Actualités Météo
Vendredi 6 décembre : c'est la Saint-Nicolas

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

Envie de voir le père Noël avant l’heure ? La Saint-Nicolas est fêtée dans le nord et l’est de la France ce vendredi. Découvrez les conditions météo pour la région qui célèbre son patron : la Lorraine !

Ce vendredi 6 décembre et pour la Saint-Nicolas en Lorraine, le temps est gris et brumeux en début de journée et laisse progressivement place à quelques éclaircies à la mi-journée. Une dégradation arrive en fin d'après-midi et soirée avec l'arrivée d'une perturbation apportant un peu de pluies. Les températures sont hivernales avec -2°C le matin et 4°C dans l'après-midi à Nancy

Samedi, on prend les mêmes et on recommence ou presque ! Le ciel sera très nuageux en matinée avec un risque d'averses. Les éclaircies reviendront dans l’après-midi mais elles seront plutôt rares. Les températures sont en hausse par rapport à la veille, avec 4°C le matin et 8°C l’après-midi. 

Dimanche, une nouvelle perturbation apportera nuages et pluies, avec des températures égales à celles de samedi. L’ambiance sera maussade.

La Saint-Nicolas est une tradition qui remonte à plusieurs siècles. Elle serait l'une des origines du père Noël.

La Saint-Nicolas, Noël avant l’heure

La Saint-Nicolas est une fête célébrée le 6 décembre dans les Hauts-de-France et surtout dans le nord-est de la France, en région Lorraine. Le 6 décembre est la journée des commerçants, des boulangers et des marins, mais surtout des enfants dont Saint-Nicolas est le patron. Saint-Nicolas ressemble à s’y méprendre au père Noël, il est très souvent tout de rouge et blanc vêtu, avec une barbe blanche et touffue ainsi que de longs cheveux blancs.

Dans la nuit du 5 au 6 décembre, il passe dans les maisons pour offrir aux enfants méritants des vivres, comme des pains d’épice ou des oranges. Saint-Nicolas se fête aussi le 6 décembre dans de nombreux autres pays européens comme l’Allemagne, le Luxembourg, la Belgique, la Pologne ou encore l’Autriche.

Qui est Saint-Nicolas ?

La Saint-Nicolas est inspirée d’un évêque ayant vécu à Myre entre 250 et 270 après Jésus Christ, plus connu à l’époque sous le nom de Nicolas de Myre (sud-ouest de la Turquie actuelle). Lors des croisades, les reliques de Saint-Nicolas furent récupérées et rapatriées à Bari. Au Xe siècle, une relique est transférée de Bari au Duché de Lorraine, au sud de Nancy. On édifia alors une basilique dénommée Saint-Nicolas-de-Port pour le saint. Très rapidement, Saint-Nicolas devient le patron de la Lorraine et son culte s’étend au-delà de la région.

Saint-Nicolas est le Saint-Patron des enfants, des kinésithérapeutes, des célibataires et des navigateurs en général. Beaucoup de chapelles sont d’ailleurs bâties et dédiées à Saint-Nicolas sur les voies navigables de France. Il est connu pour sa bonté et pour le miracle d’avoir ramené à la vie trois enfants… découpés par un boucher.

La légende de Saint-Nicolas et du Père Fouettard

En Lorraine, la légende raconte que l’hiver approchant, trois jeunes enfants se perdirent alors qu’ils glanaient les champs. Tandis que la nuit tombait, ils aperçurent une lumière en provenance d’une maisonnette. Ils allèrent donc frapper à la porte. Le résident des lieux, un boucher hirsute, accepta alors d’héberger les trois enfants.

Sitôt la porte refermée, il les tua à l’aide de son grand couteau et les découpa en petits morceaux. Il mit ces derniers dans de grands bacs remplis de sel afin d’en faire des petits salés. C’est alors que quelqu’un d’autre frappa à la porte.

Le boucher alla ouvrir et tomba sur un évêque chevauchant un âne. L’évêque demanda aussi l’hospitalité et le boucher ne put refuser son accueil à cet homme. Il le convia à dîner, ce que l’évêque accepta. Ce dernier demanda alors du petit salé. Le boucher, se sachant alors démasqué, raconta son méfait. L’évêque, qui n’est autre que Saint-Nicolas, se rendit alors au saloir, récupéra les morceaux des enfants et les ressuscita. 

Pour finir, l’évêque s’empara du boucher qu’il attacha à son âne. Dans cette légende, il deviendra le père Fouettard, l’alter-ego de Saint-Nicolas, qui punit les enfants quand ils n’ont pas été sages. Il abhorre des vêtements noirs, une barbe noire et est l’opposé de Saint-Nicolas, souvent habillé en rouge et blanc et avec une barbe et des cheveux d’un blanc immaculé. Saint-Nicolas a très probablement influencé la tradition du Père Noël telle que nous la connaissons aujourd’hui.

À lire aussi

Météo Lorraine

L'actualité météo

Articles les plus lus