôt, cela veut dire que le reste de l’hiver sera doux. Selon le pays, l’animal “dormeur” change et il est davantage représenté par l’ours, connu entre autres pour son hibernation. 

Aux Etats-Unis, quand les émigrants européens arrivèrent, la marmotte était l’animal hibernant le plus souvent observé. C’est ce charmant animal dormeur qui a donc été choisi pour déterminer si l'hiver sera rude jusqu'au printemps.

Mais comment la marmotte fait-elle sa tendance saisonnière ?

C’est moins la marmotte qui fait la prévision que son comportement qui est interprété comme étant une prévision. A la Chandeleur, si la marmotte sort de son abri et qu’elle voit son ombre, elle prend peur et rentre à nouveau dans sa tanière. On comprend alors que l’hiver sera encore froid jusqu’à l’arrivée du printemps, soit 6 semaines après qu’elle soit sortie de sa tanière. A l’inverse, si le ciel est couvert, elle ne peut voir son ombre et décide de rester dehors : l’hiver sera alors plus doux avant l’arrivée du printemps.

Explication météorologique

Un temps ensoleillé en hiver indique souvent des conditions anticycloniques qui peuvent dégager le ciel. Un froid sec se met alors en place, et si les nuits restent dégagées, l’air se refroidit davantage par rayonnement nocturne. Les températures baissent en conséquence et des gelées se forment. Ce sont les conditions parfaites pour que la marmotte puisse voir son ombre et qu’elle ait froid également ! Selon la légende, elle retournerait alors dans sa tanière.

Les prévisions de la marmotte sont-elles fiables ?

Des études statistiques ont été réalisées par des scientifiques pour juger du travail de la marmotte, ou plutôt, de la croyance populaire qui entoure son comportement quand elle sort de sa tanière lors de la Chandeleur. Et sans surprise, la validité de ces prévisions n’est que de 37 à 39%, soit une différence non significative avec le hasard. Autrement dit : espérer de la marmotte qu’elle nous donne une prévision fiable pour le reste de l’hiver n’est pas très raisonnable…

Ces études statistiques mettent en évidence quelque chose que nous savons déjà : le temps d’une journée ne détermine pas le temps des jours à venir. Toutefois, on ne boudera pas notre plaisir de voir quelques marmottes sortir de leurs tanières… Pour se remettre au chaud aussitôt ou bien profiter de la météo. 

Où voir la marmotte ?

Il est vrai que cette légende est surtout suivie en Amérique du Nord où quelques villes en ont fait des festivals. Vous pourrez toujours regarder "Un jour sans fin" ce dimanche de la Chandeleur en dégustant quelques crêpes ! Si vous vous trouvez au nord de la Loire, le temps sera plutôt maussade et propice au cocooning

À lire aussi

Virus de l'hiver et météo : y a-t-il un lien ?

Météo du samedi 1er février : des pluies quasiment toute la journée

L'actualité météo

Articles les plus lus