Actualités Météo
Halloween ce 31 octobre : une météo terrifiante

Par Karine DURAND, rédactrice

Découvrez notre bulletin météo spécial Halloween : votre soirée du 31 octobre s’annonce lugubre avec une météo nuageuse, humide et ventée pour la récolte de bonbons !

L’atmosphère de ce jeudi soir sera idéale pour sortir fêter Halloween dans les rues. Le ressenti sera frais, partout en France, avec une moyenne de 5 à 10°C sur la moitié nord, et 14 à 15°C sur la moitié sud vers 19h.

Côté ciel, l’ambiance sera bien terne avec un temps très nuageux et quelques brouillards dans les vallées du Jura et des Alpes. Les fantômes, vampires et monstres de sortie ce jeudi devront s’équiper d’un parapluie sur les bords de la Méditerranée et le sud-ouest. Quelques averses, parfois orageuses, pourront venir tremper les costumes, en particulier en Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse.

Sur toute la moitié ouest du pays, le vent sera aussi de la fête, jusqu’à 70 km/h sur le Languedoc-Roussillon. Pensez à bien accrocher les citrouilles et décorations d’extérieur !

D'où vient la fête d'Halloween ?

Le mot "Halloween" vient de l'anglais. Il est la contraction de l'expression "All Hallows Eve", signifiant la veille de tous les saints, qui correspond à la veille de la Toussaint chrétienne. Mais la fête d'Halloween, la croyance selon laquelle le monde des vivants et des morts communiquent en cette période, est celtique. Halloween tire ses origines d'une des quatre fêtes religieuses de l'année celtique : la fête de Samain. Elle avait lieu aux alentours de notre 1er novembre. Cette fête symbolise le passage d'une année sur l'autre, ainsi que l'ouverture du monde des vivants à celui de l'au-delà où règnent les dieux.  L'influence de cette fête issue de la mythologie celtique était très importante : on en trouve trace en Gaule et dans des récits irlandais datés du XIIe siècle.

Progressivement, cette fête issue de la mythologie celtique s'est faite christianisée à partir du Ve siècle.

Pourquoi les bonbons, les déguisements et les citrouilles ?

Comment sommes-nous passés d’une fête religieuse aussi sérieuse à la fête d’Halloween telle que nous la connaissons ? Pourquoi en est-on venu à se déguiser, à demander des bonbons ou vider des citrouilles pour en faire des simulacres de crâne humain ?

Il semblerait que la coutume de se déguiser remonte aussi au rituel celtique. Se déguiser en créature maléfique aurait permis, selon la tradition, d’effrayer les mauvais esprits tout comme les feux. Quant à la coutume de quémander des bonbons, elle remonterait aussi au rituel celtique où on offrait de la nourriture aux esprits pour les apaiser.

L’explication concernant les citrouilles est plus récente. Elle a pour origine le conte irlandais de Jack O’Lantern, un ivrogne qui aurait provoqué le diable. Ayant perdu, il a été condamné à errer entre le monde des vivants et des morts pour l’éternité. Dans sa générosité notoire, le diable lui aurait fait don d’un navet creusé dans lequel se trouve une braise afin que Jack puisse se guider dans son errance éternelle. Les irlandais creusaient donc pour Halloween un navet pour y mettre une bougie, conformément à ce conte. Petit à petit, la citrouille a fini par remplacer le navet.

À lire aussi

Citrouilles d'Halloween : la météo idéale pour obtenir la plus belle

Météo jeudi 31 octobre : fraîcheur et humidité pour Halloween

Qu'est-ce qu'un temps de Toussaint ?

L'actualité météo

Articles les plus lus