Actualités Météo
Etats-Unis : feux de forêt dévastateurs en Californie

Par Gilles MATRICON, météorologue

Des incendies continuent de ravager la Californie cette semaine. Les vents violents et les températures très élevées attisent les feux et la situation ne devrait pas s'améliorer dans les prochaines jours.

Début octobre, de nombreux incendies de forêt avaient déjà touché la Californie. Après une accalmie liée aux pluies, de nouveaux incendies se sont déclarés à cause des vents violents : une quinzaine de feux sont en cours en Californie, la faute à une météo très défavorable, depuis plusieurs jours.

 

Situation critique dans la région de San Francisco

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

Le risque de feux et d’incendies est qualifiée d’extrême par les services météo américains dans la région de San Francisco en ce début de semaine. D’ores et déjà, 200 000 personnes ont été appelées à évacuer la région de San Francisco. La situation est jugée si critique que le groupe PG&E (équivalent à l’EDF en France) a coupé l’électricité de près de 3 millions de personnes le week-end dernier, une décision d'une ampleur inédite visant à éviter que les câbles électriques en tombant sur un sol desséché déclenchent à nouveau des feux.

Lundi matin de nouveaux départs de feux ont été enregistrés au nord de la baie de San Francisco, comme notamment au pied du pont Carquinez, où passe la célèbre "Intestate 80" qui a été coupée à la circulation pendant plusieures heures.

Des rafales à 120 km/h avec 30°C et 5% d'humidité

Des rafales de vent à 120 km/h ont été mesurées, dans la montagne entourant San Francisco. Ces vents violents, en passant, au-dessus des montagnes assèchent l’air vers les zones de plaines et littorales, ce qui accentue les risques de départs de feux et d’incendies (à l’image du mistral et de la tramontane qui en passant au-dessus des Pyrénées et des Alpes accentuent la sécheresse de l’air et provoquent des feux de forêt près de la Méditerranée).

Ces vents violents provoquent également une hausse brutale des températures vers 30°C : la combinaison de ces vents violents et de ces températures élevées provoque un effondrement de l'humidité de l'air à moins de 10%, ce qui aggrave encore davantage la situation sur le terrain.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

Après avoir baissé en intensité, le vent a repris de la vigueur ce mercredi avec des rafales mesurées à près de 130 km/h. Avec une vitesse pareille, le feu peut brûler un terrain de football en l'espace de quatre secondes.

De même, le taux d'humidité devrait s'effondrer jusqu'à 1%, un taux pas vu depuis 2014. Cet assèchement, en plus de favoriser les feux, est en lui-même très dangereux pour la santé. Un air aussi sec brûle les voies respiratoires.

À lire aussi

Etats-Unis : deuxième vague de froid de l'automne sur l'ouest du pays

Froid : quelques gelées jusqu'à jeudi matin

Météo week-end de la Toussaint : redoux pluvieux

L'actualité météo

Articles les plus lus