Actualités Météo
La fatigue en automne : la météo comme explication ?

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

Qui n’a pas ressenti cette fatigue, cette baisse de moral survenant en automne ? Ce “blues” saisonnier se trouve en partie expliqué par le changement de saison et le temps qu’il fait en automne. Quel est le lien entre cette fatigue et la météo automnale ?

Nos humeurs et notre corps sont intimement liés au temps qu’il fait, notamment lors des changements de saison. Dans le cas de l’automne, le changement de luminosité s’accompagne de changements dans notre organisme.

Plus précisément, la baisse de l’ensoleillement en automne entraîne des ajustements hormonaux qui se répercutent sur notre état physique et parfois moral.

Baisse de la luminosité et rythme circadien

Notre organisme est régi par une horloge interne correspondant aux rythmes circadiens. Ces derniers orchestrent le mode veille/sommeil de notre organisme. Ce rythme se base, entre autres, sur le temps d’exposition au soleil grâce aux rétines. Lorsque le taux de luminosité change, la quantité de lumière reçue par nos yeux varie également, entraînant une adaptation de notre rythme circadien. Il peut alors se passer un dérèglement quand nous passons d’un rythme estival à automnal, pouvant expliquer la fatigue. Notre organisme tente en quelque sorte de nous mettre au diapason de la saison en cours.

Ce faisant, cette adaptation modifie aussi certains taux d’hormones et neurotransmetteurs qui régulent notre comportement, notamment la mélatonine, hormone du sommeil, et la sérotonine, neurotransmetteur impliqué (entre autres) dans la régulations de nos humeurs.

Un sommeil qui s’adapte, des humeurs qui se dérèglent

Ce changement de luminosité entraîne donc une variation d’hormones et de neurotransmetteurs qui concerne directement notre organisme et parfois notre psychologie. On note au passage à l’automne un changement dans la sécrétion de la mélatonine et de la sérotonine qui peut, in fine, influencer notre énergie en journée.

Il s’agit là encore de l’ajustement de notre organisme au changement du taux d’ensoleillement. Cela se traduit souvent par de la fatigue, physique et parfois morale. La luminothérapie peut réduire cet inconfort si ce trouble persiste. La relation entre la météo et la chimie de notre organisme n’est pas le seul facteur par lequel on peut expliquer la fatigue qui survient en automne. L’automne est souvent synonyme de la rentrée, de la reprise du travail, et avec elles, le stress qui l’accompagne.

Des facteurs sociaux non négligeables

La fatigue ressentie à l’automne peut aussi avoir des causes dans l’environnement social, comme la reprise du travail et la fin des vacances. Cette reprise du travail, souvent au début de l’automne, peut peser autant sur notre moral que la variation de la luminosité et ses conséquences sur notre organisme. La rentrée provoque souvent du stress qui à son tour nous épuise.

Dans cette situation, il est conseillé de vous détendre en trouvant des activités variées. Profitez de vos weekends pour vous évader par exemple !

À lire aussi

Quel est le lien entre froid et maladie ?

L'actualité météo

Articles les plus lus