Actualités Météo
Bilan de l'épisode méditerranéen : un événement remarquable

Par Gilles MATRICON, météorologue

L’épisode méditerranéen qui a débuté vendredi se termine ce dimanche. C’est l’occasion de dresser un premier bilan de cet événement, remarquable par son intensité sur la Provence côte d'Azur et le nombre de régions touchées.

Depuis la mi-octobre, la France est au cœur d’un vaste système dépressionnaire qui concerne tout l’ouest de l’Europe et le Maghreb. Dans ce contexte, les épisodes pluvio-orageux se succèdent, notamment dans le sud de la France. Le sud de l’Aquitaine, les Cévennes  et la Provence Alpes Côte d’Azur sont particulièrement impactés par de fortes intempéries et des cumuls de pluies record.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Un épisode cévenol suivi d’un épisode méditerranéen

Entre vendredi et samedi matin, les pluies les plus intenses se sont produites dans le Massif central. Il est tombé 50 à 100 mm d’eau en moyenne avec pointes à 230mm à Loubaresse (07). De nombreux cours d’eau descendant des Cévennes sont entrés en crue, sans provoquer de dégâts.

Puis, ces fortes pluies ont atteint la Provence Alpes côte d’Azur où elles se sont attardées plus longuement en raison du creusement d’une petite dépression au large de la Provence qui a retardé l’amélioration. Ainsi sur ces dernières 36 heures, il est tombé entre 150 et 250mm de pluies sur le Var et les Alpes Maritimes, avec des pointes entre 300 et 350mm sur l’est du Var et l’ouest des Alpes-Maritimes (350mm à Tanneron dans le Var), équivalant à 2 à 3 mois de pluies.

Des crues, des inondations et des glissements de terrain

Ces fortes pluies ont généré des crues importantes. L’Argens, le Gapeau et le Var ont fortement réagi. Ils sont sortis de leurs lits et ont inondé de nombreuses villes, comme Mandelieu, Cannes, Brignoles ou bien encore Vidauban

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Cet épisode méditerranéen est survenu dans un contexte très humide depuis la mi-octobre. En conséquence, les sols saturés d'eau n'ont pas pu absorber les pluies intenses de ces dernières 48 heures.  Les glissements et les éboulements de terrains sont encore nombreux ce dimanche matin sur le Var et les Alpes-Maritimes.

Le fort vent du Sud qui a accompagné cet épisode méditerranéen a provoqué un coup de mer avec de fortes vagues qui ont déferlé vers le littoral et occasionné quelques submersions, ce qui a ralenti et contrarié l’écoulement des eaux fluviales vers la mer.

Blizzard en montagne

Au-dessus de 1600 mètres, une tempête de neige a frappé le sud des Alpes avec des épaisseurs exceptionnelles : à Isola 2000, la couche de neige fraîche atteint 1 mètre depuis vendredi. Dans le Mercantour, la couche atteint même 1,20m vers 2400 mètres d'altitude.

Rafales à 205 km/h

En montagne, le vent a soufflé à 205 km/h en Savoie au-dessus des Ménuires au pic de la Masse à 2800 mètres d'altitude. Dans le Massif central, le vent  a atteint 142 km/h dans les Monts du Lyonnais au col des Sauvages. Le vent a également soufflé violemment à Nîmes avec une rafale à 110 km/h, à Sète (100 km/h) et dans l'intérieur du Var avec une rafale à 118 km/h à Vidauban.

Une pluviométrie exceptionnelle depuis la mi-octobre

Après un début d’année 2019 très sec, la tendance s’est totalement inversée depuis la mi-octobre en Provence Alpes côte d’Azur et en Languedoc avec une succession d’épisodes fortement pluvieux. Ainsi du 15 octobre au 26 novembre, il est tombé entre 2 et 4 fois ce qu’il tombe habituellement en cette période de l’année.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

À lire aussi

Beaucoup d'humidité et de vent la semaine prochaine

Risque de coup de vent au nord mardi et mercredi : à quoi s'attendre ?

Météo prochain week-end : encore des pluies, refroidissement dimanche

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 5 janvier

Prévisions saisonnières : suite de l'hiver 2019 - 2020

L'enneigement précoce en montagne augure-t-il d'une belle saison de ski ?

L'actualité météo

Articles les plus lus