Actualités Météo
Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 10 novembre

Par Regis CREPET, météorologue

La Chaîne Météo vous propose chaque jeudi la tendance météo la plus probable à 4 semaines pour la France métropolitaine. Cette actualisation concerne la deuxième quinzaine d'octobre et la première décade de novembre, incluant la première semaine des vacances de la Toussaint.

La mise à jour de la tendance météo à un mois présente le scénario météo le plus probable pour ces quatre prochaines semaines, jusqu'au 10 novembre.

Après un mois de septembre plus sec et plus chaud que la normale en France, l'évolution météo attendue ces prochaines semaines met en évidence un temps très changeant avec des passages perturbés, une situation classique à cette époque de l'année. On s'attend désormais à davantage d'instabilité au sud de la France avec plusieurs vagues orageuses, sans pour autant envisager à ce jour de véritables "épisodes méditerranéens". Ces perturbations apporteront aussi des averses sur le nord-ouest du pays, avant le retour d'un temps plus calme en fin de mois. Les températures seront aussi très fluctuantes avec au final un mois d'octobre globalement plus doux que les normales de saison. Il n'y a pas de froid envisagé sur la France avant le 10 novembre. Après cette date, les températures pourraient baisser. Cette tendance est conforme à nos prévisions saisonnières qui envisagent un automne sans anomalie partiulière.

Méthodologie utilisée pour l'élaboration de cette tendance

La tendance météo à 4 semaines est une "tendance" moyennée par semaine, avec une courbe de température pour la moitié nord et une autre pour la moitié sud : il s'agit donc d'un résumé de la situation qui ne saurait prendre en compte toutes les particularités du climat local. Il existe en effet de grandes différences entre les températures en plaine, en ville, en bord de mer et à la montagne.

En climatologie, il est usuel de se référer à la moyenne climatique de Paris (pour la moitié nord) et de Bordeaux (pour la moitié sud) : ces deux villes bénéficient d'un climat tempéré constituant deux repères fiables. Brest et Strasbourg peuvent servir d'indicateurs extrêmes pour la moitié nord, tout comme Toulouse et Marseille au sud.

Cette tendance est une "moyenne lissée" qui tient compte des scénarios globaux des modèles numériques que nous utilisons : cela explique pourquoi vous ne retrouverez pas toujours la même prévision entre cette tendance et la prévision détaillée ville par ville, laquelle est actualisée plusieurs fois par jour. 

 

À lire aussi

Octobre en France : quand la baisse des températures s'accélère

Prévisions saisonnières : début de l'hiver 2019 - 2020

Bilan de l'été 2019 : le 3e le plus chaud depuis 1900

L'actualité météo

Articles les plus lus