Actualités Météo
Ce dimanche, c'est l'hiver météorologique !

Par Regis CREPET, météorologue

Ce dimanche, l'air froid commence à envahir notre pays. Les températures chutent et rejoignent des valeurs dignes d'un mois de janvier. Cela tombe très bien à vrai dire car le 1er décembre correspond au début de l'hiver météorologique. Mais pourquoi cette date diffère-t-elle de la date de l'hiver qui se situe aux alentours du 21 décembre et que nous connaissons tous ?

Au niveau météorologique, la saison hivernale débute en effet le 1er décembre et se termine le 28 février. Pourquoi l'hiver météorologique est-il en décalage avec l’hiver calendaire qui débute ce dimanche 22 décembre et qui correspond au solstice d'hiver ?

Une différence entre astronomie et météorologie

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Si pour l’astronome, ce sont des positions bien précises de la terre et du soleil qui déterminent les saisons, en météorologie, les saisons ont été établies en fonction du niveau des températures. Le maximum de chaleur se produit aux alentours de la mi-juillet, et non au moment du solstice d’été, en raison de «l’inertie thermique» : l’océan et l’atmosphère stockent la chaleur avant de la restituer. Les climatologues considèrent donc que la période estivale regroupe les trois mois les plus chauds à savoir juin, juillet et août.

Pour établir des statistiques, il est alors plus facile de fixer le début et la fin des saisons météorologiques en début et fin de mois (contrairement aux saisons calendaires). Pour les mêmes raisons, l’hiver se situe de part et d’autre du minimum de températures observé à la mi-janvier et englobe les mois de décembre, janvier et février. Logiquement, le printemps et l’automne sont les deux saisons de transition entre l’hiver et l’été.

À lire aussi

Froid, neige et intempéries ce week-end : le point

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 5 janvier

L'actualité météo

Articles les plus lus