Actualités Météo
Comment le vent accentue-t-il la sensation de froid ?

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

L'hiver revient. Les températures baissent pour revenir à des normales de saison. De même, le vent devient sensible ce dimanche et lundi, accentuant la sensation de froid qui est calculée à partir du refroidissement éolien ou windchill.

Comment le vent accentue-t-il la sensation de froid ?

Alors que nous nous trouvons dans un hiver qui brille par son absence en raison de la douceur, le froid est de retour ce week-end. Les températures rejoignent les valeurs de saison, mais au sein d'un hiver doux, elles nous apparaissent plus froides. Cette sensation est davantage accentuée par un vent de nord-est sensible, la bise, à partir de dimanche.

Cette sensation de températures qui nous apparaissent plus froides qu'elles ne le sont, ou température ressentie, s'explique biologiquement.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo
 

La température ressentie : quand le vent accentue le froid

Les organismes au sang chaud, comme les êtres humains, réchauffent l'air qui se trouve directement au contact de leur peau. Par conséquent, notre corps est recouvert d'une couche d'air plus chaude que l'air ambiant qui, pour ainsi dire, nous protège de la température ambiante de l'air. Cependant, quand le vent souffle suffisamment, cette couche d'air est chassée et notre peau se trouve directement exposée à la température de l'air ambiant. La sensation de froid se trouve accentuée. Plus le vent est important et les températures très basses, plus la sensation de froid est importante. Cette dernière est calculée grâce à un indice : le refroidissement éolien ou windchill.

Le refroidissement éolien : le calcul de la sensation du froid

Il s'agit d'une formule mathématique qui permet d'estimer cette température perçue, en fonction bien-sûr du vent mais aussi de la température de l’air mesurée à 2 mètres et sous abri. Ainsi, avec une température de -5°C et un vent soufflant à 60 km/h, ce qui est habituel lors des blizzards en Amérique du Nord, le corps humain ressentira l’équivalent de -16°C. Toutefois, on évitera d'adjoindre la mention "°C" car il ne s’agit pas d’une température réellement mesurée mais d’une sensation “équivalente à”.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Cet indice a été conçu par des chercheurs américains peu avant la deuxième guerre mondiale. Mais c’est réellement à partir de l'an 2000 que des scientifiques du Canada et des Etats-Unis ont perfectionné le calcul. Pour cela, ils ont pris en compte la perte de chaleur de leur visage, la partie du corps la plus souvent exposée en hiver.

L'indice de Météo Consult

Depuis 2000, METEO CONSULT estime la température ressentie prévue pour chaque commune de France. Cet indice prend non seulement en compte le vent, mais également l'humidité ainsi que d'autres paramètres. Ce calcul se distingue donc de celui du refroidissement éolien et est exprimé en "°C". 

À lire aussi

Froid cette semaine : ce qu'il faut savoir

Température ressentie, humidex... Quelle signification ?

L'actualité météo

Articles les plus lus